Conserver ses graines de tomates favorites

Il y en a eu des délicieuses, des surprenantes, des passables, des juteuses, des sucrées: les tomates sont sûrement les fruits les plus appréciés du jardinier commun nord-américain! Et quand on essaie des nouvelles variétés issues de semences qu'on aura pris soin de sélectionner dans un catalogue (parmi un choix nombreux et alléchant) ou quand on sème des graines offertes par un autre jardinier qui nous raconte à quel point il adorrrre celle-là, il y a des chances pour qu'on s'éprenne de ladite variété à tel point de vouloir conserver ses semences afin de renouer avec la passion.
Tomate 'Matt's Wild Cherry' qui s'est ressemée toute seule. Leur goût est différent, moins savoureux, du semis fait en 2008: peut-être s'agit-il d'un croisement?

À ce sujet, une amie me demandait comment conserver ses semences. Je ne fus pas en mesure de lui répondre sur le coup, mais je me souvenais que chez les copains experts en fruits et légumes rares des Potagers d'antan il y avait un billet sur la chose. C'est donc avec plaisir que je vous y réfère en ajoutant un "mais": oui, il est possible de recueillir ses semences, toutefois si vous êtes comme moi et que vous aimez planter cinq variétés de tomates dans un mètre carré, alors oubliez la pureté des semences! Il se peut fort bien que les graines que vous amassiez d'une tomate que vous avez raffolé se révèle être un croisement entre la tomate voulue et une autre... Il vous faut séparer les variétés d'au moins 7 mètres! Allez, lisez le billet, vous aurez tous les détails sur la conservation des semences des tomates, de même qu'un lien vers un vidéo explicatif.

***
Tomate 'Galina'

Cet été, les tomates cerises jaunes 'Galina' ont encore remporté la palme de la tomate bien-aimée: les premières à mûrir, elles ont un format idéal pour les enfants qui veulent collationner directement au jardin et leur goût, on aura deviné, est sucré et leur chair est délicate.

 Tomate 'Black Cherry'

La 'Black Cherry' fut une belle découverte, malgré que longue à mûrir chez moi; on l'aime pour sa peau brun rouge inusitée et sa tendreté. Aussi, une reine s'est imposée dans le jardin en façade: la 'White Queen' de l'an passé avait éparpillé ses rejetons royaux au sol et moi, au printemps, j'ai permis à un plant venir à maturité. Quelle bonne idée! On aime la grosse tomate blanchâtre à la chair dense idéale pour la cuisson.

 Tomate 'White Queen'

La tomate historique qu'est 'Persimmon' (revoir mon billet sur l'achat des semences 2011) ne fut pas très productive et les fruits ont été dévorés sans qu'ils atteignent leur plein potentiel de succulence. Pour un test de saveur concluant, je me dois de renouveler sa culture l'an prochain.

 Tomate 'Orange Minsk' en mûrissement. 
Graines obtenues gratuitement avec ma commande chez Heritage Harvest Seed.


J'ai particulièrement aimé la variété québécoise 'Forme de Coeur': j'avais planté deux plants dans des bacs et leur port compact sied bien à la culture en espace restreint (voir la photo ci-haut). Le fruit est beau, un peu oblong, et d'un réel rouge tomate lorsque mûr. Un des plants a fourni quelques tomates que nous avons vite achevées, tandis que le second porte une récolte prometteuse de fruits toujours verts.
Tomate 'Forme de Coeur'

Vous avez des variétés de tomates coup de coeur? Révélez-les-nous ici!


Photos par Jasmine Kabuya Racine. Tous droits réservés.

Commentaires

  1. Ouah ! 7 mètres entre chaque variété ; c'est pas fait pour les petits potagers ça ! Au moment où la saison des tomates se termine, j'ai envie de croquer dans ces beaux fruits qui semblent bien sains. Merci.

    RépondreEffacer
  2. Bonjour!
    Oui, il est évident qu'il sera difficile d'assurer une pureté des variétés dans un petit potager!

    Ils sont magnifiques ces fruits, hein? Effectivement, je n'ai eu que de belles tomates en santé cette année.

    Merci de venir visiter le blogue et au plaisir!

    RépondreEffacer
  3. Bonjour Jasmine,
    dire qu'anciennement la tomate était plantée uniquement comme plante hornementale et considérée toxique. Les temps ont bien changés n'est-ce pas?
    Néanmoins, nous voulions te remercier de nous considérer comme des "experts" et copains de surcroît.
    En fait, le terme refère souvent à l'estime que les autres, dans le même domaine, nous attribue. Et même si loin de nous l'idée d'épater la galerie, une telle mention de ta part fait en sorte que le compliment est d'autant plus apprécié. Continue à nous faire rêver et à nous entretenir de ta passion.
    Véronique Lemonde et Michel Richard
    POTAGERS D'ANTAN

    RépondreEffacer
  4. Bonjour Véronique et Michel!

    Je ne savais pas que la tomate était jadis un ornement! Eh bien, aujourd'hui elle orne nos assiettes et pas qu'un peu!

    Le compliment est tout naturel et je suis très contente de vous compter parmi à la fois les copains et les collaborateurs!

    Vous aussi merci de travailler si fort à mettre au goût du jour les plantes potagères anciennes!

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !