21 février 2017

Un atelier pour vous: Je fais mes germinations

Je n'ose pas faire trop de pub pour cet atelier qui s'annonce un brin populaire! En même temps, je ne pouvais pas ne pas vous l'annoncer ici. En tant que bénévole pour les Incroyables comestibles du Suroît, j'animerai cette initiation aux germinations et micropousses le mardi 28 février à Salaberry-de-Valleyfield. Pour 5$, l'atelier vous permettra:
  • d'apprendre les rudiments pour faire pousser dans votre cuisine vos propres petits aliments pleins de vie et de vitamines que sont les germinations et micropousses
  •  de déguster quelques germinations douces ou relevées ainsi que des délicieuses micropousses de pois et de tournesol
  •  de repartir avec votre kit de départ et des instructions simples
  • de faire du social avec du monde ben sympa!
Nul besoin de s'inscrire, mais vous pouvez signifier votre participation sur la Page Facebook de l'événement ici. 

Au plaisir!

10 février 2017

Abstinence forcée

Un 2 janvier tout récent, j'ai fait une gaffe monumentale qui m'a empêchée d'accéder pendant 35 jours à mon compte Google, et par ricochet à ce blogue et mon adresse courriel... Imaginez mon désarroi! C'est comme perdre son porte-feuille (ou son téléphone portable pour être plus contemporaine) et se sentir étourdi par la détresse et la frustration.

Après plus de deux semaines, j'ai fini par lâcher-prise; j'étais résolue à démarrer un Je suis au jardin 2. C'était l'occasion d'aller vers un hébergeur et de revamper le site comme je le souhaite depuis déjà plusieurs mois. L'idée me plaisait malgré que mon premier site (en fait celui-ci) serait toujours sur le net, inaccessible et figé dans le temps!

Un coup de fil à l'ami Nicolas de PlantCatching et ma vie a basculé. Il m'a d'abord donné d'excellents trucs (dont celui d'utiliser Lastpass, un gestionnaire de mots de passe!) et puis en sa présence, j'ai reconnecté avec mon compte Google. Il n'a rien fait sinon d'assister à ce moment magique, mais je le soupçonne de détenir des pouvoirs surnaturels... Merci Nicolas!

Une longue histoire pour vous dire me REVOILÀ et que je ne suis pas prête de vous lâcher.

Je vais seulement rénover la maison bientôt, je parle du site bien sûr. Et j'aimerais beaucoup entendre vos commentaires sur ce que vous aimez de ce site et ce que vous aimez moins afin de réussir sa transformation. Des idées sur lesquelles critiquer? En voici:
  • Aimez-vous les listes de liens suggérés sur votre gauche?
  • Les polices d'écriture sont-elles lisibles, leur taille trop petite, trop grande?
  • Aimeriez-vous que mes articles soient classés par thématiques (agriculture urbaine, jardiner avec les enfants, design de jardin, etc.)
  • Voudriez-vous des vidéos explicatifs sur des techniques?
  • Voulez-vous plus de photos?
  • Quels sujets piquent votre curiosité?
  • Les articles sont-ils trop courts, trop longs?
  • La fréquence de publication sporadique vous va ou pas?
Soyez à l'aise de m'écrire dans un commentaire ou en privé. Et que diriez-vous d'une petite récompense en échange? Aux 15 premières personnes à me faire don de commentaires constructifs sur mon blogue, j'offrirai un sachet de semences, de mon jardin à votre boîte aux lettres!
Aneth 'Dukat' (Anethum graveolens), une fine herbe aussi élégante que délicieuse et vertueuse. 
***

Outre manger les traditionnels biscuits au pain d'épice fait maison, s'amuser dans la neige avec mes 3 enfants et avec mon amoureux m'initier à la série télé déjantée The Office, j'ai bien aimé croquer des livres durant le temps des Fêtes. J'ai fait des suggestions d'achat à ma bibliothèque qui ont toutes été acceptées. Génial. Concitoyens de Salaberry-de-Valleyfield, ces livres sont donc près de chez vous!


La sagesse du jardinier ///par Gilles Clément /// Éditions JC Béhar
Un livre-carnet pour celle ou celui qui aime bien philosopher par le jardin. On traverse des réflexions tantôt choquantes, tantôt romanesques, souvent justes. J'aime beaucoup le parcours de ce paysagiste-botaniste-jardinier-entomologiste tout en interrogations. Un extrait qui me rejoint sur l'importance du rôle du jardinier qui a le défi d'exploiter la diversité sans la détruire:

« Longtemps j'ai jardiné sans l'éclairage des idées. Cependant, les perspectives ne manquaient pas : conserver la diversité en place, l'augmenter, utiliser l'énergie propre des espèces, ne pas dépenser inutilement d'énergie contraire et finir par un constat que je répète aussi souvent que nécessaire : faire le plus possible avec, le moins possible contre. »


Nature D.I.Y. /// par Anna Carlile /// Éditions Marabout
Sous la recommandation de ma mère, j'ai proposé ce livre bonbon qui expose une foule d'idées pour créer à partir d'éléments naturels des objets, de l'art et à manger. Il est bonbon parce que les photographies sont très très belles. Le contenu est impeccable; il expose des idées fraîches autant que des idées réchauffées, mais rehaussées de nouvelles saveurs. Par exemple: ramasser de l'argile pour en faire naître des objets, construire un cerf-volant, récolter ses semences, préparer des gnocchis aux betteraves, etc. Ça se lit comme se boit un bon bol de café au lait.

100 styles de jardins /// par Emma Reuss /// Éditions Ulmer
Comme diraient mes enfants «full» gros coup de coeur pour ce bouquin qui recense 100 merveilleux jardins du monde! Chacun des jardins présentés est exceptionnel et ses particularités expliquées pour mieux en saisir l'essence et le génie. Voyage enchantant, découvertes bouleversantes et inspiration assurés. Les photographies sont impeccables, magnifiques et les textes sont légers et accrocheurs. Il est resté mon ami de chevet plusieurs semaines. Ce livre donne l'envie de prendre son sac à dos et de voir du jardin!


***
J'achève ce billet de retour par la suggestion de 3 sites québécois qui sont apparus récemment dans le paysage. Bravo à ces femmes pour la création de diversité!

L'atelier Blossom: un journal purement agriculture urbaine marié à une boutique en ligne (je veux ses outils!) proposés par Laura.

57K-id: Isabelle se veut végétalement inspirante et elle le réussit si bien! Tout est joli dans son monde, on en ressort animé d'un élan créateur.

Planète Jardin: ce magazine de jardinage comestible, dirigé par l'expérimentée Julie Boudreau sortira sous peu: abonnez-vous!


05 décembre 2016

La cerise sur le gâteau

Pour ceux qui me suivent depuis quelques années, vous savez que je fais partie du groupe Incroyables comestibles du Suroît. Je m'y implique avec ferveur que ce soit en planifiant des jardins potagers, en animant des ateliers de semis avec les enfants du primaire ou en entretenant le sentier comestible ou la ruelle verte. Eh, bien notre groupe de bénévoles plein d'ambition est finaliste pour le prix Action David-Suzuki 2016! WoW!

C'est comme une grande tape dans le dos.
Ou une cerise sur le gâteau.
De tous nos efforts, nos projets, nos coups de pelles.
Ça donne à notre aventure des ailes!
Un aperçu de nos actions depuis 2013!

Nous sommes des 10 initiatives citoyennes québécoises choisies parmi près de 150 propositions. Depuis le 1er décembre et jusqu'au 11 décembre, la population est invitée à voter pour son projet favori. Un jury bourré de super personnalités se penche sur les projets et fera un dur choix qui sera su le 13 décembre.

Et là, j'ai besoin de toi.

Viens voter pour nous (même si je dois avouer que TOUS les projets sont épatants et inspirants) parce que si on gagne, eh bien ça nous permettra de bonifier nos projets de jardins potagers libre-service dans la région grâce au 3000$ qu'ils nous offrirons. Et puis, une visite de David Suzuki au printemps au site du sentier Gisèle-Guérin-Rémillard, ce serait sympa!

Pour voter pour nous sur Facebook, →clique là.
Si tu préfères passer par leur site, va ici pour voter pour nous, toujours!

Si tu veux en savoir plus sur les Incroyables comestibles du Suroît, nos activités et ce concours, lis cet article!

Merci de nous encourager et de partager massivement à ton entourage!

18 novembre 2016

Bye bye grand frêne!

Alors que mon dernier billet (lire Aimes-tu les arbres? ) portait sur l'importance de la plantation des arbres, celui-ci vous étonnera puisqu'il parle d'abattage d'arbre!

Bien oui, notre beau grand frêne d'Amérique ou frêne blanc (Fraxinus americana) n'est plus dorénavant qu'une souche au ras du sol. Depuis quelques années, il montrait des signes de dépérissement: grosses branches mortes plus nombreuses chaque année et écorce à la base du tronc qui s'arrachait facilement. Pourtant, l'homme de la maison, a pris soin de toujours bien tailler l'arbre, coupant les branches tout en préservant leurs arêtes et leurs collets (comment tailler un arbre? Lire cet article sur les techniques de coupe) afin que la cicatrisation s'effectue sainement.

Après observation de notre part, un examen par un ingénieur forestier en balade dans le quartier (il faisait l'inventaire des frênes!) et l'avis d'un arboriculteur nous étions certains que ce n'était pas l'agrile du frêne le coupable du mal-être de notre arbre (pour détecter clairement les symptômes de cette attaque, lire ici).

Pourquoi était-il malade? 
Nous avons des hypothèses, mais aucune cause exacte. 
Mystère.

Une dernière photo, quelque minutes avant le sacrifice...
État de la base du tronc en septembre 2015.
En toute honnêteté, j'ai fait un dernier câlin lundi midi à cet arbre magnifique qui m'avait tant ému à mon arrivée dans ma maison. J'avais aimé sa stature, son allure droite et fière: il avait l'air si fort! Et voilà que 8 ans après notre arrivée, on a du lui dire aurevoir.

Évidemment il faut un permis pour abattre un arbre (certains sont offusqués qu'on doive demander la permission, mais nous on trouve que ce n'est pas une exigence anormale), ce que nous avons obtenu. On nous a mentionné que nous n'étions pas dans l'obligation de le remplacer puisque notre terrain était bien garni en arbres («mais madame, nous on aime les abres, alors c'est sûr qu'on en plante un autre» que je lui ai dit au téléphone. Un commentaire superflu, mais bon je tenais à lui dire...)


Nous avons engagé Arboriterre, une entreprise de la région. Deux arboriculteurs ont travaillé avec soin et professionnalisme* pendant 3 heures. Ils ont acquiescé également à mes demandes particulières (tsé une horticultrice ça veut ben des affaires quant il s'agit d'intervention sur son terrain!).

La coupe a révélé un tronc impeccable et dur. Rien n'était pourri à l'intérieur. Malgré tout, la majorité des branches étaient mortes. Sage décision que de l'enlever.

Saviez-vous que le bois du frêne «dur et élastique» produit les meilleurs bâtons de hockey et de base-ball?
Mais qu'advient-il d'un arbre une fois abattu? Du bois de chauffage pour des voisins, des bûches qu'on convertit en bancs pour ses enfants et du bon paillis pour l'horticultrice qui veut agrandir son aire de jeu!

À ma demande, ils ont versé le paillis pour que je puisse recouvrir le fond de la cour et ainsi réaliser de nouvelles plates-bandes au sol enrichi.
Je rêvais depuis longtemps d'avoir accès à une grande quantité de paillis pour enfin revitaliser la zone sous l'épinette bleue. J'ai été servie. Jadis une zone peu développée et loin d'être attirante (derrière la remise, à l'ombre, sol à nu, etc.), c'est déjà devenu avec l'ajout de paillis un lieu plus attrayant. Là où l'arbre mangeait la lumière, il y aura un nouvel espace de culture mixte pour des plantes comestibles et ornementales.
Paillis de frêne! Yeah!
Trois bûches-bancs pour 3 enfants. À gauche 2 sureaux, un grand au feuillage jaune et un petit indigène.
La mise en place du paillis se fera jusqu'au réservoir d'eau de pluie à gauche.

Voyez dans les prochains mois comment je vais embellir et augmenter le potentiel de cultures alimentaires de cet espace. La disparition du grand arbre laisse place à un canevas où les idées foisonnent!


* Mon opinion est exprimée en toute sincérité ici. Nous avons engagé l'entreprise Arboriterre et je la recommande chaudement. Nous n'avons pas bénéficié d'un avantage parce que j'en parle ainsi!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
L'auteur de ce site écrit pour son plaisir avec toute la rigueur possible. Dans ce sens, elle ne saurait prétendre que ses conseils sont les meilleurs. Notez donc que l'auteur n'est donc pas responsable des résultats négatifs suite à des conseils offerts ici.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner