Planifier le potager ornemental

Depuis 2011, je prends le temps de dessiner le plan à l'échelle de ce qui poussera dans les plates-bandes. Premièrement, cela me permet de calmer l'impatience de jardiner qui monte en moi durant les jours blancs et deuxièmement, ça m'oblige à prévoir les variétés et les quantités que je devrai semer à l'intérieur comme à l'extérieur.
Plan du potager ornemental 2012: cliquez dessus pour mieux l'étudier!

Concevoir un jardin en façade en mariant les plantes potagères aux plantes horticoles est tout un sport! S'ajoute à cela le grand défi économique: faire plus avec moins! Voici avec quoi j'ai jonglé pour accomplir ce fameux plan:

Effectuer une rotation des plantes potagères à travers des plantes statiques
Pas question de remettre les tomates et les poivrons à la même place que l'an passé! J'ai donc bougé mes cultures en considérant les successions (ex.: la culture du chou kale suit celle des tomates). J'ai aussi intégré de nouvelles plantes potagères question de diversifier notre assiette et de faciliter la rotation. La diversité a aussi l'avantage d'embrouiller le radar des insectes nuisibles et d'attirer une foule d'insectes utiles. Toutefois, la rotation a ses limites puisque les plantes établies non seulement demeurent à la même place, mais en plus prennent de l'ampleur chaque année. Il faut donc opter pour des vivaces basses, des arbustes et des conifères nains ou qui supportent la taille et penser à planter les arbres au nord.

Bien amender
Pour obtenir des plants en santé et des récoltes abondantes, amender (apporter de la matière organique au sol) est primordial! De plus, si le sol est riche on peut se permettre de serrer plus les plants. Pour ma part, j'ajoute chaque printemps du compost et du fumier. Dans le futur, j'aimerais bien expérimenter les engrais verts à l'automne. J'ai aussi débuté mon terreau de feuilles que je devrais obtenir d'ici un ou deux ans.


Le sentier de pierres est plaisant pour les enfants, mais peu pratique pour l'entretien et la récolte. 
Un nouveau sentier partira du stationnement pour rejoindre une des pierres.

Prévoir de sentiers
J'ai ajouté des petits sentiers de paillis pour faciliter l'entretien et la récolte. Par le fait même, je diminue le compactage du sol, car j'avais tendance à piétiner autour des plants ce qui n'est pas bon du tout! Un bêchage devra être refait pour cette année, mais je ne veux plus avoir à le faire: j'aimerais plutôt laisser ce labeur aux vers de terre qui transformeront en matière organique le paillis de feuilles mortes que je leur laisserai à l'automne...


Trouver des plantes trapues, jolies, comestibles si possible, pour border certains endroits des plate-bandes
Pas une mince affaire, mais c'est un défi que je crois avoir bien relevé. Mes choix se sont donc portés sur l'hysope, l'amarante 'Green Thumb', les capucines, le fenouil 'Bronze', le persil frisé et italien, la camomille allemande, le périlla pourpre. Je compte également sur les vivaces, les bulbes printaniers et les petits arbustes déjà établis pour apporter de la structure à l'aménagement.


Réaliser un compagnonnage efficace et intercaler les cultures
Tout un casse-tête! Encore une fois, je crois avoir réussi. J'ai considéré toutes les relations connues entre les plantes pour optimiser la culture et diminuer les interventions envers les insectes nuisibles. Par exemple, les oignons côtoient les carottes pour en éloigner la mouche néfaste; les tomates sont intercalées de bettes à cardes puisqu'elles apportent une ombre appréciée par premières. Toutefois, je m'interroge encore sur le fenouil, qui a plus d'ennemis que d'amis, et que j'ai finalement osé mettre près des pois mange-tout, de la nigelle et du cotonnier pourpre. Va-t-il nuire à l'ensemble de la plate-bande près du stationnement?

Échelonner en deux temps les cultures
Sur le plan vous remarquez que dans certains "nuages" il y a deux plantes: une première plante qui finira sa croissance au début de l'été et une seconde qui la remplacera pour un rendement de culture maximal!

Ajouter des annuelles qui apportent des touches de couleurs et des textures
Critère essentiel, elles se devaient d'être faciles à démarrer à partir de semences. Pour voir ma sélection, se reporter au billet ici. Je choisis souvent une couleur maîtresse pour unifier l'ensemble. Cet été, c'est le rouge avec la Rudbeckia hirta 'Cherry Brandy', l'ipomée rouge, le bourgogne dans le mélange de coréopsis. Comme je suis une inconditionnelle du violet, du mauve, du pourpre et cie. J'intègre partout des végétaux qui exhibent ces couleurs: fleur d'hysope, périlla pourpre, betterave 'Bull's blood', cotonnier pourpre, navet 'Purple Top White Globe', verveine de Buenos Aires seront les représentants cet été. Je pense aussi aux textures qui sont aussi importantes que les couleurs, sinon plus: l'amarante et son épi granuleux, les laitues aux feuilles frisées ou voluptueuses, le fenouil avec son feuillage fin, etc.
La grande plate-bande qui accueillait l'un des prés fleuris. J'ai tout désherbé à l'automne 2011. 
J'ai conservé les alchémilles en bordures, les graminées et d'autres vivaces et herbes au pied du ginkgo. 
Cet endroit très ensoleillé sera bientôt couvert de plantes potagères et ornementales!

De façon générale, les plantes potagères sélectionnées présentent autant un aspect intéressant qu'un goût délicieux. J'opte également pour des variétés au port buissonnant ou grimpant (pâtisson 'Sunburst', haricots 'Neckargold'). Si elles sont peu jolies, c'est qu'elles sont indispensables dans notre assiette! Dans ce cas-là, je les place de façon à ce qu'elles soient entourées de congénères plus ornementales.

Il me tarde de tester toutes ces idées dans la réalité!


Note: Au moment où je termine ce billet, le dernier numéro de Fleurs Plantes Jardins publie un article sur le potager design! Il y a des bons trucs à glaner!

Commentaires

  1. Ayoye...Travaille de moine...
    Mes le maudits fenouil, je c tellement pas ou le mettre...
    Tu as un lien de site qui nous montre les ''amis'' et ennemis??

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Caro!
      Oui, travail de moine, tu le dis bien!
      Il y a en qui se détendent avec le tricot, d'autres avec le scrapbooking, moi c'est la planification du jardin qui me rend zen!

      Pour des liens utiles sur le compagnonnage:

      http://lesbeauxjardins.com/jardinons/potager/apcompagnon.htm

      http://www.jardinpotager.com/compagnonnage.htm

      Sinon, tout bon livre sur le potager, détaille le compagnonnage des plantes.

      Bonne planification!

      Effacer
  2. Trop hâte de commencer! Je vais regarder les annuelles dont tu parles ;)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Salut Nathalie!

      Ça y est! On a les mains dans la terre et le nez dans les premières fleurs!

      J'ai bien hâte d'essayer mes nouveautés chez les annuelles et de vous en reparler.

      Merci de ton passage et joyeux printemps à toi et ta famille!

      Effacer
  3. Que de bonnes idées sur votre blog, je le mets dans mes favoris pour suivre vos aventures au jardin...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Christine,

      C'est tellement apprécié votre commentaire!
      Au plaisir!

      Effacer
  4. Trop beaux tes magnifiques dessins! je suis incapable de programmer aussi bien. C'est toujours l'improvisation et ensuite la surprise.
    On voit la "pro". Bravo!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Salut la Fourmi!
      Merci pour le commentaire. Je programme, mais évidemment, il y a toujours une part de hasard, de spontanéité en cours de saison! En fait, je suis une jardinière très spontanée. Avec le temps, j'essaye de planifier mieux, pour avoir plus de succès. Malgré cela, la surprise est toujours bienvenue, ça oui!
      Je te souhaite du soleil afin que fonde la neige de tes montagnes!!!
      À bientôt.

      Effacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !