Le tourbillon de l'été

Non, je n'ai pas été ensevelie sous le liseron, mais plutôt sous la conjugaison du travail-famille! Ah, si vous saviez combien de fois j'ai pensé à écrire au sujet des tomates qui poussent au jardin, à ces petites salades maison faites avec les laitues héritages si délicieuses, à mon plant de tomatillo qui a succombé a son grand poids la semaine passée, à ces prés fleuris qui sont presque tous magnifiques (la vision du pré sous le bouleau me fait grincé des dents, car il est envahi de chiendent, de plantain et de pissenlit!)... Bref, j'ai eu souvent une pensée à vous, lecteurs, qui suivez les péripéties de notre jardin et qui avez été sans nouvelles depuis bientôt un mois!

Mon horaire de travail et mes priorités pour la famille ont fait en sorte que j'ai délaissé le blogue. Toutefois, ce ne sera que partie remise pour l'automne qui déjà se fait sentir dans le matin frais. Quelques photos récentes du jardin, ça vous dit?

Et le vôtre, bénéficie-t-il de toute votre attention ou bien vous êtes comme moi et regardez pousser le tout en tentant de contrôler vos envies de désherbage?
Bac regroupant piment d'Espelette, plectranthus, pétunia, basilic et Dolichos lablab (grimpante).
Le Cephalanthus occidentalis qui a fleurit en juillet.

Bégonia, bettes à carde et roquette.

Le premier pré très (ou trop) coloré!

Le second pré. Les choux rouges ont été ajoutés récemment pour une touche de couleur avec les Deschampsia ceapitosa et les rudbeckies.

Le chou kale qui sera délicieux à l'automne. Mon pari d'un joli potager intégré au jardin en façade est presque gagné, ils sont beaux ces choux, non?


Commentaires

  1. Magnifique, ton jardin, Jasmine! Ton kale se marie bien aux fleurs de ton jardin! Tes piments de Salaberry-de-Valleyfield me rendent jalouse! Ton blogue me manquait. Bon retour!

    RépondreEffacer
  2. C'est Magnifique !
    Quand au Cephalanthus occidentalis , j'adore
    ;-)
    Bon matin
    Vérone

    RépondreEffacer
  3. Ouf! Tout va bien. Ton jardin fait plaisir à voir, mais il est trop rempli de tentations:
    il faut que je me trouve ce cephalantus occidentalis (et que j'essaie d'autres choses...)
    Chez moi, c'est un peu la friche: pluies fréquentes et beaucoup d'amis de passage. Tout pousse (surtout les mauvaises herbes)et pas assez de temps libre pour "gratouiller".
    Je t'admire, entre famille et travail, tu es vraiment méritante.
    Bisous des montagnes

    RépondreEffacer
  4. @Ruth: Ne sois pas trop jalouse pour les piments...ils sont si faciles à cultiver, il faudra que tu leur réserves un coin l'an prochain! Merci de souligner chaleureusement mon retour!
    @Vérone: Ce céphalanthe est fort joli, quoique la floraison soit trop courte à mon goût, une semaine et demi tout au plus. Mais cela reste un régal pour les yeux! À bientôt!
    @À la Fourmi : Oui, toujours vivante la Fourmi! J'ai pensé à toi qui vient lire si assidûment le blogue! La friche, je connais aussi, je vous ai montré le plus beau sur mes photos, hein! Mais il reste tant d'espaces à aménager! Si tu ne jardines pas comme tu le souhaites alors, que fais-tu sur ta montagne?
    À bientôt avec des nouvelles plus 'consistantes'!!!

    RépondreEffacer
  5. Bonjour Jasmine,

    ton site est magnifique. Je me surprends et me ravis de voir que tu as plusieurs de mes préoccupations! Valoriser tous les déchets organiques, trouver des utilités aux branches difficiles à composter, donner de la place aux indigènes, récupérer un maximum d'eau de pluie (dans mes barils installés en série sous le balcon) et encore ici, mêler potager aux fleurs. Je n'occupe mon jardin que depuis 2009; il était désespérant, nivelé à la perfection et plein de «mauvaises herbes». Mais malgré le travail, c'était préférable au gazon, j'y ai fait qlq trouvailles: carottes sauvages qui accompagne à merveille mes hémérocalles en plus d'attirer mes petites guêpes pepsis qui me débarrassent des araignées, lotier corniculé, prunelle et sedum âcre qui me servent de couvre-sol, achillée, etc. Je n'en suis pas encore au vrai potager, qu'aux fines herbes vivaces que je sème au travers des p-b, les envahissantes (menthes verte et choco) au ras la pelouse de trèfle; on les passera dans la tondeuse avec le trèfle si elles ne se tiennent pas bien, ou plutôt dans un énorme Mojito ou en salade.

    Je retourne à ton site; je cherche une utilité à toutes ces pierres que je déterre de ce sol quasi hostile...

    Merci pour tout ce bon travail!

    Ilona

    RépondreEffacer
  6. Merci IIlona de partager ici l'appréciation du site. J'aime savoir que tu y trouves de l'inspiration pour ton jardin!

    Pour les pierres, pour ma part, j'aligne les moyennes en bordure d'une plate-bande et pour les gros cailloux, je les dispose dans une plante-bande près du sentier qui longe la maison, à travers des fougères vigoureuses. Cela fait un coin un peu "ruisseau sec", si on peut dire.

    Je te souhaite bonne chance avec ton jardin qui m'a l'air bien joli et plein de charme selon la description que tu en fais.

    À bientôt!

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Fleurs d'ail, du jardin à l'assiette