Messages

Affichage des messages du 2011

En pleine feuillaison

Image
J'adore être absorbée par des livres et des magazines variés en des lieux et moments variés. Je tiens des pages reliées entre les mains? Un roman? Hum, il y a de fortes chances que ce soit de la lecture dite horticole: un catalogue de semences qui sort de la boîte aux lettres, un numéro maintes fois feuilleté de Gardens Illustrated datant de 2006 ou une récente parution de Larry Hodgson. Quand mon amoureux me voit lire le journal ou L'Actualité, il pousse un soupir de soulagement... Que voulez-vous! Ma préférence va aux lectures qui m'entretiennent de plantes, de jardins et d'horticulture. La belle saison me voit donner mes énergies au jardin alors que l'hiver, je me restaure de littérature horticole, toujours avide d'en savoir plus.
Et quoi de mieux qu'un blogue pour partager ces lectures palpitantes! Je suis bien excitée puisque j'ai reçu des ouvrages de la part d'éditeurs et j'ai bien hâte de vous les faire découvrir. J'entame donc cett…

La Journée Coucou: j'y adhère!

Image
Ce matin, j'avais un beau message d'une lectrice du blogue habituellement discrète (voir muette!), le genre de message qui vous donne de l'énergie pour écrire cent billets! Si plusieurs d'entre vous, chers lecteurs, vous vous manifestez en laissant une empreinte écrite sous forme de commentaire au bas de mes billets, je suis sûre qu'il y a quelques lecteurs qui n'ont jamais osé pour toutes sortes de raisons! Moi-même je suis lectrice de multiples blogues et je ne laisse pas toujours de traces de mon appréciation. Et pourtant... Quand on écrit, il est si bon de savoir qu'on est lu avec plaisir, c'est la plus belle récompense!
Sans attendre des bouquets de compliments, j'aimerais vous lire le mercredi 14 décembre, comme le propose Tchoubi à travers sa Journée Coucou! Laissez donc un message et j'irai faire de même sur mes blogues favoris!
Au plaisir de vous lire!

Schtroumpfez votre terrarium!

Image
Il y avait longtemps que je voulais concevoir un terrarium. Mardi, j'avais enfin tout le matériel nécessaire sous la main et j'ai donc passé à l'action! Mes deux plus vieux ont été de bons assistants quoique c'était un peu délicat de leur faire glisser les matériaux dans le vase à l'encolure légèrement étroite. Un aquarium aurait été plus approprié pour eux.

Même si l'engouement pour les terrariums semble original et nouveau, le mouvement terrarium a été lancé par un Anglais, Nathaniel Bagshaw Ward, en 1829. Ce dernier avait remarqué la croissance de fougères et d'herbes dans le bocal où il avait isolé la pupe d'un papillon. L'idée n'était pas toute neuve, mais c'est lui qui lança officiellement la mode des terrariums en faisant concevoir des boîtes en verre plus sophistiquées qui furent très utiles pour ramener des plantes intactes de voyages houleux à travers les mers. Pour en apprendre plus sur cette période palpitante de découvertes bot…

Recevoir et donner

Image
Je ne me cacherai pas: j'adooore la créativité de Nancy Ondra, créativité qu'elle transpose à merveille à son environnement immédiat. Cette horticultrice américaine, ancienne propriétaire d'une pépinière de plantes rares, auteure de plusieurs livres horticoles et blogueuse, est surtout une amoureuse des plantes. Les nombreuses photos sur son blogue témoignent de son grand talent pour créer et capturer de vibrantes associations de végétaux qui peuplent son jardin de Pennsylvanie. Sur le même site, cette jardinière de haut niveau prodigue généreusement ses conseils et ses idées avec une modestie charmante. Récemment, elle offrait de partager les semences d'une vingtaine de plantes issues de son jardin aux internautes intéressés. Quelle chance! je fus la première à répondre à l'invitation (suivie par de nombreux admirateurs) lui envoyant fébrilement mes préférences. Le 30 novembre, je recevais une petite enveloppe contenant sept autres petites enveloppes brunes, prom…

Du vivant dans le mois des morts

Image
Il m'arrive souvent d'envier les Anglais pour le climat semblable au nôtre, mais en version plus douce. Ce midi, je ne convoitais plus les Britiches puisque j'avais du plaisir à récolter de minuscules feuilles vitaminées au goût incomparable: bettes à carde rouge et jaune, kale 'Nero di Toscana' et 'Redbor', roquette, persil et marjolaine. Sommes-nous vraiment le 26 novembre?
Bette à carde (Beta vulgaris var. cicla)
Kale 'Nero di Toscana' (Brassica oleracea var.  acephala laciniata ' Nero Di Toscana')
Kale ' Redbor' (Brassica oleracea var.  acephala laciniata ' Redbor')

Bien sûr, nous avons connu notre première tombée du drap blanc cette semaine. C'était beau, c'était magique. L'exubérance des enfants était tellement contagieuse que moi aussi je me suis roulée dans la neige! Toutefois, deux jours après, la fonte totale a suivi pour délivrer quelques trésors protégés par les feuilles mortes; j'étais loin d'êt…

Moins de café, plus de verdure

Image
La nouvelle s'est répandue comme une trainée de poudre à travers les membres de l'Association des amis du parc des îles de Saint-Timothée, mais aussi entre les citoyens habitant à proximité de la pointe Jobin: la ville avait pour projet de dézoner cet espace vert pour accueillir un commerce, plus précisément un futur Tim Hortons. Sylvain, citoyen concerné, a contribué largement à la diffusion de la nouvelle en allant informer plusieurs résidents. Hier, une trentaine de citoyens, dont moi-même, étions à la consultation publique se tenant à l'Hôtel de Ville de Salaberry-de-Valleyfield pour dénoncer la conversion de ce bel espace où poussent des érables argentés matures en surface asphaltée qui convienne tant aux projets commerciaux.


Malgré que la pointe Jobin ne soit ni un parc, ni un espace vert très fréquenté, il a été remarquable de voir la mobilisation des résidents. Il fallait entendre les gens s'exprimer sur l'importance de cet écrin vert: c'est l'une …

Les feuilles maudites

Image
La saison du balai à feuilles s'achève splendidement! Dans ma Montérégie du Sud-ouest en tout cas il a fait beau, et ce, pendant plusieurs journées consécutives. Malgré cette température clémente étonnante, dans chaque conversation avec mes voisins (beaucoup sont retraités ou sont disons, parents de grands enfants) se glissait une remarque sur le manque de plaisir à effectuer la corvée du ramassage des feuilles. 

Et je les comprends!

C'est-tu plate de racler des feuilles en s'en faire mal au dos puis de se pencher à s'en faire un tour de rein pour les piler dans des dizaines de gros sacs oranges? De surcroît, la plupart de ces voisins effectuent cette tâche depuis quelques décennies, depuis qu'ils sont d'heureux propriétaires de bungalows. 
Moi, en tout cas, je fais tout pour m'éviter cette tâche. Je fais tout pour retirer que des bénéfices de la tombée des feuilles.

Je passe la tondeuse plusieurs fois sur le tapis de feuilles pour les déchiqueter (je fais

Les dernières gloires de l'automne

Image
Un matin de cette semaine, la plupart des plantes tropicales laissées à elles-mêmes avaient l'air affreusement molles, l'eau de leurs cellules ayant gelée sous un bon froid nocturne. Les arbres ont alors perdu abondamment leurs capteurs solaires durant cette journée. C'était beau d'observer cette valse lente de feuilles lumineuses dans le paysage.
Le Ginkgo biloba, lui, n'a pas fait dans la danse céleste. Génétiquement, il préfère dorer spontanément sa parure (ou pas du tout) et la laisser choir au complet sans préavis.


Un ginkgo luminescent le 30 octobre
Au 31 octobre, l'arbre est soudainement nu.
Cette jolie graminée, achetée à Moisson en fleurs par une amie il y a deux ans, portait le nom de Molinia caerulea 'Moor'. Cette année, j'ai constaté grâce à sa floraison que la plante était une imposture! Décidément, les graminées adorent jouer à échanger leurs noms! Il s'agit fort probablement du panic érigé ou plus précisément de Panicum virgatum &#…

J'ai planté mon ail

Image
Quand l'odeur de la matière végétale qui se meurt monte aux narines et nous transporte dans cet univers de souvenirs d'automne, c'est qu'il est temps de planter son ail. Il y a une éclaircie, les enfants font la sieste; j'enfile mes bottes de pluie et ma vieille veste en polar vert forêt bien ample. Je me glisse dans l'air frais et plante à travers mes vivaces quatre variétés d'ail que j'aurai la surprise de goûter l'été prochain. Jardiner parmi les détritus des plantes dans cette quiétude funèbre paradoxalement repose mon esprit. Célébrons la mort pour mieux vivre la vie! Ails à tiges dures (Allium sativum var. ophioscorodon).  À partir d'en haut à gauche, dans le sens horaire: ' Yougoslavian', 'Music', 'Montana Roja', 'Northern Quebec'.
Ainsi, j'ai planté les bulbes d'ail plus abondamment cette année. Ma première vraie récolte était belle, mais insuffisante pour les amants de ce condiment que nous sommes.…

Des achats sur la glace

Image
Tout d'abord, ce fut le moteur du lave-vaisselle qui succomba en exhalant une odeur de toast trop grillée. Quelques jours suivant son décès (vite oublié par une nouvelle machine qui lave vraiment la vaisselle), la laveuse décida qu'elle en avait assez de nettoyer tout ce monde et dans un fracas incroyable, décida de signer son arrêt de mort. Celle-là, on ne pouvait pas pleurer son départ trop longtemps; vite, il a fallu acheter sa successeure, qui le soir même prenait sa place et lessivait les montagnes de linges sales des trois enfants. Mes achats de bulbes à l'automne 2010: une douce folie qui peut se transformer en passion!
Quelques heures et quelques centaines de dollars dépensés plus tard, je soupirais en pensant aux bulbes printaniers et aux quelques arbustes que je planifiais d'acheter cet automne. Eh oui! la réalité est que le jardinage est souvent un luxe: entre acheter les petits muscaris bleu ciel 'Valerie Finnis' qu'on a vu en ligne et qu'on…

Conserver ses graines de tomates favorites

Image
Il y en a eu des délicieuses, des surprenantes, des passables, des juteuses, des sucrées: les tomates sont sûrement les fruits les plus appréciés du jardinier commun nord-américain! Et quand on essaie des nouvelles variétés issues de semences qu'on aura pris soin de sélectionner dans un catalogue (parmi un choix nombreux et alléchant) ou quand on sème des graines offertes par un autre jardinier qui nous raconte à quel point il adorrrre celle-là, il y a des chances pour qu'on s'éprenne de ladite variété à tel point de vouloir conserver ses semences afin de renouer avec la passion. Tomate 'Matt's Wild Cherry' qui s'est ressemée toute seule. Leur goût est différent, moins savoureux, du semis fait en 2008: peut-être s'agit-il d'un croisement?
À ce sujet, une amie me demandait comment conserver ses semences. Je ne fus pas en mesure de lui répondre sur le coup, mais je me souvenais que chez les copains experts en fruits et légumes rares des Potagers d'…

Avant l'horticulture, l'agriculture

Image
D'où provient l'horticulture? 
De l'agriculture, bien sûr! Avant d'accéder à la pratique de cet art du jardin, il fallait maîtriser l'art de se nourrir, l'art de tirer profit de la nourriture de la terre. 
Aujourd'hui, l'horticulture a des visages multiples. Elle peut ressembler à ce pétunia aux pétales noirs nouvellement hybridé qui ajoutera cette touche particulière à une potée fleurie d'une maison d'un quartier huppé. L'horticulture peut apparaître aussi dans cette betterave au feuillage pourpre qui embellit un parterre et cache sous terre sa racine comestible pour le plaisir du gourmet.
À mon humble avis, l'horticulture doit être ce mariage entre le beau et le bon. Bien sûr, dans mon jardin, il y a de ces plantes horticoles qui ne sont bonnes que pour mes yeux ou mon nez. Mais de plus en plus, je penche vers ce besoin de cultiver du bon pour mon palais, pour ma santé, de jardiner pour la substance. Le défi alimentaire qui se pose au…

Des cigares aux herbes

Image
La période des récoltes au Québec est un moment exaltant où l'exubérance des produits frais et locaux nous donne envie s'empiffrer de tomates charnues et chaudes de soleil et où l'on trouve naturel de voir en un poivron rouge une beauté écarlate qui ne demande qu'à être croquée au plus coupant.

Cet été, je pourrais dire que nous avons eu accès à un nouveau monde: des récoltes différentes du passé, avec les haricots violets, les poivrons rouges, l'ail et les oignons, nous ont donné la piqûre pour en cultiver en plus grande quantité et en essayer encore des nouvelles espèces l'an prochain. Nous ne nous faisons pas d'illusion quant à l'autonomie réelle de notre garde-manger que l'on pourrait avoir si on cultivait tout notre terrain; nous ne croyons pas parvenir à nourrir cinq bouches qu'avec nos récoltes! Toutefois, il est aussi plaisant de savourer ce qu'on a cultivé chèrement que de faire une grimace à la laitue romaine à 79 sous et à la poi…

La naissance inespérée d'un concombre citron

Image
De longs jours d'attente et de soins sont enfin gratifiés par la naissance de pas moins de deux concombres citron (Cucumis sativus 'Lemon')! J'étais quelque peu jalouse de Martine la banlieusarde qui avait fait la récolte de beaux concombres citron à son retour de vacances. Pourquoi pas moi aussi? Pourtant, je les ai bichonné (au purin de pissenlit pour le phosphore), je leur ai susurré des mots d'amour ("Allez mes petits, faites-moi des jolis fruits ronds jaunes et croquants... sinon, sinon... je vous arrache!"), je les ai arrosé copieusement durant la période de sécheresse. Mais jusqu'à dimanche passé, je ne voyais toujours pas de fruits. Alors, j'ai presque mis à exécution ma menace en commençant à couper du feuillage pas beau et hop! vous devinez la suite...


Sont apparus deux concombres. Plus ovales que ronds, plus vert tendre que jaunes. Plus piquants que lisses.
Mais c'était tout de même deux concombres citron!
Comme Martine suggérait de ne…