08 mai 2012

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Comme vous le savez, mes efforts au jardin sont concentrés sur les plates-bandes, les arbres et les arbustes. Ma pelouse, elle, je lui accorde tout juste le temps de la tonte hebdomadaire ainsi qu'un sursemis au printemps ou à l'automne. Arracher les nombreuses herbes qui ne sont pas censées se retrouver sur une pelouse digne d'un golf, trop peu pour moi!

Je ne dédaigne pas la vue du lierre terrestre (Glechoma hedeeracea) ou du léontodon d'automne (Apargia automnale) dans ma pelouse. J'apprécie plutôt la biodiversité et cherche à l'intégrer en semant, entre autres, du trèfle blanc (Trifolium repens) et du thym serpolet (Thymus serpyllum) dans les espaces dénudés. Par contre, je suis consciente que la présence de certaines plantes m'informe de l'état de mon terrain. Les fraisiers des champs (Fragaria virginiana) par exemple, me disent que mon sol est acide et bien drainé, alors qu'à d'autres endroits, la présence exubérante des pissenlits (Taraxacum officinale) indique que le sol est compacté. Résoudre ces problèmes permettrait aux graminées existantes de mon gazon de reprendre le dessus. Mais comment y parvenir de façon naturelle?
 Un pissenlit si joli...et mutant! 
Ma fille a déniché ce pissenlit à une seule tige épaisse qui soutient trois inflorescences... 
Étrange!

Un des moyens mécaniques qui nous est proposé est de retirer les pissenlits ou toute autre plante à racine pivotante, c'est-à-dire longue et droite comme une carotte par exemple, à l'aide d'un outil.

J'ai eu l'occasion de tester le désherbeur ou l'arrache-pissenlit de Garant, une nouveauté 2012. J'avoue que j'étais sceptique, car nous achetons que les gadgets qui ont fait leurs preuves. Et puis, je me disais que j'avais bien d'autres choses à faire que d'arracher les pissenlits de ma pelouse!


Eh bien j'ai été agréablement surprise! L'outil est réellement facile à utiliser: il suffit de bien viser le centre de la plante pour l'extirper du sol avec sa racine sans effort! Mon conjoint aussi a été bien emballé et a fait le tour du terrain recherchant des prises sensationnelles... 


Vous vous demandez pourquoi alors ai-je soudainement le goût de retirer mes pissenlits, hein?

C'est parce que j'y vois plusieurs utilités maintenant. J'arrachais déjà les pissenlits qui poussaient dans mes plates-bandes et en bordure du stationnement pour ensuite les transformer en purin, comme j'expliquais dans un billet en avril 2010 (ici). Vous comprenez maintenant qu'avec l'outil j'ai accès à une plus grande quantité de pissenlits, ce qui signifie plus de purin, donc des plantes plus vigoureuses au jardin! De plus, le trou laissé dans la pelouse contribue à aérer le sol. On pourrait même après une bonne séance d'arrachage de pissenlits ajouter du compost et ressemer du gazon ou d'autres plantes désirables.

Ma réserve de pissenlits est loin d'être épuisée... Youpi!

Alors en toute sincérité, je recommande ce produit parce que je trouve que c'est un moyen peu dispendieux, écologique et même rentable de profiter d'une manne extraordinaire que représente le pissenlit. 

Mon seul hic, c'est le slogan "Faites la guerre aux pissenlits" que la compagnie a employé sur l'emballage de l'ensemble que j'ai reçu. Il s'agit peut-être d'une lutte, mais de là à apposer le terme guerre, c'est très fort! D'ailleurs, est-ce une guerre juste quand on considère que la plante possède une fureur de vivre inspirante, a des propriétés médicinales, est comestible du bouton floral à la racine et fait de si jolis bouquets? Je suis d'avis qu'il faut faire la paix avec eux sans s'empêcher de profiter de leurs bienfaits en les déterrant! J'opterai donc pour un slogan plus positif du genre " Sortez victorieux avec vos pissenlits!"

Je finis en beauté ce billet en vous offrant la chance de gagner le fameux désherbeur Garant ainsi qu'un panier tubby et un tablier de jardinage. La compagnie offre deux de ces ensembles que je fais tirer ici même. Pour y participer, vous devez m'écrire un commentaire au bas de ce billet (avant le 25 mai minuit) sur votre relation avec le pissenlit, bonne ou mauvaise ! Je ferai tirer les deux ensembles au hasard le 26 mai 2012

Bonne chance!


Notes: le concours est ouvert aux résidents du Québec seulement et il est important de laisser votre adresse courriel si vous commentez de façon anonyme. Les ensembles seront livrés aux gagnants. Le prix de détail suggéré est de 39,99$ pour le désherbeur et de 8,99$ pour le tubby.

30 commentaires:

  1. Je trouve ce texte très intéressant! Je viens d'apprendre quoi faire de mes pissenlits. Ou plutôt de ceux que j'arrache. Merci!

    Sinon, j'aime bien les pelouses pleine de diversité. Ça met de la couleur et de la texture dans nos vies.

    *Pst, j'aimerais bien gagner cette super belle machine!

    juliephilippon@hotmail.com

    RépondreSupprimer
  2. J'habite en France, alors pour le concours c'est raté !!! Mais bon, c'est pas grave !!!
    Mes bébés tortues terrestres adorent les pissenlits....alors les enlever, oui à certains endroits incongrus où leurs fleurs jaunes font désordre !! Et à ces endroits là, il m'est bien difficile de les arracher, alors pourquoi pas cet appareil !! Je vais fouiller sur le net, si je le trouve en France !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      J'habite, moi aussi en France et je suis très curieux de savoir si vous avez trouvé l'outil "arrache-pissenlits" dans le commerce dans notre pays.
      Merci

      Supprimer
  3. Merci à mamanbooh pour la découverte de ce texte...et de ce blog...moi qui suit une jardinière (avouons-le) très débutante et très maladroite. Ma pelouse est un jardin de pissenlits!

    Cette semaine j'ai dit à mon fils de 3 ans, désirant le manipuler gentillement: "tu diras à papa qu'il doit couper le gazon, il est plein de pissenlits."...et lui de me répondre : " mais je veux pas les couper, je veux donner plein de fleurs à maman"...et il a couru dans le jardin de fleurs jaunes pour m'en faire un beau bouquet. J'ai donc régulièrement des bouquets de pissenlits dans ma maison...mais j'aimerais bien arriver à avoir autre chose que ces fleurs sur mon terrain, en espérant que fiston comprenne qu'il ne doit pas les arracher ;)

    Je suis certaine que mon fils acceptera que j'enlève les fameuses fleurs...si c'est pour aider à en faire pousser de nouvelles encore plus jolies :D

    stephanie_lemieux@videotron.ca

    RépondreSupprimer
  4. Merci aussi à Mammanbooh pour cette découverte. Les pissenlits mes enfants les aiment tellement !! Mais moi aussi ils pourraient s'en passer quitte à aller les chercher Chez les voisins!!

    RépondreSupprimer
  5. Moi je règle petit à petit ma relation aux pissenlits...en éliminant peu à peu du gazon au profit des plates-bandes ah! ^^

    Une année, j'avais une marmotte au jardin et j'ai réalisé qu'elle adorait les têtes fleuries des pissenlits. Je ne l'ai pas chassé, je lui ai dit merci! 8)

    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  6. Nous venons de nous acheter une maison (il y a 10 jours). Entre les travaux de peinture, les planchers et le déménagement, je vois du coin de l’œil pousser toutes ces fleurs jaunes, et je me dis qu'il faut vraiment que je fasse quelque chose...mais je ne sais pas quoi encore, c'est la première fois que je dois m'occuper d'une pelouse, je n'ai pas encore de tondeuse, alors ce petit instrument arriverait à point!

    RépondreSupprimer
  7. Et bien tu viens de trouver le nom de la plante qui envahit quelques espaces de mon terrain : le lierre terrestre!

