16 avril 2015

(Re)vitaliser son aménagement paysager: par où commencer?

Pour plusieurs propriétaires, créer ou donner un coup de fouet à son aménagement paysager est un exercice paralysant. Par où débuter? Comment faire les bons choix de végétaux? Quels secteurs du terrain prioriser, quels sont les achats qui valent la peine?
La façade, sans doute le premier endroit où on désire investir en premier lieu! Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Croyez-moi, même pour une experte, c'est un exercice difficile!

Si souvent on aménage avec ce qu'on a sous la main, ce qu'on se fait offrir (ah, la belle plante donnée par une telle, elle est drôlement coureuse finalement!), par achat spontané, par urgence (vite une haie qu'on ne voit plus ce voisin nudiste), tôt ou tard, il est bon de faire l'exercice de penser véritablement son aménagement. On évite ainsi les arbres aux silhouettes brisées par le voisinage des lignes électriques, le conifère peu adapté à un situation venteuse ou l'adoption d'une vivace qui a toujours l'air malheureuse dans son coin de pays.

Le Picea glauca 'Conica' tolère mal les vents hivernaux
et roussit si il est mal protégé comme c'est le cas ici.
Lorsque notre aménagement a plusieurs années, s'attarder à ses défauts, revoir si on ne pourrait pas mieux encadrer une vue ou se demander comment camoufler agréablement le pourtour de la piscine peut permettre de retomber en amour avec notre espace extérieur.

Découper le labeur en petits morceaux
Pour briser la glace, il peut être pertinent de faire l'inventaire des différentes zones de son terrain en indiquant ses caractéristiques. Par exemple, on dessine à main levée le terrain vu du ciel, on y définit les différents espaces (par exemple: sous l'épinette bleue, le site est ombragé, venteux et le sol plein de racines, sec et acide).  

Un plan à main levée qui délimite les différentes zones de ma cour arrière.  Dessin par Jasmine Kabuya Racine.
On n'hésite pas à se promener sur le terrain et à inscrire sur notre plan quelques actions à prévoir: améliorer le drainage, planter une haie brise-vent, mieux délimiter la plate-bande, tailler un arbre mature ou cacher la vue sur la thermopompe. Ces petites notes nous aideront autant à mieux choisir nos végétaux qu'à leur offrir un environnement propice pour s'épanouir. Lisez mon exercice dans le cadre du réaménagement d'une plate-bande en 2011.
Les propriétaires voulaient enjoliver la fondation de la maison ainsi que la galerie. Le rosier grimpant est tout approprié! Photo par Jasmine Kabuya Racine.
L'heure des choix
Puis, parmi nos zones identifiées on sélectionne un endroit à améliorer et on le reproduit cette fois en un dessin à l'échelle. À l'aide de guides horticoles, on arrête son choix sur des plantes qui se plairont le mieux dans les conditions présentes (ou celles qu'on planifie d'améliorer). On ne craint pas de retirer des plantes qui croissent mal ou qui exigent trop de soin (taille ou arrosage excessif, par exemple). Dans notre design, selon les situations on pense à:
  • jouer de la hauteur
  • intégrer des textures contrastées et des floraisons différentes
  • mettre en valeur un arbuste ou un arbre comme point focal
  • miser sur la symétrie
  • rendre l'aménagement intéressant durant les 4 saisons
  • répéter des végétaux pour créer des liens
  • inclure des massifs, etc.
Massif de géranium vivace. Photo par Jasmine Kabuya Racine.
De plus, sur notre plan on songe à reproduire nos choix de végétaux en considérant leur taille mature: ça évite la surpopulation!

Voilà! On est déjà mieux outillé pour peaufiner notre jardin à court et moyen terme. Évidemment, on tentera de concrétiser l'aménagement de zones qui nous tiennent le plus à coeur comme celles qu'on fréquente beaucoup ou celles qui demandent de planter des arbres afin qu'ils s'enracinent maintenant pour profiter de leur ombre d'ici quelques années. Finalement, notre budget a aussi son mot à dire! On le respecte, on étale nos actions au besoin et on use de ruse et de patience pour compléter notre projet.
L'aménagement sous le bouleau a été planifiée (voir mon article)
mais il reste encore des conifères et quelques arbustes à intégrer. Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Et vous qui avez un peu ou beaucoup d'expérience, quels sont vos trucs pour mieux aménager votre terrain?

P.-S.: J'aurai bien aimé parler d'aménagement paysager dans son entièreté, c'est-à-dire en incluant les matériaux inertes (trottoir, muret, tonnelle, patio, etc). Mais, il y a tant à dire! Si vous lisez l'anglais, je vous suggère l'article «Plan Action» paru dans le numéro 20 de Garden Making. Il s'agit d'un très bon dossier pour planifier les structures de son jardin quand le terrain est vierge, mais plusieurs trucs s'appliquent pour améliorer un aménagement existant.
***
J'ai reçu le livre Jardin Facile, de Sélection Reader's Digest, un livre tout indiqué pour trouver inspiration pour aménager soi-même son terrain avec plus de facilité. La première partie du livre donne 28 propositions d'aménagement selon le type de sol (alcalin, acide ou neutre), la situation (plat, en pente, venteux) et l'ensoleillement (du plein soleil à l'ombre dense).
Image tirée du site Modus Vivendi.

Être bien guidé
Ainsi, qu'on débute au jardin ou qu'on soit un pro en panne d'inspiration, on y trouve de quoi encadrer notre démarche. Les agencements sont bien pensés et intègrent de belles variétés où se chevauchent les floraisons et se marient les textures diversifiées. On ajoute à chaque proposition une petite liste nommée «Le choix du spécialiste» où d'autres candidates végétales seront nous plaire.
Image tirée du livre Jardin facile. Photo par Jasmine Kabuya Racine.
L'ouvrage compte en deuxième partie un répertoire illustré de plantes rustiques et disponibles au Québec et dans l'est du Canada: en tout 1120 variétés de plantes (221 genres) sont détaillées. Il s'agit bien sûr du portrait des plantes nommées précédemment dans les divers contextes d'aménagement.

J'aime particulièrement qu'on explique en quoi chaque situation présente des défis, mais aussi des atouts. Ainsi, si on a un terrain en pente exposée au nord ou à l'est, on nous confirme que celle-ci  subit de plein fouet les vents glacés et le gel et que le bas de la pente est particulièrement froide puisqu'une poche d'air s'y crée. On devra donc penser à intégrer des plantes plus rustiques en bas comme des pulmonaires, des sureaux ou des viburnums. Par contre, le haut de la pente est bien drainé, cela permet d'accueillir bulbes, géraniums, brunnera, épimèdes et cotonéastres. L'adage «la bonne plante au bon endroit» est fortement appliqué et ça évite l'acharnement thérapeutique au jardin.

Vraiment disponibles?
Le principal point faible du livre est à mon avis les variétés plus récentes suggérées dans les vivaces. J'ai testé la recherche en ligne de quelques-unes de celles-ci au hasard et il m'est fréquemment arrivée de tomber sur des sites de France ou d'Angleterre. Cela m'étonne peu puisque le livre original est une publication britannique. Des pépinières comme Jasmin, Villeneuve ou Vivaces de l'Isle qui ont des collections assez riches n'offrent pas toujours leurs suggestions. À défaut, il faudra probablement substituer les variétés proposées par des similaires offertes par vos pépinières préférées. Ou sinon, faire pression auprès de ces derniers afin qu'ils rendent disponibles ces perles rares !

En somme, on ne peut nier l'aide qu'apporte Jardin facile pour composer des aménagements aussi attrayants que faciles à entretenir. Toutefois, on ne devra pas être surpris si on ne trouve pas aisément  toutes les beautés pérennes proposées de façon si alléchante.

Jardin facile
Éditeur Sélection Reader's Digest
Publications Modus Vivendi
Année de parution: 2014
320 pages
Prix suggéré: 29,95$

***
L'événement horticole bien attendu de la région, Moisson en fleurs, revient cette année du 30 avril au 1er mai. Le Centre des moissons de Beauharnois se prépare à vous recevoir afin de visiter leurs installations, rencontrer professeurs et étudiants et bien sûr, faire le plein de nouveautés végétales.
Dans l'une des serres du Centre des Moissons: il faut avoir un budget, sinon on craque pour tout!Photo par Jasmine Kabuya Racine.

Tiens, ça m'intéresse!

