Messages

Affichage des messages du septembre, 2009

Rougir de plaisir

Image
J'attendais ce jour depuis longtemps : les piments gorria (dit d'Espelette) rougissent enfin ! Ils sont nombreux sur les deux plants que j'ai mis dans un bac sur le côté Ouest de la maison : une bonne vingtaine de piments verts gros et petits. Sur ce lot, trois rougissent réellement. J'avais peur que le froid s'installe et que les piments ne devinrent jamais cramoisi ! Ouf, cela n'arrivera pas...

Bientôt, je pourrais les cueillir, les enfiler sur un fil, les faire sécher et hum !, les saupoudrer partout partout sur nos plats !
Informations sur les Piments: Graines récoltées par une amie (Montréal) et semées le 13 mars 2009 à l'intérieur. Apparition des premières feuilles le 8 avril, les premières fleurs surgissent autour du 15 juillet, les fruits pointent de la mi-juillet jusqu'à aujourd'hui et les premiers piments rougissent autour du 23 septembre. Au total un bon 210 jours pour voir les fruits commencer à mûrir.

Détails sur la mutiplication des pi…

Il pleut

Image
Juste le fait de l'écrire, fait du bien ! Le sol craquelait à certains endroits du jardin, la pelouse jadis verte durant l'été, avait jauni là où le trèfle n'a pas mis encore racines. Les plantes récemment plantées disent youpi et moi je dis, c'est l'automne et c'est bon de voir le jardin encore fleurir dans le décor qui jaunit et rougit tranquillement (ci-contre, Diervillea lonicera)
*** La pluie donne le goût de popoter. Quelques idées de cuisine inspirées du jardin ?
-Une pâte brisée aux herbes de Ricardo. La recette est facile, délicieuse et rehausse toute quiche ordinaire. Dans la mienne : thym, romarin et persil plat.
- Une pizza maison aux basilic et tomates fraîches de votre choix. Hacher finement une grosse poignée de basilic, mettre dans un bol, couvrir d'huile d'olive et ajouter une pincée de sel. Mélanger. Étendre le pesto sur un tortillas ou un pita. Déposer de fines tranches de tomates sur le pesto et saupoudrer des petits morceaux d'oigno…

Planter un arbre à la mode de chez nous

Image
Nous avons un nouveau résident depuis samedi ; un joli Ginkgo biloba qui remplace notre érable (Acer platanoides 'Crimson King') qui se mourrait. Il a fallu quelques heures et quelques litres de sueur à mon homme pour abattre le prédécesseur avec la scie à chaîne. Une fois l'arbre abattu, on a constaté le vide : même malade, on doit avouer que l'érable remplissait l'espace !


À quelques pieds de la souche, nous avons planté le jeune remplaçant. Au fond du trou, nous avons jeté de bonnes pelletées de notre compost maison ( yé !), disposé l'arbre afin que son collet arrive à la même hauteur que le sol existant, rempli le trou de bonne terre, compacté le tout avec le pied et avons terminé en faisant un "beigne" pour mieux accumuler l'eau pour les première semaines. Si les vents lui sont défavorables, nous allons considérer la pose d'un tuteur. Pour l'instant, l'arbre supporte bien les brises, qui sans lui nuire, l'inciteront plutôt à …

Il y a des bons coups et des moins bons coups...

Image
Ah, je ne suis pas fière de moi !

Je pourrais vous parler que de mes bons succès (ça serait bon pour mon égo) mais ce ne serait pas la vraie vie ! Je ne suis pas fière de moi parce que j'ai fait une erreur importante, qui par chance n'est pas dramatique, mais qui réveille en moi la bête en quête de perfection.
Je raconte.
Notre terrain en façade possède deux arbres plantés par le premier propriétaire (1979). Ces deux arbres semblent sur notre terrain, toutefois ce n'est pas notre cas. Ils sont sur l'emprise de la ville. Habituellement, cette emprise mesure une dizaine de pieds de la rue en allant vers la résidence. Si la ville doit faire des travaux, elle a le droit de tout faucher sans vous demandez votre avis ! En contrepartie, tout arbre planté sur cette portion de terrain est une possession de la ville et celle-ci à le devoir de l'entretenir. Des deux arbres que nous avons, un érable rouge (Acer platanoides 'Crimson King') se meure. Il a perdu la moitié de …