    J'ai moins de pissenlits depuis qu'on a mis de la terre et de la semence à nouveau sur le gazon. Mais..... il me reste quelques petits ronds jaunes ici et là que j'aimerais bien enlever alors je tente ma chance :-)

    Merci pour le tirage,
    Nathalie

    RépondreSupprimer
  8. Jasmine, une fois de plus, tu m'as charmé avec ton billet. Inspiration philosophique, réflexion sur la force des plantes et le concept de guerre juste, j'adore! Petite, je m'amusais à créer des produits biologiques pour tuer les pissenlits. Je faisais le tour du jardin de ma maman pour savoir ce que j'allais utiliser. Je me souviens avoir mélanger quelques champignons avec des daturas, un peu d'eau et de la terre. J'avais laissé fermenter le tout pendant un bon deux semaines. Ensuite, j'avais mis ma concoction dans une bouteille vaporisateur pour ensuite asperger les pissenlits. Il mourrait très rapidement et dans mon souvenir ne poussait plus. Il me semble aujourd'hui, que ce serait plus simple et moins long avec un outil comme celui là pour enlever les pissenlits. Ça me donnerait peut-être même le goût d'aller vers le terrain de mes voisins! :)
    Encore une fois, ton blog est génial! :)

    RépondreSupprimer
  9. super le billet... merci pour tout !, pour ma part.... dans les plates bandes.. j enleve les pissenlits... mais dans l herbe, je les garde pour le plus grand plaisir de nos enfants et des enfants de ma garderie !!, c est tellement beau de voir un enfant ramasse une fleur jaune !!, on ne peut pas enlever tout ce bonheur !!

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour ce blog ... et pour le beau cadeau qui vient avec. J'adore voir ces petites taches jaunes sur le gazon, par contre un peu moins le feuillage qui n'est pas très beau et encore moins lorsque la fleur devient une grosse boule en minou. Mais je dois avouer que souffler dessus avec mes petits-enfants est un pur plaisir !
    On essaie de les arracher, mais OUF ! difficile pour le dos, surtout quand il y en a beaucoup. Cet outil me semblerait idéal pour nous ! ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Jasmine!

    Nous on utilisent une petite machine à peu près
    du même genre, moi aussi je trouve que ça erre le terrain.
    On ne s'en fait pas trop avec les pissenlits.
    Mon voisin ne les aime pas et il est presque le seul
    à faire arroser son terrain. Dépense inutile quand les alentours fleurissent à vue d'oeil!

    Une petite machine de plus ferait un bon purin!

    Merci Jasmine!

    RépondreSupprimer
  12. Mon terrain est tellement compact que les tiges de mon vieil arrache-pissenlit sont toutes croches... J'aimerais bien essayer celui-là!!

    (pour ma part, les pissenlits, je les aime en bouquet, dans les mains de mes garçons)

    Isabelle

    isabellemaillet@yahoo.ca

    RépondreSupprimer
  13. Je n'ai pas le droit de participer, dommage! Nous avons déjà acheté (non sans peine en France) des pelles à neige de cette marque, et nous en sommes très contents.
    Quant aux pissenlits, je fais des omelettes avec les boutons, du "miel" avec les fleurs, et à la fin je me tue le dos avec mon couteau à désherber. Car entre pissenlits et pâquerettes (même si je fais des cakes avec les fleurs) je n'ai plus beaucoup de place pour les graminées.
    Je vais relire ton billet sur le purin.
    Bises des montagnes

    RépondreSupprimer
  14. Pour ma part, ma relation avec le pissenlit est partagée entre 2 sentiments. Ça ne me dérange pas du tout de voir des pissenlits agrémenter me pelouse verte sauf que quand j'en arrache un et que toute la racine vient avec, quelle victoire!!
    Bravo pour ton blog, très intéressant.
    julieburon@yahoo.ca

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour !

    Je viens juste de découvrir ton blogue en cherchant des liens de boutique en ligne pour des semences :-)), que du bonheur ton blog :-)), je vais revenir pour suivre tes découvertes comme horticultrice :).
    Bonne fin de journée !
    Sylvie
    melusine-@hotmail.com

    RépondreSupprimer
  16. Mon premier commentaire sur ton blogue! En tant que "nouveau ancien utilisateur" d'herbicides, je crois que je vais en apprendre! Comme tu sais,ma famille teste aussi des arracheurs de pissenlits mais je n'avais pas vu celui de Garant!... Mon ancien patron et Président de Garant, Jean Gaudreault, ne sera pas fier de moi! ;o)

    Merci des conseils! Je ne suis pas à l'étape de cuisiner le pissentlit cependant!... Je ne fais que le mettre dans mon bac brun!