2010 6 commandements abattage abeille abeilles achat achat en ligne achillée acidanthera agriculture biologique agriculture urbaine agriculture urbaine. agroforesterie ail ail congelé ail des bois air aisselles Allium amarante amélanches aménagement aménagement comestible Aménagement paysager amendement An Inconvenient Thruth ancestral anciens ancolie André Bouchard anémone monarque aneth animaux annuelle annuelles annuelles comestibles applications arboretum arboriculteurs arbre Arbres Arbres Canada arbres fruitiers arbuste arbustes architecture de paysage arroche article asclepiade assemblée nationale atelier ateliers athyrium auteur auteure automne avant-après azalée bac bacs balade banane basilic beauté bébelles bégonias bénévolat bénévole bettervaes bettes beurre de karité bibliothèque bilan 2009 bisannuel bisanuelle bizarrerie bleuets blogue blogueur bois noir bois. bordure botanique bottes bouquet de fleurs bourdon bouturage boutures branches branches. Brésil bromélicaées bûches buissonnante bulbe bulbes bulbes automne bulbes printaniers café calendulas campagne Canada canna cannas carottes carton caryer causerie célastre centaurée céonomiser céphalanthe cephalanthus cerfeuil Châteauguay chêne chênes chenille Chicago choix chou cimicifuge ciné citation citoyens classiques clématite cloner coccinelle coléus colibri collations collecteur d'eau commande compost compostage compostage industriel composter concombres concours concours. conférence conservation contenants coquelicot coquelicots coquille d'oeuf coriandre cosmétique naturel cosmétiques non toxiques couche froide Coup de pouce coupe coupe-bordure courge couvre-sol créativité critique Crivert Crivert. crocosmia croissance cueillette cuisine cuisiner culture cultures D.I.Y. sagesse daphné David Suzuki débutant décès déchet déchets décoration démarche dentée déodorant design de jardin designers de jardins dessin Di Stasio dianthus disco soupe don eaux de pluie eaux de ruissellement échange école écologie. Edith Smeesters élaguage élagueur énergie enfant Enfants engrais entretien érable est été étêtage événement façade Facebook famille favorites femmes fermeture du jardin fertilisant fertilité du sol Festival international de Métis fête feuillage feuilles feuilles lustrées feuilles mortes feuillet figure film fils électriques fines herbes fleur d'ail Fleurbec fleuristerie fleurs fleurs plantes jardins Flora Ubana floraison flore flore laurentienne Floride folioles fongicide foresterie urbaine forêt forêt. érablière forêt. micocoulier fougère framboises Frédéric Back frêne frimas fruits gadgets gaffe Garant Gardens Illustrated gazon gel géranium germination germinations gestion de l'eau Gille Clément gingko Gisèle Lamoureux givre glaïeul Google gouttière graines grainetiers graminée graminées grenouilles grimpant guide guide du potager urbain haricots hémérocalles herbacées herbe à puce herbes héritage histoire hiver horticulture hostas huffington pots huiles essentielles hydrangée hysope hysope. identifications inauguration incroyables comestibles inégale insecte Insectes internet iris ironie jardin jardin botanique jardin. jardinage jardins Jardins de Métis JBM jeunes josée landry Jouer dehors julienne des dames jury kale Kim Thúy knautia La Bienvenue laideur laitues lancement lasagne le petit mas lectrice légumes ligulaire Lili Michaud limonade lisse livre livres lobélie. Louise Chèvrefils lumière maackia magazine maison Marabout marcottage marcotter Marie Selby Botanical garden Marie-Victorin marketing martin-pêcheur matière organique mauvaises herbes mélisse melon messicole Michael Pollan michel beauchamp micropousses mobilier de jardin mode de vie moisson en fleurs molène monarque mousses moutarde muguet multiplication murs végétalisés myrica Nancy J. Ondra narcisses nature naturel neige Noël noix nom commun nom latin noms vernaculaires nouveautés novembre odeur oeillet oiseaux omafra ombragé onagre. orchidées ouest outil outils paillis pak choi palmiers papillon parc des îles de Saint-Timothée Parc Jean-Drapeau parc régional Beauharnois-Salaberry parfum parfums Paris partage partie 1 partie 2 passion Patrice Fortier patrimoine peinture pelouse pépinière périlla permaculture permis persil petits fruits pétunia petunia exserta petunia multifida pétunias peuplier phacélie photo photographes photos phytophage pierres piments pin suisse pissenlit pivoines planifier plantation Plantcatching plante indigène plante potagère planter plantes plantes comestibles plantes d'intérieur plantes indigènes plantes médicinales plantes potagères plantes riveraines plantes sauvages plantes tropicales plate-bande plate-bande bouleau plate-bandes pluie poires poirier pois poivron pollinisateurs pommes pommier potager potées pots poudre d'hormone pratique pré fleuri prés primulas printemps prix pro procédé produits profil projet provisions prunes purin Québec racines rampante rare râteau ravageurs recette récolte reconnaître récupération rembourreur renaturalisation ressources rhododendron rhubarbe roches romarin rosiers rouge rudbeckie ruelle verte Salaberry-de-Valleyfield salade sauge saule scientifiques semence semences semi-ombragé semis sentier sentier comestible sentier Gisèle-Guérin-Rémillard serre shiso site sites société des plantes sol sec soleil sondage soucis styles substrat systèmes tâches taille taxi technique teigne du poireau terrarium terre terreau thym tiarelle tirage tomate tomate blanche tomates tondeuse topinambour tournesol Toxicodendron radicans transpiration transplanter trèfle trucs Trucs maison tubercules tulipes tulipier Ulmer urbainculteurs Valleyfield variétés du patrimoine vente vermicompostage vers verveine verveine citronnelle vesse-de-loup vidéo ville visite vivace vivaces Vivaces grimpantes vocabulaire voyage wollypocket
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
L'auteur de ce site écrit pour son plaisir avec toute la rigueur possible. Dans ce sens, elle ne saurait prétendre que ses conseils sont les meilleurs. Notez donc que l'auteur n'est donc pas responsable des résultats négatifs suite à des conseils offerts ici.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner