Messages

Affichage des messages du août, 2011

La naissance inespérée d'un concombre citron

Image
De longs jours d'attente et de soins sont enfin gratifiés par la naissance de pas moins de deux concombres citron (Cucumis sativus 'Lemon')! J'étais quelque peu jalouse de Martine la banlieusarde qui avait fait la récolte de beaux concombres citron à son retour de vacances. Pourquoi pas moi aussi? Pourtant, je les ai bichonné (au purin de pissenlit pour le phosphore), je leur ai susurré des mots d'amour ("Allez mes petits, faites-moi des jolis fruits ronds jaunes et croquants... sinon, sinon... je vous arrache!"), je les ai arrosé copieusement durant la période de sécheresse. Mais jusqu'à dimanche passé, je ne voyais toujours pas de fruits. Alors, j'ai presque mis à exécution ma menace en commençant à couper du feuillage pas beau et hop! vous devinez la suite...


Sont apparus deux concombres. Plus ovales que ronds, plus vert tendre que jaunes. Plus piquants que lisses.
Mais c'était tout de même deux concombres citron!
Comme Martine suggérait de ne…

Première commande de bulbes de l'automne 2011!

Image
Je viens tout juste de passer ma première commande de bulbes de l'automne. Je voulais profiter de la livraison gratuite chez Veseys (il faut inscrire le code qui apparaît sur votre catalogue) qui se termine demain. Je sais, je m'y prends un peu tard pour vous faire part de cette opportunité... Leur catalogue est livré gratuitement, alors vous pourrez profiter des autres offres qui viendront dans le futur!
Voici ce que j'ai sélectionné chez eux:
- Camassia quamash 'Blue Melody' : le Camassia quamash est une plante indigène de l'Amérique du Nord. C'est une liliacée qui porte une histoire étonnante. Le bulbe était couramment consommé par plusieurs tribus amérindiennes. La découverte d'un champ de camassia assurait une nourriture de qualité à plusieurs familles. Très riche en inuline, le bulbe était longuement cuit (jusqu'à trois jours) afin que le sucre complexe devienne du fructose, qui est plus facile à digérer. 
Aujourd'hui, la plante est surto…

L'opulence de la mi-août

Image
À la mi-août, je marche allègrement nu-pieds dans le jardin. Je savoure l'espace et la profusion des éléments à observer. Je cumule en ma mémoire la lumière qui passe dans les feuillages, les images de variétés de fleurs aux formes et couleurs toujours étonnantes, les parfums subtils ou remarquables des tissus végétaux, les saveurs douces ou fortes des choses comestibles. Je fais donc d'amples récoltes de sensations que me tend le jardin, pour le moment présent, mais aussi pour les jours austères.
***
Les Petunia multiflora, nouveaux chez moi, feront assurément parties de mes plantes favorites qui apportent tant d'agrément pour peu d'engagement! Le semis intérieur est un jeu d'enfant (à démarrer quelque part à la mi-mars) et la plante sait s'offrir en spectacle: deux plants dans chacun de mes gros bacs au soleil ont assurer une présence remarquablement fleurie tout au long de l'été (et il paraît que cela dure jusqu'aux gels!). Mais ce ne sont pas les gent…

L'acidanthera, petite fleur à la grande classe

Image
C'est après avoir lu une critique admirative de Stephen Westcott-Gratton dans le numéro d'avril 2011 de la revue Canadian Gardening que j'ai acheté les cormes d'acidanthera (Gladiolus murielae). L'idée de faire pousser un membre des glaïeuls peu connu provenant d'Afrique de l'Est et dont le parfum s'échappe délicieusement d'une fleur ivoire au coeur prune m'a séduite.

Les feuilles en éventail et les fleurs atteignent un mètre. La floraison vient d'apparaître et elle est réellement charmante. Pour un effet plus intéressant, je recommande de rapprocher les cormes à la plantation. Chez moi, la plante pousse dans un sol drainé au soleil et à un endroit, elle est accompagnée de la magnifique Lobelia syphilitica (en bleue en arrière-plan). L'acidanthera donne à coup sûre du chic à une plantation! 
Je pense qu'il est possible de l'insérer dans des gros pots d'annuelles en veillant à choisir des cormes de petite taille. Tout comme ses …

Pas m'ail fière!

Image
Même le plus expérimenté des jardiniers doit savourer la réussite parfois simpliste de la culture d'une plante. En ce moment, j'exulte de la réussite de ma culture d'ail d'automne. Il y a quelques jours, je constatais que le feuillage jaunissait et que la température sèche était idéale pour une récolte. J'ai donc soulevé de terre ces beaux bulbes avec les enfants. L'automne passé, je faisais une chasse au trésor avec ma fille: nous cachions chaque gousse ensemble dans le sol et disions que nous allions retrouver notre trésor multiplié à l'été qui viendra.
Pourquoi suis-je si contente? Ma première tentative de culture d'ail en 2010 s'était soldée par un échec. L'emplacement avait été mal choisi, trop ombragé pour produire des bulbes satisfaisants.
Il était évident que pour réussir ma culture je devais la bouger au grand soleil, soit en façade. Sept gousses provenant de bulbes offerts par un ami qui en cultivent sur sa terre à Beauharnois ont été …