Passages, pétunias et pak choï

Il y a déjà de la nostalgie dans l'air... Le sentez-vous? On se prépare pour la rentrée scolaire et on savoure les derniers moments estivaux, surtout que les jardins du mois d'août s'éclatent avant de briller pour leur sortie de scène.

Dans mon jardin, plusieurs plantes potagères se font ou ont été généreuses: tomates pimpantes, bettes à cardes 'Monstruoso' gaufrées à souhait, ail à tige dure en 7 nuances de variétés, laitues savoureuses, persil italien piquant et pois dodus. Et j'en passe.
Bette à carde 'Monstruoso' (Beta vulgaris var. cicla)
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
MON ail! Quelle fierté.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Ail 'Northern Quebec'.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Trop filamenteux pour être mangés en entier, les pois mange-tout nains 'Grey' ont fini écossés. Un travail de moine rémunéré par une dégustation de pois juteux et inoubliables.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Tomate déterminée 'Ida Gold' attachée à un tuyau de cuivre.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Pas de chances du côté des haricots nains semés en plein sol puisque les limaces dévoraient les pousses à peine sorties! Frustrée, j'ai fini par mettre des dizaines de graines dans mes pots. Quel beau coup de tête! J'ai pu avoir tout de même une quantité appréciable de fins haricots. Et puis leur feuillage, sans être épatant retombe, joliment des bacs et des pots. Une idée qui serait à étendre aux pots fleuris des villes, tiens!
Haricots 'Comtesse de Chambord'.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Ces magnifiques pak choïs (ou bok choi) que je n'ose encore toucher se sont révélés faciles à accueillir dans la plate-bande. Démarrés au printemps, ils ont très bien résisté aux attaques des gastéropodes (ils ont bien quelques trous dans les plus vieilles feuilles), à la sécheresse et ils n'ont pas dédaigné la mi-ombre. Une culture à réessayer et que vous pouvez tenter jusqu'à maintenant si vous avez une couche froide ou des mini-tunnels.

Bok choi ou pak choï (Brassica rapa var. chinensis).
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Fiable et coloré, le haricot d'Espagne créé de l'intimité dans le temps de le dire. Une amie se sert de cette annuelle pour composer un rideau végétal autour de sa douche extérieure. Brillant!
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
En commençant par l'avant-plan: hysope, périlla pourpre, tomates.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Un canna offert l'automne passé par ma belle-mère Colette flamboie sur mon patio. Lorsque je lave la vaisselle, je le vois de la fenêtre. Et puis, je voudrais ne pas le voir qu'il sauterait dans mon champ de vision tant il est festif dans son costume zébré et sa floraison comme une coiffe brésilienne! Savez-vous d'ailleurs comment conserver vos rhizomes de cannas? Lisez la fiche du Jardin botanique de Montréal pour bien les hiberner et ainsi les revoir au printemps prochain tout tirant plaisir de l'économie!
Canna 'Phasion'. Tropicalement chaleureux.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Ces pétunias aux fleurs très vives, je les ai semées à la fin du mois de février. Les graines ont été récoltées l'automne passé sur un plant fatigué dans un pot d'annuelles de la ville (avez-vous déjà tenté l'expérience?). Je me demandais si j'allais pouvoir dupliquer l'original puisque le semis d'hybrides qu'on récolte ne donne pas nécessairement des rejetons qui leur ressemblent. J'ai été heureuse de constater que seulement un plant sur 10 environ a fleuri d'un rose plus tendre. Moi, c'est le fuchsia électrique que je préfère!
Un trio de fraises, alysse et pétunia.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Si certains redoutent le bourdonnement des abeilles et des bourdons, moi j'adore les entendre. Ils butinent activement autour de l'hysope, laquelle est un véritable aimant à pollinisateurs et autres insectes utiles. La verveine hastée ainsi que l'actée à grappe ont été aussi beaucoup visitées par les bourdons à l'apogée de leur floraison. On se sent altruiste à «offrir» ce banquet à ces insectes de plus en plus menacés par nos activités et notre zèle. Nos pelouses rases et les pesticides dans notre agriculture moderne leur nuisent terriblement. Alors, on laisse fleurir nos parterres sans l'assaisonner de pesticides et on signe une pétition pour les protéger! Et si on comprend l'anglais, on lit l'article très intéressant Our Bees, Ourselves du New York Times qui met en lumière ce que le dépérissement des colonies d'abeilles peut nous révéler sur notre environnement.
Verveine hastée (Verbena hastata).
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Je me délecte! Bourdon gourmand dans l'hysope.
Photo par Jasmine Kabuya Racine.
***
Surprise de l'été, mon conjoint et moi avons trompé notre maison... Nous ne nous attendions pas à s'éprendre d'une autre demeure dans notre quartier!  Eh oui, Je suis au jardin empruntera un passage vers un nouvel espace à aménager! Juste d'y penser, j'en ai des frissons de plaisir. Mais quitter ce jardin enrichi à coup de compost, de sueurs et de végétaux choisis ne sera pas aisé. J'aurais d'ailleurs beaucoup de travail cet automne pour diviser et conserver les semences de mes favorites. Une épopée que vous pourrez suivre. Et si ça vous intéresse, ben ma chaleureuse maison est toujours à vendre!!! 
À qui la chance? Je déteste cette phrase clichée de vendeur!
Mais avouez que les futurs propriétaires seront chanceux: ils auront un aménagement paysager qui a de l'histoire!

Commentaires

  1. Allo ma jolie. Merci pour ce billet merveilleux pour ses images remplies de soleil et de vitamines!

    RépondreEffacer
  2. Ça fait du bien de se replonger dans ces photos et moments! Il me semble que c'est déjà loin quand on regarde le petit temps gris du jour présent... Merci de ta visite!

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !