Une visite au Parc

Samedi passé, j'ai pris le temps de faire un petit tour au Parc Jean-Drapeau, mon lieu de travail quand je ne suis pas en congé de maternité !

Dans un billet du mois de juin, je parlais de ma mission d'aménagement d'une immense plate-bande garnies d'annuelles et du défi qu'elle avait été pour moi. Je suis donc allée voir si la plate-bande en 3D était à la hauteur des idées que j'avais posées sur papier.
Je dois dire d'abord un gros merci à la gang qui a su bien planter et entretenir (on oublie souvent cette partie pourtant essentielle !) cette fameuse plate-bande. Je devais m'attendre à ce que certaines plantes que j'avais proposées soient changées puisque parfois il arrive que certains végétaux soient indisponibles. Les piments 'Black Pearl' furent remplacés par des Hibiscus au feuillage pourpre et les héliotropium mauves par ceux aux fleurs blanches teintés de mauve. J'avoue que j'aurais aimé voir la totalité de mes choix dans la plate-bande, mais le résultat est quand même réussi. Petite déception : l'été pluvieux a fait en sorte que les Stipa Tenuissima n'étaient pas des plus volumineux. Belle surprise: les bacs qui regorgeaient du fenouil 'Bronze' avec les outils bleus étaient très beaux. Les petits "arbustes" qu'on voit, ce sont les Kochia scoparia; s'ils sont laissés tard à l'automne, leur feuillage devraient tourner au rouge vif . Finalement, les Salvia patens 'Blue Angel' étaient sidérantes : quel bleu profond ! J'achète cette annuelle pour mon jardin l'an prochain...
En somme, j'ai bien aimé. Il demeure que je ne fut pas éblouie par le résultat. Mon design cherchait à jouer avec les différents bleus et mauves pour créer des vagues qui seraient brisées par la texture douce du Stipa et ponctuées des colonnes formées par les Kochias. Je n'ai pas ressenti cet effet en regardant la plate-bande...
Après avoir réfléchi sur la chose, je dirais que la forme ronde et bien plane de cette plate-bande demande qu'on joue beaucoup plus avec les hauteurs; de très grands végétaux sont nécessaires pour capter le regard. Par chance, qu'il y a la pyramide de bacs qui est là pour donner du volume ! Aussi, le fait que la plate-bande soit séparée du chemin par un îlot de gazon tient à distance l'observateur : être loin des plantes me chicote. J'aime voir de près les végétaux. Si j'avais pu, j'aurais fait un chemin en travers de la plate-bande pour inciter les gens à venir frôler les feuillage et humer les héliotropes !

Mais non, le défi était tel qu'il était !

***
Je fus surprise de voir (enfin) le Pavillon de la Jamaïque rénové et entouré d'un joli jardin aux allures résolument modernes avec les graminées en rang et les plates-bandes rectangulaires. Les tables et bancs extérieurs sont également modernes et le choix du bois rehausse leur simplicité. À visiter.


***
Je termine ce billet en levant mon chapeau à la gang d'horticulteurs de la saison 2009 : Bravo pour avoir revitaliser le jardin de l'Ontario et entretenu les magnifiques Floralies. Je ne suis pas allée sur l'île Sainte-Hélène, mais je suis persuadée que le résultat est identique: les jardins sont entretenus avec toute la passion qui réside en chacun de vous. Félicitations encore !





Commentaires

  1. ça doit être génial d'avoir à créer un si grand massif. Vu d'ici, il est très chouette. Je comprends que certaines choses te déçoivent, mais on connaît tous ça régulièrement.
    -dommage que ces sauges soient annuelles. Y en a-t-il de jolies bleues vivaces? S. uliginosa n'a jamais résisté chez moi, et pourtant c'est si beau.
    -les kochias ont été semés en serre?

    RépondreEffacer
  2. Oui, ce fut une expérience exaltante quoique j'en dise dans mon billet !
    Pour les sauges vivaces, elles sont généralement mauves, sauf S. uglinosa qui m'a l'air d'un magnifique bleu. Il paraîtrait qu'elle aime les sols humides et le soleil : est-ce des conditions rencontrées chez toi ? Sinon, il y a les S. nemerosa et ses variétés qui sont vivaces, sauf qu'elles sont dans les teintes de violet. Mais j'essaierai la sauge dont je parle dans mon billet (S.patens 'Blue Angel') : elle adore les températures fraîches, en fait, elle est à son meilleur dans ces conditions.

    Pour les Kochias, il me semble qu'ils aient été démarrés en serre. En général au Parc, on commande d'un producteur et les plants arrivent au début mai en caissettes.

    RépondreEffacer
  3. Humide, oui. Mais très frais. En montagne, il fait moins chaud qu'au Québec en été. Par exemple, hier 8° au lever, aujourd'hui 4. L'automne arrive à grands pas.

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Fleurs d'ail, du jardin à l'assiette