Une visite au Parc

Image
Samedi passé, j'ai pris le temps de faire un petit tour au Parc Jean-Drapeau, mon lieu de travail quand je ne suis pas en congé de maternité !
Dans un billet du mois de juin, je parlais de ma mission d'aménagement d'une immense plate-bande garnies d'annuelles et du défi qu'elle avait été pour moi. Je suis donc allée voir si la plate-bande en 3D était à la hauteur des idées que j'avais posées sur papier. Je dois dire d'abord un gros merci à la gang qui a su bien planter et entretenir (on oublie souvent cette partie pourtant essentielle !) cette fameuse plate-bande. Je devais m'attendre à ce que certaines plantes que j'avais proposées soient changées puisque parfois il arrive que certains végétaux soient indisponibles. Les piments 'Black Pearl' furent remplacés par des Hibiscus au feuillage pourpre et les héliotropium mauves par ceux aux fleurs blanches teintés de mauve. J'avoue que j'aurais aimé voir la totalité de mes choix dans la pla…

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Image
Une lectrice de mon blogue m'a demandé récemment où pouvait-elle se procurer des bulbes d'ail à planter cet automne. Étant moi aussi une future acheteuse d'ail pour mon jardin, je suis allée fouiner sur le net pour vous et j'ai pu faire une jolie récolte d'infos !
Je suis tombée sur le site très intéressant de Manon Collard, qui réfère les curieux sur l'ail à la page d'André Grenier, "Tout sur l'ail". Ce fut une lecture très intéressante, voici ce que j'en retiens :
- Il y a l'ail à collet mou (qu'on retrouve souvent en épicerie et qui est cultivé sous les climats doux) et l'ail à collet dur (voir onglet "Mes notes sur l'ail"). Il semblerait que les deux se plantent bien au Québec.
- On peut choisir de planter son ail à l'automne, juste avant que le sol ne gèle (du début à la mi-novembre dans la région métropolitaine). La récolte s'effectuera 9 mois plus tard, c'est-à-dire à la mi-juillet. Si on plan…

Tomates à l'envers: la finale

Image
Je dois avouer que l'histoire des tomates à l'envers cultivées par Alain a su captiver de nombreux jardiniers ! Voici enfin les résultats d'expériences : à en croire notre ami, ceci n'est que le début de la fin.

" De premier abord, la tige principale à bien tenu par rapport au poids des fruits, c'est vrai que les fruits n'étaient pas très gros. Pour l'année prochaine, je vais réfléchir à un système d'arrosage automatique des pieds car en observant les photos, les feuilles ont souffert d'un manque d'eau durant mes vacances. Les tomates furent bonnes au goût peut-être un peu farineuse mais je crois que cela provient d'un manque d'eau."
Et voici ce que cela donne en photos. Il faut en déduire que le système est pratique dans le cas où les tomates ne demandent pas de tuteurage. Toutefois, l'approvisionnement en eau doit être plus constant. Un plus gros pot pourrait aider (plus de terreau) en plus d'un système d'irrigat…

Semis de vivaces

Image
Septembre est là, c'est donc le temps de démarrer certains semis de vivaces à l'extérieur. Comme je ne me creuse pas trop le ciboulot pour cela, je n'ai fait que saupoudrer la majorité des graines sur un coin de sol bien indiqué (avec des languettes de stores chacune décorée d'un nom latin), j'ai gratté avec ma binette et j'ai arrosé. En espérant qu'une majorité de semences sortira de terre !
J'avais acheté les graines chez Gardens North (voir mon billet) en avril passé. De cet achat, voici celles que j'ai semées au jardin le 30 août dernier.
- Digitalis ferruginea : Bisanuelle ou vivace à vie courte qui devrait prendre 2 semaines et moins pour germer. À maturité, la hampe florale atteint 1,20 m et produit des fleurs en trompette brun doré veiné de brun rouge. Aime un climat frais, à la mi-ombre et un sol humifère. Devrait se ressemer spontanément. Voir la photo de la fleur dans le billet proposé ci-haut.
- Digitalis X mertonensis : Vivace rustique is…