Un chou craquant


Rosette de feuilles oblongues vertes bleutées, texture gaufrée, doux goût de moutarde: le kale a tout pour plaire. S'il est surtout admiré dans les compositions d'annuelles pour sa posture élégante et son étonnante couleur, il devrait être beaucoup cultivé ici pour sa richesse nutritive; cette crucifère surpasse plusieurs confrères choux en offrant un plein de bêta-carotène, de vitamines A, B et C, d'acide folique et plus, à qui prendra plaisir à le croquer cru ou cuit.

Chez nous, on l'a cultivé pour la première fois cet été. La variété choisie était la 'Nero di Toscana', un kale italien dans les jardins depuis le 18e siècle. Les semis (voir les références à la fin de l'article) ont été démarrés à l'intérieur en début mai et la germination a eu lieu une dizaine de jours après. Les pousses ont été transplantées au jardin après tout risque de gel (on suggère d'attendre après la ponte de la mouche du chou). La majorité de nos plants ont pris place en façade, au soleil. Ils ont apporté une note joyeuse à la plate-bande, accompagnés des capucines, rudbeckies, coréopsis et autres compagnes du pré fleuri #1. Ils ont su relever le défi du beau potager, c'est-à-dire d'être une plante alimentaire qui peut pousser en façade de la maison de façon élégante!  


Ce qui fait également que la plante est géniale sous nos contrées, c'est qu'elle résiste à des froids aussi bas que -10 degrés Celcius; on peut donc continuer à cueillir ses feuilles jusqu'à ce que le sol soit gelé! Ensuite, on conservera les feuilles crues dans un sac perforé une dizaine de jours au réfrigérateur; ou au congélateur, les feuilles préalablement blanchies.

Pour ce qui est de le concocter, en faisant des recherches sur le net, on s'aperçoit que ce ne sont pas les idées qui manquent! Cru, on peut le manger enrobé d'huile d'olive et de sel; on n'a qu'à frotter les feuilles coupées en morceaux de ses mains avec les deux ingrédients; j'y ajoute quelques tomates cerises et quelques feuilles d'oxalis pourpre et miam!


Cuit, il s'ajoute aux soupes, aux mets asiatiques (on le blanchira une dizaine de minutes avant) ou on essaie cette recette épatante que j'ai testée en fin de semaine et qui a eu un franc succès, les chips de kale! À visiter, le site d'un amoureux et producteur québécois de kale, Stéphane Bergeron.

Bref, je déclare que le kale s'inscrit dans les incontournables de notre jardin!


Références:
  • Semences de kale ( Brassica oleracea  var. acephala laciniata 'Nero di Toscana', Black Tuscan Palm Tree Kale) achetées chez Cottage Gardener

  • La culture écologique des plantes légumières, Yves Gagnon, p.90.

Commentaires

  1. merci pour ce beau billet...

    Ça fait du bien de prendre toute la verdure possible avant les gros froid et la neige :)

    RépondreEffacer
  2. Fais plaisir Manon! Merci de passer ici!
    Oui, on se gave de verdure, de "rougure', d''orangure" aussi par chez nous!
    Ton petit bonhomme est drôlement mignon avec ses spaghettis maison dans ton dernier billet!

    RépondreEffacer
  3. Très joli ce grand chou. Il donne des envies pour l'année prochaine. Et tout l'article est très intéressant.Mais comment sait-on que la mouche a fini de pondre? Mes seuls essais de choux ont été dévorés alors qu'il n'y a pas de potagers autour de chez moi.
    Tu cultives aussi des choux où naissent les bébés?
    Bisous des montagnes

    RépondreEffacer
  4. Bonjour Jasmine. C'est étrange que tu parles de ces choux car j'en ai justement mangé au travail, une collègue en avait apporté. Elle les enrobent légèrement d'huile et les fait longuement cuire au four...Mon dieu c'était si bon! Pour ceux qui tentent de limiter leur consommation de croustilles, c'est un leurre parfait: craquants et salés sous la dent. En tout cas j'ai adoré et j'en ai cherché au marché Jean-Talon dimanche dernier, peine perdue...J'y ai vu par contre, des romanescu, ces brocolis italiens qui ressemblent à des pagodes. Ca te dit quelque chose? Enfin, merci pour ton billet, quel beau hasard...

    RépondreEffacer
  5. Ah, j'oubliais: superbe cette nouvelle image de ton site, très réussi! C'est chaleureux et très mignon. Bravo!

    RépondreEffacer
  6. Halala! Je m'ennuie déjà de mon potager!
    Merci beaucoup pour ce beau billet qui nous rappelle la belle saison!

    RépondreEffacer
  7. Salut Jasmine!

    En fait, je passe à chacun de tes billets, mais je ne laisse pas toujours ma griffe ;)

    Félicitation pour la nouvelle bédaine en passant!

    RépondreEffacer
  8. @ La Fourmi: bonne question que celle de savoir quand la mouche pond! Ici au Québec il existe un réseau de veille phytosanitaire, surtout utile aux agriculteurs (http://www.agrireseau.qc.ca/rap/default.aspx). Ils avertissent du début des dégâts de tel insecte ou de tel champignon, etc. Cette année, la ponte de la mouche du chou a débuté autour du 6 mai (Montréal). Peut-être existe-il un tel réseau d'information dans ton coin de pays? À voir...
    Chez nous, j'ai eu quelques chenilles qui ont mangé à peine quelques bouts de feuilles...On les a tout simplement enlevés.
    J'ai bien aimé ton allusion au bébé cultivé dans un chou: oui, ici, on adore ce genre de culture :)

    RépondreEffacer
  9. @Lina: Alors comme ça tu as dégusté des chips de kale! Quel hasard, c'est vrai!
    Ne t'inquiète pas pour le ravitaillement; dimanche prochain, tu partiras de la maison les mains pleines de kale!!!
    Il est beau le chou romanescu, très architectural. Je le verrai bien dans une plate-bande...En as-tu acheté finalement?
    Merci beaucoup pour ton compliment sur le site; je dois dire que je suis particulièrement fière de son nouveau look. Tu as ressenti l'effet que je voulais lui donner: de la chaleur! Bienvenue chez vous!

    RépondreEffacer
  10. @ La Jardinière: Ton jardin a été abondant cette année? Oui, une petite nostalgie s'impose d'elle-même quand octobre achève! Moi, je m'ennuie beaucoup des fines herbes fraîches (coriandre, basilic, persil) et des salades instantanées de l'été! Mais en consultant ton blogue, tu m'as redonné le goût de faire des germinations! C'est vrai que c'est facile, pas cher et tellement agréable!
    Merci pour ta visite.

    RépondreEffacer
  11. @ Manon: Bien contente que tu viennes souvent faire un tour ici! C'est vrai que parfois on ne laisse pas toujours une empreinte de notre passage et c'est correct ainsi!
    Je te remercie pour les félicitations!

    RépondreEffacer
  12. Hello Jasmine

    Très craquant ton choux !
    ;-)
    Je viens de voir sur " qui est Jasmine "
    Félicitation , c'est très agréable de te lire !
    Et de te connaitre.

    Je passe te proposer de participer à mon " Bai Jia Bei de l'amitié "
    Si le cœur t'en dit bien sur et puis si tu as envie d'en parler autour de toi ... merci par avance !

    Voici le lien

    http://baijiabeiverone.blogspot.com/

    Bises
    Vérone

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Faire pousser des tomates à l'envers...