Messages

Tellement noix

Image
Conférences et ateliers sur le conditionnement des noix, l'entretien et la taille des arbres et arbustes à noix, causeries et dégustation. Voilà ce que vous proposent les membres du Club des producteurs de noix comestibles du Québec (CPNCQ) à la journée AutomNoix qui aura lieu samedi le 11 novembre 9h30 à 16h à Beauharnois, plus précisément au Centre de formation professionnelle des Moissons.

Pour s'inscrire, on clique ici: Journée AutomNoix.

Lire l'article d'INFOSuroît

Connaître les arbres à noix du Québec, voir leur liste sur le site ici.

Gestes d'automne en rafale

Image
Vous pensiez qu'il n'avait plus rien à faire dans ce jardin? Détrompez-vous! Je vous suggère une liste de CHOSES À FAIRE et à NE PAS FAIRE. Surtout, rien d'obligatoire.  Juste des bonnes raisons pour aller jouer dehors...

Semer de l'ail à tige dure en 5 étapes parce que l'ail qu'on cultive soi-même est 10 fois meilleur que celui de Chine. Cliquez sur le lien ci-contre pour en savoir plus.
Éviter de mettre systématiquement toutes les feuilles mortes dans des sacs d'ordure comme dans Les feuilles maudites. Qui dit non à ça?

Créer sa collection de semences à partir des plantes autour de soi. Oui, il reste certainement encore des semences à récolter et c'est gratuit.
Prendre soin de ses poignets avec des sécateurs bien affutés. Je vous donne des explications étape par étape pour lui redonner son tranchant et sa «souplesse» et ce, facilement.

Déterrez les derniers rhizomes de canna et tubercules de bégonia pour les conserver. On relit ce billet pour savoir co…

Jardinières et jardiniers recherchés pour une étude rémunérée

Image
Rare que je vous interpelle ainsi, vous en conviendrez! Vous qui atterrissez sur mon site au hasard de vos questionnements horticoles profondément philosophiques (!) ou qui me lisez de temps à temps, vous constatez que mon site se veut le plus neutre et agréable possible loin du racolage publicitaire. 
Un jardin devrait être reposant, mon site également!

Ceci étant dit, il n'en demeure pas moins que lorsqu'on m'approche pour annoncer un évènement ou pour communiquer une information de nature horticole, je le fais si celle-ci me semble pertinente et honnête pour mon lectorat.
Alors, voici une invitation à tester des produits horticoles novateurs tout en percevant une rémunération qui paiera la petite gâterie, comme un souper de resto, qu'on ne se permettrait pas d'ordinaire!
La firme SondaPLUS recrute présentement des gens responsables de l'entretien de leur terrain et des amateurs de jardinage pour une étude dont la rémunération est de 150$ pour une discussion…

La fin de la sécheresse

Image
Alors que juin faisait son frais, que juillet et août se plaisaient à jouer au yoyo avec les températures et les précipitations, septembre et octobre en son début nous auront étonnés. Peu de gens s'attendaient à fracasser des records de chaleur à ces périodes de l'année et à regretter l'absence de pluie. Mercredi dans mon patelin, enfin la pluie abondante a détendu la terre ultra sèche, a redonné un petit coup fouet aux pelouses stressées et a offert un regain d'énergie à la végétation qui faisait dans la mollesse. Ça faisait trois semaines qu'on avait pas eu une vraie pluie!

Durant cette période, j'ai maintes fois irrigué les quelques plantes potagères qui produisaient encore comme le basilic, les choux frisés, les aubergines, les courgettes et les tomates. L'eau de mes déshumidificateurs a été mis à profit dans les plates-bandes : cette eau ne devrait pas s'en aller à l'usine pour être traiter, mais plutôt servir à arroser. Qu'en pensez-vous?

Dernière opportunité de me rencontrer au Marché!

Image
Savoir bouturer des plantes, c'est comme savoir raccommoder des vêtements: c'est une technique de base qui vous permet de sauver bien des sous!


Pour le quatrième et dernier atelier de jardinage gratuit au Marché champêtre de Rigaud, je vous propose donc d'apprendre à bouturer vos annuelles favorites.

Ainsi, je vous montrerai comme aisément multiplier un géranium ou un romarin en petits clones, comment savoir si les boutures sont prêtes et comment les entretenir par la suite. Vous saurez même faire votre propre hormone de bouturage naturelle. Intrigué, hein?

Passez à mon kiosque entre 16h30 et 18h30.
Apportez vos annuelles à bouturer ou choisissez parmi ma sélection (géranium citron, coléus, romarin, etc.)  et repartez avec vos boutures.
C'EST GRATUIT!


Rentrer les plantes frileuses + Entrevue avec Thomas Asselin, propriétaire de MicroDrips

Image
Vous sentez l'air du matin qui se fait plus frais? Vous avez remarqué les étoiles violettes des asters qui amorcent leur floraison? Ça y est, la saison estivale va céder son autorité à l'automne. Cela signifie aussi que sous peu, les plantes tropicales du jardin devront faire leur retour à l'intérieur. Voici quelques petites astuces pour faire cette tâche (pas toujours rigolote!) sans trop de tracas.
D'abord, quand doit-on rentrer les plantes frileuses?
Le carnet du jardin botanique indique que dès que les températures nocturnes descendent sour les 12°C, on doit effectuer le retour des plantes sous notre toit.

Doit-on absolument appliquer un savon insecticide à nos plantes avant de les rentrer?
Pas nécessairement. Toutefois, il peut être bon de doucher les plantes à l'eau tiède avant de les rentrer question d'enlever la grosse araignée locataire ou tout autre petite bestiole. Si après cette étape et une inspection, on constate qu'il y a toujours des insectes…

J'ai une pensée pour vous

Image
Oh, comme j'ai été loin de mon blogue ces dernières semaines! Pardonnez-moi... Je ne manquais pas de sujets à traiter, seulement de temps pour me poser et vous écrire.

Je suis de retour aux études, dix ans après avoir quitter les bancs universitaires pour la maternité et autres aventures palpitantes. Cela explique en partie mon mutisme. Avec les enfants qui sont tous à l'école primaire, mon conjoint qui vient tout juste d'achever son baccaulauréat en droit, j'avais le goût et le temps de stimuler autrement mes neurones. Je me suis donc inscrite au baccalauréat en sciences par cumul de certificats à la TÉLUQ mettant ainsi à profit mon passé universitaire en environnement et en écologie. Ça fait du bien de renouer avec le milieu académique malgré l'adaptation que ça demande!

Durant que j'étais plongée dans les mathématiques, j'ai réussi à ne pas trop faire souffrir mon jardin (et ceux des Incroyables comestibles de mon quartier). Bien sûr, j'ai planté me…