    RépondreSupprimer
  17. Le pissenlit trouve sa place au jardin comme légume permettant la composition d'une bonne soupe ou d'une salade accompagnée de lardons grillés, un délice. Mais il est vrai qu'il est tout de même plus élégant que les chardons remplis de désagréables piquants qui squattent mon petit bout de jardin et que j'arrache allègrement dès qu'ils pointent le bout de leur nez

    RépondreSupprimer
  18. Salut Jasmine,
    de notre côté le pissenlit est la mauvaise herbe que nous adorons le plus. Nous ne comprenons pas cette aversion pour cette plante ayant autant de belles propriétés. En purin, en salade, comme compost (lorsqu'elle n'est pas en graines), etc. La plante en fleur est tellement belle dans notre champ en automne lorsque toutes les autres sont parties. Sa couleur est magnifique. Néanmoins, nous l'éliminon quand même de nos potagers avec notre fourche et hop! fini. Comme c'est un combat perdu d'avance, mieux vaut faire avec.
    Youppi pour le concours et bravo pour le billet!
    Michel Richard
    potagersdantan@hotmail.com

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour,
    Ayant des voisins qui ont décidés il y a belle lurette de faire la guerre aux pissenlits avec des produits chimique, je suis parfois un peu découragée de retirer ses petits boutons jaunes à la main qui décore mon gazon quoi que avec un outil encore plus efficace ce serait plus facile.

    Toutefois, nous laissons pousser dans notre gazon, tout ce qui nous semble joli et qui reste petit. Mon gazon, si l'on peut l’appeler ainsi, est couvert de fleurs bleu, mauve et blanche au printemps, c'est magnifique.

    Annie
    wizz_al@hotmail.com

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour,
    quel plaisir pour moi de lire cette chronique, moi qui suis nulle en jardinage! J'aime les pissenlits, ils me rappellent mon enfance; mais bon, ma pelouse est presque neuve, et il faut que je les enlève.
    Alors, merci beaucoup de venir en aide à des gens comme moi, c'est très apprécié! Et bravo pour le tirage de ces ensembles; quelle bonne idée.
    duvaljuly@hotmail.com

    RépondreSupprimer
  21. Chère Jasmine,je suis chanceuse de t'avoir dans ma vie... Les pissenlits m'ont toujours fait rager. Je dois dire que je lâche prise un peu. Maintenant que j'y vois un utilité, ça me semble différent et surtout si j'ai un outil pour faciliter la tâche de les extirper... je suis aux anges. Même mon chien les aiment car un jour de jeunes charmants enfants leurs en ont offerts et il s'en est délecté. Merci pour le conseil du purin, je vais m'y mettre.
    KIM
    kim123go@hotmail.com

    RépondreSupprimer
  22. Chère Jasmine, jamais les pissenlits n'auront fait couler autant d'encre de clavier en ce printemps 2012!! Ils soulèvent la passion, un paquets de commentaires tous différents les uns des autres, remarquable en tout cas...

    Pour ma part -et avec nos échanges sur le sujet- je ne peux plus voir les pissenlits de la même façon. Merci encore de nous en informer en toute simplicité!

    RépondreSupprimer
  23. Hé bien j'en apprend une bonne, ma pelouse est pleine de pissenlits et j'ai toutes les misères du monde à les en extirper car tout ça pousse sur une espèce de glaise. Je ne suis même pas capable de planter une pelle dans la pelouse, même en sautant dessus. Je n'avais jamais fait le lien entre la pousse de pissenlit et le compactage du sol.

    Cet outils me serait fort utile pour essayer d'aérer un peu cette pelouse. Et ne t'inquiète pas je ne réussirai jamais à les éliminer complètement, c'est si beau une belle pelouse pleine de fleurs jaunes :)

    Julie
    julie_ange32@hotmail.com

    RépondreSupprimer
  24. Chère Jasmine,

    Pour ma part , je ne veux pas me débarrasser de tout mes pissenlits car ma petite chien s'en régale. Mais aérer le terrain et contrôler leurs expansions alors oui je le veux. Trop de pissenlits me fait éternuer. Au grand malheur de mes enfants qui m'en offre à tout les jours...

