28 juin 2014

Mon ail a la teigne!

C'est avec un pincement de coeur qu'il y a 10 jours j'ai constaté que mon ail était infesté par un ravageur. Les indices : petits trous et décolorations sur les tiges, les feuilles et les fleurs d'ail et présence d'une sorte de sciure. Tout convergeait vers la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella), un insecte qui s'attaque au genre Liliacées comme le sont aussi l'oignon, la ciboulette, l'échalote et l'ail.
Dégâts de la larve de la teigne du poireau dans la fleur d'ail.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
L'insecte, qui est originaire d'Europe, est présent depuis le début des années 1990 dans notre coin de pays. Si les larves de la teigne s'attaquent surtout au feuillage, il arrive qu'elles s'attaquent au bulbe et à la hampe florale également, comme j'ai pu le constater. Malheureusement, leur système de tunnel peut créer une baisse de rendement.

Quoi faire?
Ayant sonné l'alarme sur Facebook, deux amies expertes soit Lili Michaud et Edith Smeesters, m'ont proposé des solutions. Il faut mentionner que j'avais déjà ouvert mon bouquin Mon potager santé afin d'y trouver des façons écologiques de limiter les dommages causés par cet insecte membre des Lépidoptères (les adultes sont des papillons). 

Dans son livre, Lili Michaud recommande de contrôler les dégâts:
  • en détruisant manuellement les larves et les pupes visibles;
  • en taillant toutes les parties infestées, qu'on doit jeter aux poubelles évidemment;
  • en appliquant, en dernier lieu, un insecticide maison à base de feuilles de rhubarbe, un insecticide à base de pyréthrine ou le Btk (le Neem n'est plus recommandé, car il causerait préjudice aux abeilles).
Pupe de la teigne du poireau.
Source: OMAFRA.
Dans son message, Lili Michaud m'a réitéré l'utilisation du Btk (Bacillus thuringiensis var. kurstaki), une bactérie qu'on retrouve en pépinière dans un produit sous forme de concentré. Il vise particulièrement les chenilles des Lépidoptères et son impact ciblé en fait un insecticide de choix.

Pour ma part, j'ai enlevé toutes parties infestées par deux fois. J'ai ensuite appliqué une infusion de rhubarbe puisque j'en avais sous la main. Voici la recette : mettre 5 à 6 feuilles de rhubarbe dans 4 litres d'eau bouillante, laisser infuser 24 heures, filtrer puis vaporiser non dilué sur les feuilles.
Ma rangée d'ail 'Northern Quebec' après la taille des parties infestées.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Par chance, une partie de ma fleur d'ail était intacte et j'ai pu faire une récolte raisonnable. Restera à voir si les bulbes ne seront pas trop infestés. Je croise les doigts.

Ma récolte de fleur d'ail intacte. Petite, mais satisfaisante.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.

Et l'an prochain?
La santé de nos plantes passe beaucoup par la prévention. Ainsi, Edith Smeesters me conseillait d'utiliser un filet anti-insectes, ou toile flottante, sur l'ail juste avant la ponte. Cela signifie que lorsque les températures nocturnes atteignent 10 à 12˚C, les adultes femelles, ayant émergé et s'étant accouplées peu de temps avant, commencent à pondre leurs oeufs sur la face inférieure des feuilles.
Cycle biologique de la teigne du poireau.
Source: OMAFRA.

Une rotation des cultures et la destruction des débris de cultures sont aussi recommandées par les experts. 


Comment consommez-vous et conservez-vous votre fleur d'ail?
Pour clore, j'aimerais savoir votre façon favorite de cuisiner la fleur d'ail. Dévorez-vous toute votre réserver en quelques jours ou faites-vous des provisions pour l'hiver? 

Pour ma part, j'adore le pesto de fleur d'ail congelé en cubes. Facile à préparer et pratique lorsque vient le temps de l'ajouter à notre plat.

Des amies me demandaient si la fleur d'ail entière se congelait entière. Eh bien, oui!
L'entreprise québécoise Le petit mas nous propose une recette sur le site. D'ailleurs, dans leur onglet recette, on y trouve plein d'inspirations alléchantes pour popoter la fleur et les gousses d'ail.

20 juin 2014

La couleur pourpre

Un billet rien qu'en photos où le pourpre domine.
Bon week-end dehors!
Perilla pourpre (shiso).
Par Jasmine Kabuya Racine. 
Revers d'une feuille de ligulaire 'Othello'.
Par Jasmine Kabuya Racine. 
Iris sp. Du vrai velours.
Par Jasmine Kabuya Racine. 
Cimicifuga 'Chocoholic'.
Par Jasmine Kabuya Racine. 
Arroche des jardins 'Opéra'.
Par Jasmine Kabuya Racine. 
Feuille de moutard dans un mesclun.
Par Jasmine Kabuya Racine. 
Le bar à salades vu de haut.
Par Jasmine Kabuya Racine.  
Athyrium niponicum 'Metallicum'. Elle a de la veine.
 Par Jasmine Kabuya Racine. 

11 juin 2014

Des légumes anciens au goût du jour

Louise Chèvrefils  en connaît en long et en large sur les légumes anciens. Jardinière d'expérience, c'est depuis les années 80 qu'elle s'intéresse aux variétés des plantes potagères qui transportent histoire et saveur. Aussi, pendant des années, elle a tenu un site sur le sujet. Un jour, l'hébergeur a vendu et sans avertir l'utilisatrice, son site a été fermé. Dur choc. Heureusement, quelques empreintes sont demeurées et on peut retrouver une partie du travail de Louise ici et .

Mais d'abord, qu'est-ce qu'un légume ancien? Louise nous explique:
«Les légumes anciens incluent tous les légumes qui existaient avant la production des hybrides F1 et F2 par les grandes semencières. Si on a la chance de retrouver de vieux catalogues de semences, les variétés de légumes qui y étaient offertes n'avaient pas été manipulées par croisement et les semenciers de l'époque comptaient sur la nature (les abeilles, le vent, les insectes pollinisateurs — parfois même, les jupons des femmes) pour polliniser les fleurs. On appelait ça la pollinisation libre — en anglais : open pollination (O.P.).»
Chou frisé kale 'Noir de Toscane' ou 'Nero di Toscana' ou chou palmier.
Certaines plantes possèdent plusieurs noms, les jardiniers du monde préférant souvent leur langue!
Récemment, l'amoureuse des légumes anciens a publié un livre que l'on peut se procurer en ligne sous le nom de Potagers urbains: les légumes anciens les plus cultivés. Dans ce livre d'une trentaine de pages, l'auteur nous invite d'abord à découvrir l'histoire des variétés de plantes qui poussent dans les potagers d'Europe, mais aussi de la Nouvelle-France.

Le coeur du livre est sa sélection qui présente les meilleures variétés aux goûts sublimes. Ses choix tiennent compte de la rigueur de notre climat et de notre modernité : en effet, les plantes s'accommoderont des petits potagers. Des listes de sources d'informations et de semenciers complètent le tout.
Tomate 'Poire jaune' une variété ancestrale.
Louise et moi avons fait connaissance grâce à internet. J'apprends énormément de nos échanges : sa connaissance est immense, elle est d'une nature très généreuse et elle est modeste par-dessus le marché! Comme elle me disait, avec ce livre elle «ne cherche pas la gloire, mais à transmettre les connaissances acquises».

Voyant l'engouement pour les potagers qui ne cesse de prendre ampleur et la reconnaissance des variétés oubliées qui s'amplifie également, je soupçonne que ce petit guide sera populaire parmi les jardiniers qui veulent choisir avec confiance leurs semences ancestrales.

3 questions posées à Louise Chèvrefils

Quel est le légume ancien qui vous fascine le plus et pourquoi?

Les pois! Autrefois, il y avait des pois hâtifs, de pois mi-saison, des pois tardifs, des pois nains, des pois semi-nains, des pois ramants, des pois à peau ridée, des pois à peau lisse, des pois à soupe, des pois mange-tout, des pois sans parchemin, des pois verts, des pois à cosse violette... Bref, les pois comblaient tous les goûts. Les descriptions des anciens catalogues mentionnent combien de pois on retrouve dans la cosse et les formes des cosses sont illustrées avec beaucoup de détails.

Aussi, c'est un légume dont les semences se conservent très longtemps. Point éducatif, les pois ont servi aux études savantes sur la génétique par le moine botaniste Gregor Mendel dont les lois portent son nom.
Fleur de pois 'Monk' par Louise Chèvrefils.
Spontanément, une plante que vous conseillez d'essayer pour le débutant?
Les carottes pour les adultes et les haricots pour les enfants.

Les carottes parce qu'il suffit de les semer tôt au printemps, de vérifier de temps en temps si leur feuillage n'est pas étouffé pas les mauvaises herbes. En fin de saison, on en récolte quelques-unes à la fois, selon les besoins ou toutes en même temps pour les conserves; on peut même en laisser dans le sol sous un épais paillis et les récolter jusqu'en décembre. 
Louise nous informe: «Au 19e siècle, la semencière Vilmorin-Andrieux, en France,
 publiait un livre contenant les noms et descriptions de
pratiquement toutes les plantes potagères de son temps.
On peut retrouver la version de 1883 sur internet.
Des heures de lectures facinantes!
Rarement sujettes aux maladies, elles ne comptent que la mouche de la carotte comme prédateur le plus connu. Pour les semences, on conserve quelques très belles carottes au frigo, bien identifiées pour ne pas les manger au cours de l'hiver. On les replante au printemps suivant dès que la terre s'est réchauffée. Elles fleuriront et donneront leurs graines.

Les haricots pour les enfants parce que ce sont de grosses graines qui germent en 4 ou 5 jours et on voit donc rapidement le développement de la plante. Il y a tellement de variétés de haricots! Cosses vertes, zébrées avec du rouge, jaunes, violettes, plants nains ou ramants (grimpants). Les haricots sont très utilisés dans la cuisine, entiers ou seulement les grains frais ou secs. Ils se prêtent bien à la préservation en conserve ou à la congélation.

Une belle histoire de rencontre autour de vos recherches?
Grâce aux betteraves 'Crapaudine', j'ai pu rencontrer Patrice Fortier de Kamouraska; avec les haricots 'Cherokee Trail of Tears'; je me suis fait des amis français que je me propose de rencontrer un jour dans leur pays natal; avec des tomates anciennes, j'ai rencontré le jardinier du château de la Bourdaisière, Monsier Brizion, aujourd'hui retraité.
Louise Chèvrefils en compagnie de M.Brizion. 
Dernièrement, j'ai fait la connaissance d'un monsieur danois concernant un pois de la variété 'Lollandske Rosiner' (traduction approximative: Raisins de Lolland). C'est le pois le plus vrillé que j'ai jamais vu! Ses fleurs sont bicolores, rose et bordeaux. D'après ce qui est disponible sur internet, il semble que cette variété est connue depuis le 16e siècle au Danemark. 
Pois 'Lollandske Rosiner' par Louise Chèvrefils.

Le livre Potagers urbains: les légumes anciens les plus cultivés
disponible via Blurb en PDF (9,99$), couverture souple (14, 99$) ou rigide (29,99$)

***
Comme quoi parler vieux légumes c'est hot, un film dédié au travail de Patrice Fortier a pris l'affiche il y a quelques semaines sous le nom du Semeur, par la cinéaste Julie Perron. Semencier de Kamouraska, fondateur de La société des plantes, ancien gars du monde du cabaret, Patrice protège et offre des variétés inusitées ou oubliées. Il y a quelques années, je suis tombée sur son site et ce sont les descriptions de ces plantes qui m'ont charmée et donné le goût d'essayer ses semences de qualité.

video
On dit que le monde est petit: c'est Louise elle-même qui lui a offert ses premières semences de carotte 'Blanche à collet vert' et de betterave 'Crapaudine'...

Pour écouter le passage de Julie Perron et Patrice Fortier à la radio, écoutez l'émission de Radio-Canada.

Tiens, ça m'intéresse!

2010 6 commandements abattage abeille abeilles achat achat en ligne achillée acidanthera agriculture biologique agriculture urbaine agriculture urbaine. agroforesterie ail ail congelé ail des bois air aisselles Allium amarante amélanches aménagement aménagement comestible Aménagement paysager amendement An Inconvenient Thruth ancestral anciens ancolie André Bouchard anémone monarque aneth animaux annuelle annuelles annuelles comestibles applications arboretum arboriculteurs arbre Arbres Arbres Canada arbres fruitiers arbuste arbustes architecture de paysage arroche article asclepiade assemblée nationale atelier ateliers athyrium auteur auteure automne avant-après azalée bac bacs balade banane basilic beauté bébelles bégonias bénévolat bénévole bettervaes bettes beurre de karité bibliothèque bilan 2009 bisannuel bisanuelle bizarrerie bleuets blogue blogueur bois noir bois. bordure botanique bottes bouquet de fleurs bourdon bouturage boutures branches branches. Brésil bromélicaées bûches buissonnante bulbe bulbes bulbes automne bulbes printaniers café calendulas campagne Canada canna cannas carottes carton caryer causerie célastre centaurée céonomiser céphalanthe cephalanthus cerfeuil Châteauguay chêne chênes chenille Chicago choix chou cimicifuge ciné citation citoyens classiques clématite cloner coccinelle coléus colibri collations collecteur d'eau commande compost compostage compostage industriel composter concombres concours concours. conférence conservation contenants coquelicot coquelicots coquille d'oeuf coriandre cosmétique naturel cosmétiques non toxiques couche froide Coup de pouce coupe coupe-bordure courge couvre-sol créativité critique Crivert Crivert. crocosmia croissance cueillette cuisine cuisiner culture cultures D.I.Y. sagesse daphné David Suzuki débutant décès déchet déchets décoration démarche dentée déodorant design de jardin designers de jardins dessin Di Stasio dianthus disco soupe don eaux de pluie eaux de ruissellement échange école écologie. Edith Smeesters élaguage élagueur énergie enfant Enfants engrais entretien érable est été étêtage événement façade Facebook famille favorites femmes fermeture du jardin fertilisant fertilité du sol Festival international de Métis fête feuillage feuilles feuilles lustrées feuilles mortes feuillet figure film fils électriques fines herbes fleur d'ail Fleurbec fleuristerie fleurs fleurs plantes jardins Flora Ubana floraison flore flore laurentienne Floride folioles fongicide foresterie urbaine forêt forêt. érablière forêt. micocoulier fougère framboises Frédéric Back frêne frimas fruits gadgets gaffe Garant Gardens Illustrated gazon gel géranium germination germinations gestion de l'eau Gille Clément gingko Gisèle Lamoureux givre glaïeul Google gouttière graines grainetiers graminée graminées grenouilles grimpant guide guide du potager urbain haricots hémérocalles herbacées herbe à puce herbes héritage histoire hiver horticulture hostas huffington pots huiles essentielles hydrangée hysope hysope. identifications inauguration incroyables comestibles inégale insecte Insectes internet iris ironie jardin jardin botanique jardin. jardinage jardins Jardins de Métis JBM jeunes josée landry Jouer dehors julienne des dames jury kale Kim Thúy knautia La Bienvenue laideur laitues lancement lasagne le petit mas lectrice légumes ligulaire Lili Michaud limonade lisse livre livres lobélie. Louise Chèvrefils lumière maackia magazine maison Marabout marcottage marcotter Marie Selby Botanical garden Marie-Victorin marketing martin-pêcheur matière organique mauvaises herbes mélisse melon messicole Michael Pollan michel beauchamp micropousses mobilier de jardin mode de vie moisson en fleurs molène monarque mousses moutarde muguet multiplication murs végétalisés myrica Nancy J. Ondra narcisses nature naturel neige Noël noix nom commun nom latin noms vernaculaires nouveautés novembre odeur oeillet oiseaux omafra ombragé onagre. orchidées ouest outil outils paillis pak choi palmiers papillon parc des îles de Saint-Timothée Parc Jean-Drapeau parc régional Beauharnois-Salaberry parfum parfums Paris partage partie 1 partie 2 passion Patrice Fortier patrimoine peinture pelouse pépinière périlla permaculture permis persil petits fruits pétunia petunia exserta petunia multifida pétunias peuplier phacélie photo photographes photos phytophage pierres piments pin suisse pissenlit pivoines planifier plantation Plantcatching plante indigène plante potagère planter plantes plantes comestibles plantes d'intérieur plantes indigènes plantes médicinales plantes potagères plantes riveraines plantes sauvages plantes tropicales plate-bande plate-bande bouleau plate-bandes pluie poires poirier pois poivron pollinisateurs pommes pommier potager potées pots poudre d'hormone pratique pré fleuri prés primulas printemps prix pro procédé produits profil projet provisions prunes purin Québec racines rampante rare râteau ravageurs recette récolte reconnaître récupération rembourreur renaturalisation ressources rhododendron rhubarbe roches romarin rosiers rouge rudbeckie ruelle verte Salaberry-de-Valleyfield salade sauge saule scientifiques semence semences semi-ombragé semis sentier sentier comestible sentier Gisèle-Guérin-Rémillard serre shiso site sites société des plantes sol sec soleil sondage soucis styles substrat systèmes tâches taille taxi technique teigne du poireau terrarium terre terreau thym tiarelle tirage tomate tomate blanche tomates tondeuse topinambour tournesol Toxicodendron radicans transpiration transplanter trèfle trucs Trucs maison tubercules tulipes tulipier Ulmer urbainculteurs Valleyfield variétés du patrimoine vente vermicompostage vers verveine verveine citronnelle vesse-de-loup vidéo ville visite vivace vivaces Vivaces grimpantes vocabulaire voyage wollypocket
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
L'auteur de ce site écrit pour son plaisir avec toute la rigueur possible. Dans ce sens, elle ne saurait prétendre que ses conseils sont les meilleurs. Notez donc que l'auteur n'est donc pas responsable des résultats négatifs suite à des conseils offerts ici.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner