Semailles intensives, potager spontané et brouette espérée


Quelle température extraordinaire nous avons connue par ici! Les végétaux sont resplendissants! De mes plantes que je laisse vivre et se ressemer, il y a la coriandre qui profite des pluies abondantes et donne des petites feuilles très savoureuses pour les plats, les laitues délicates qui se laissent cueillir jusqu'à la montaison prochaine, quelques carottes 'Oxheart' qui se sont répandues sous le ginkgo, l'arroche rose pourpré, qui m'a étonnée par le nombre de semis qui ont levé, et ce hâtivement.


Revenir au jardin pour cueillir toutes ses petites choses à la fraîcheur incroyable me réjouit à tout coup. Très tôt, j'ai semé persil frisé, laitues rouges et romaines, mizuna et roquette dans l'espoir d'en avoir plein les bras! Si le persil a très bien fonctionné, mes laitues m'ont quelque peu déçue. Serait-ce les chaleurs soudaines qui les auraientt découragées de lever? Par chance, j'ai pu me rabattre sur cette  moutarde japonaise qu'est le mizuna, laquelle embellit la salade avec ses feuilles finement découpées et donne un petit mordant au sauté.

Chaque jour ou presque, j'ai semé un légume, une fleur, une fine herbe. Sincèrement, je ne saurais compter le nombre de semis effectués, mais j'imagine bien une abondance de fleurs et de légumes dans quelques semaines. Plusieurs plantes sont des nouveautés pour moi, comme la courge d'été Cavili, la nigelle 'Cramer's plum', le navet 'Purple Top White Globe', le radis 'Purple Plum'. À ce moment, de l'année, les plate-bandes ensoleillées en façade font un peu nues, quoique j'ai eu des compliments sur la beauté et l'évolution du jardin. D'ici quelques semaines, je sais que les tomates, les bettes à cardes multicolores, les carottes naines et violettes, le fenouil, les amarantes, les soucis, les betteraves pourpres et jaunes rempliront l'espace d'un joyeux fouillis alimentaire.
Plate-bande en façade le 8 mai
La même plate-bande le 29 mai
Avec le temps, les plates-bandes plus strictement esthétiques se garnissent assez bien, quoique j'aimerais beaucoup investir dans des arbustes et des conifères. Les vivaces hautes et bien touffues, me font oublier cette envie. 

par Jasmine Kabuya Racine
Barbe-de-bouc (Aruncus diocus) : facile, imposante et gracieuse à la demi-ombre
Hostas, barbe-de bouc, échinacées, et même cette jolie julienne des dames (Hesperis matronalis) au parfum plus ardent au crépuscule, embellissent le terrain sans exigence. Il y a également cet origan doré (Origanum vulgare 'Aureum'), adopté dans une vente d'annuelles qui revient toujours plus volumineux. J'adore son feuillage rampant odorant  et lumineux! Franchement, c'est une belle fine herbe vivace pour la demi-ombre, une valeur sûre autant pour la plate-bande que pour les pots et les bacs.

Julienne des dames, une échappée des jardins de la famille des crucifères. Elle se ressème de bon gré sans nuire.




En début de semaine, j'ai eu droit à un merveilleux cadeau de mes beaux-parents: une brouette! Étrangement, nous n'en avions pas et je rêvais d'en avoir une (j'espérais secrètement que mon homme m'en aurait acheté une pour la fête des Mères...) Au besoin, nous empruntions celle de notre voisine ou utilisions le chariot de plastique des enfants! Mon copain a monté la brouette couleur brique True Temper entouré de la marmaille: le plus vieux des garçons était complètement subjugué par l'objet et surtout par son petit pneu qu'il promenait partout. Maintenant, il joue avec la brouette, voulant même l'amener au parc...

Ma fille, elle, c'est les fleurs... Les cueillir, les humer, les observer, les déguster. Un de nos rosiers a fait éclore une rose qu'elle s'est empressée de respirer. Moi, le parfum des roses, ça me rappelle mon adolescence: il y avait des rosiers rustiques au parfum citronné dans le parc où j'allais écrire de la prose...

Et que dire du dernier de 13 mois? Je le vois tripoter mes étiquettes de plants de tomates ou caresser le carex et le chou kale dans leur pot. C'est beau de voir comme il est délicat avec les plantes. Mais aussitôt que j'ai le dos tourné, il plonge les mains dans la terre et ressort ses doigts dodus pour les glisser dans sa bouche question de savoir si cette chose ne serait pas succulente...


Commentaires

  1. Ah le charme des choses simples de la vie! L'arrivée d'une simple brouette rempli leur univers de nouvelles aventures! On aurait intérêt à voir les petites choses aussi grandes comme seuls les enfants savent le faire 8)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est bien vrai qu'adulte il faut demeurer impressionnable par les choses simples! Merci de ta visite!

      Effacer
  2. Ton plus vieux s'y connaît en brouette : il est essentiel de la promener au parc, les brouettes aussi ont besoin d'un moment de détente!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, je nous vois bien amener Mme Brouette au parc pour un petit moment de repos...

      Effacer
  3. bonsoir
    je viens de faire un tour sur votre blog, très chouette
    a+@
    mp
    le jardin boultois

    RépondreEffacer
  4. Une bien belle idée de photographier sa plate bande dans le temps et voir son évolution :-))). Un beau travail d'équipe la fabrication de la barouette ;-) et une belle promenade bien mérité !!
    Tourlou et bon samedi !!

    Amicalement, Sylvie.
    P.S: Merci pour le concours j,ai bien reçu mon prix :-), maintenant aucune mauvaises herbes me résiste !! ;-)

    RépondreEffacer
  5. Jacinthe Lachance18 juin 2012 à 16 h 23

    Quelle belle famille!

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Faire pousser des tomates à l'envers...