    Anouk
    anoukbrisson@hotmail.com

    RépondreSupprimer
  25. je découvre ton blog et je vais le lire plus en "profondeur" car il m'apprend certaines choses
    au sujet de l'arracheur de pissenlit, il vient d'arriver en France et mon mari s'y est mis, à son plus grand bonheur! la pelouse est bien plus nette maintenant, il a du plaisir a retirer toutes ces vilaines herbes qui déparent notre pelouse (qui n'est pas celle d'un golf, bien entendu!!)
    bon dimanche!

    RépondreSupprimer
  26. Le terrain devant ma maison est littéralement envahi depuis maintenant plusieurs années, et le sol est maintenant tout "rabotteux", ce qui est peu pratique pour la pratique des premiers petits pas de mes garçons. Je considère donc ton conseil pour m'aider à améliorer la situation.

    joelle.lapalme@mail.mcgill.ca

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Joëlle,

    L'arrache-pissenlit aidera, mais si votre terrain est envahi, ce sera un long processus.
    Pourquoi ne pas en profiter pour intégrer des prés fleuris ou faire un potager sur une partie du terrain? Vous apprécierez la diversité de cultures de votre façade!
    Bon jardinage et merci de votre visite!

    RépondreSupprimer
  28. C' est garanti que j utiliserais le garant a pissenlit, est-il facile d utilisation? chez une voisine j ai déja essayé un autre modele chez une voisine et je n ai pas été capable de le faire fonctionné, celui-ci semble plus simple . est-ce possible d avoir la recette pour faire le purin de pissenlit. je suis pour tout ce qui est naturel.
    Contente d avoir eu vent de votre blog par le blog de ''savoir faire a conserver''
    loudesbois1@hotmail.com

    RépondreSupprimer
  29. Merci de votre commentaire Lou des bois. Vous trouverez la recette du purin ici: http://www.jesuisaujardin.ca/2010/04/gardez-vos-pissenlits.html Bon jardinage!

    RépondreSupprimer

J'adore vous lire!

Tiens, ça m'intéresse!

2010 6 commandements abattage abeille abeilles achat achat en ligne achillée acidanthera agriculture biologique agriculture urbaine agriculture urbaine. agroforesterie ail ail congelé ail des bois air aisselles Allium amarante amélanches aménagement aménagement comestible Aménagement paysager amendement An Inconvenient Thruth ancestral anciens ancolie André Bouchard anémone monarque aneth animaux annuelle annuelles annuelles comestibles applications arboretum arboriculteurs arbre Arbres Arbres Canada arbres fruitiers arbuste arbustes architecture de paysage arroche article asclepiade assemblée nationale atelier ateliers athyrium auteur auteure automne avant-après azalée bac bacs balade banane basilic beauté bébelles bégonias bénévolat bénévole bettervaes bettes beurre de karité bibliothèque bilan 2009 bisannuel bisanuelle bizarrerie bleuets blogue blogueur bois noir bois. bordure botanique bottes bouquet de fleurs bourdon bouturage boutures branches branches. Brésil bromélicaées bûches buissonnante bulbe bulbes bulbes automne bulbes printaniers café calendulas campagne Canada canna cannas carottes carton caryer causerie célastre centaurée céonomiser céphalanthe cephalanthus cerfeuil Châteauguay chêne chênes chenille Chicago choix chou cimicifuge ciné citation citoyens classiques clématite cloner coccinelle coléus colibri collations collecteur d'eau commande compost compostage compostage industriel composter concombres concours concours. conférence conservation contenants coquelicot coquelicots coquille d'oeuf coriandre cosmétique naturel cosmétiques non toxiques couche froide Coup de pouce coupe coupe-bordure courge couvre-sol créativité critique Crivert Crivert. crocosmia croissance cueillette cuisine cuisiner culture cultures D.I.Y. sagesse daphné David Suzuki débutant décès déchet déchets décoration démarche dentée déodorant design de jardin designers de jardins dessin Di Stasio dianthus disco soupe don eaux de pluie eaux de ruissellement échange école écologie. Edith Smeesters élaguage élagueur énergie enfant Enfants engrais entretien érable est été étêtage événement façade Facebook famille favorites femmes fermeture du jardin fertilisant fertilité du sol Festival international de Métis fête feuillage feuilles feuilles lustrées feuilles mortes feuillet figure film fils électriques fines herbes fleur d'ail Fleurbec fleuristerie fleurs fleurs plantes jardins Flora Ubana floraison flore flore laurentienne Floride folioles fongicide foresterie urbaine forêt forêt. érablière forêt. micocoulier fougère framboises Frédéric Back frêne frimas fruits gadgets gaffe Garant Gardens Illustrated gazon gel géranium germination germinations gestion de l'eau Gille Clément gingko Gisèle Lamoureux givre glaïeul Google gouttière graines grainetiers graminée graminées grenouilles grimpant guide guide du potager urbain haricots hémérocalles herbacées herbe à puce herbes héritage histoire hiver horticulture hostas huffington pots huiles essentielles hydrangée hysope hysope. identifications inauguration incroyables comestibles inégale insecte Insectes internet iris ironie jardin jardin botanique jardin. jardinage jardins Jardins de Métis JBM jeunes josée landry Jouer dehors julienne des dames jury kale Kim Thúy knautia La Bienvenue laideur laitues lancement lasagne le petit mas lectrice légumes ligulaire Lili Michaud limonade lisse livre livres lobélie. Louise Chèvrefils lumière maackia magazine maison Marabout marcottage marcotter Marie Selby Botanical garden Marie-Victorin marketing martin-pêcheur matière organique mauvaises herbes mélisse melon messicole Michael Pollan michel beauchamp micropousses mobilier de jardin mode de vie moisson en fleurs molène monarque mousses moutarde muguet multiplication murs végétalisés myrica Nancy J. Ondra narcisses nature naturel neige Noël noix nom commun nom latin noms vernaculaires nouveautés novembre odeur oeillet oiseaux omafra ombragé onagre. orchidées ouest outil outils paillis pak choi palmiers papillon parc des îles de Saint-Timothée Parc Jean-Drapeau parc régional Beauharnois-Salaberry parfum parfums Paris partage partie 1 partie 2 passion Patrice Fortier patrimoine peinture pelouse pépinière périlla permaculture permis persil petits fruits pétunia petunia exserta petunia multifida pétunias peuplier phacélie photo photographes photos phytophage pierres piments pin suisse pissenlit pivoines planifier plantation Plantcatching plante indigène plante potagère planter plantes plantes comestibles plantes d'intérieur plantes indigènes plantes médicinales plantes potagères plantes riveraines plantes sauvages plantes tropicales plate-bande plate-bande bouleau plate-bandes pluie poires poirier pois poivron pollinisateurs pommes pommier potager potées pots poudre d'hormone pratique pré fleuri prés primulas printemps prix pro procédé produits profil projet provisions prunes purin Québec racines rampante rare râteau ravageurs recette récolte reconnaître récupération rembourreur renaturalisation ressources rhododendron rhubarbe roches romarin rosiers rouge rudbeckie ruelle verte Salaberry-de-Valleyfield salade sauge saule scientifiques semence semences semi-ombragé semis sentier sentier comestible sentier Gisèle-Guérin-Rémillard serre shiso site sites société des plantes sol sec soleil sondage soucis styles substrat systèmes tâches taille taxi technique teigne du poireau terrarium terre terreau thym tiarelle tirage tomate tomate blanche tomates tondeuse topinambour tournesol Toxicodendron radicans transpiration transplanter trèfle trucs Trucs maison tubercules tulipes tulipier Ulmer urbainculteurs Valleyfield variétés du patrimoine vente vermicompostage vers verveine verveine citronnelle vesse-de-loup vidéo ville visite vivace vivaces Vivaces grimpantes vocabulaire voyage wollypocket
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
L'auteur de ce site écrit pour son plaisir avec toute la rigueur possible. Dans ce sens, elle ne saurait prétendre que ses conseils sont les meilleurs. Notez donc que l'auteur n'est donc pas responsable des résultats négatifs suite à des conseils offerts ici.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner