Des jardiniers exemplaires

Michel Beauchamp et Josée Landry.

Leur jardin potager a fait le tour du monde et les manchettes du Québec cet été. Qui aurait pu croire que faire pousser des tomates et des choux en façade pouvait faire couler autant d'encre et pianoter autant de doigts sur les claviers!

Faisant face à une interdiction de cultiver des plantes potagères déjà bien établies sur toute leur devanture, le couple aura livré combat sans relâche, appuyé par des milliers de personnes d'ici et d'ailleurs. Le lundi 13 août enfin, la ville de Drummondville acceptait de revoir le règlement et de laisser d'ici là le couple chouchouter leurs légumes et fruits en paix. Pour avoir plus de détails sur leur histoire, je vous invite à aller lire sur leur site le potager urbain.

Vous vous souvenez peut-être que j'avais parlé d'eux juste avant que le tourbillon médiatique ne se soulève. Par la suite, durant mes vacances, j'ai eu l'immense plaisir de les rencontrer en personne et de dîner avec eux. Ce fut un moment magnifique (ils en ont parlé ici)! La simplicité et la chaleur de  l'accueil qu'ils m'ont réservé m'ont charmée. Mais surtout, c'était impressionnant de voir qu'ils offraient leurs sourires, leur gentillesse et leur précieux temps à TOUS ceux qui venaient les féliciter et les encourager (et c'était hallucinant qu'une dizaine de personnes sont passées en quelques heures devant leur maison. Imaginez le nombre total que cela représente sur plusieurs semaines!) Franchement, il fallait que ce soit ce duo amoureux et généreux qui brise les tabous du jardin potager en façade et se batte pour sa reconnaissance.

Bref, merci Josée et Michel pour votre générosité à moi et à tous les autres.
Michel et Josée. De magnifiques aubergines qui finiront sur le grill accompagnées des pizzas savoureuses!

Fève edamame.

Clin d'oeil à Rosa Parks.




Un jardin de textures. Plaisir pour l'oeil et les papilles.

Un potager luxuriant qui fait la grimace à toutes les pelouses jaunes...

Michel en discussion avec des passantes.

Michel, Jasmine et Josée. Camarades jardiniers!

Commentaires

  1. Une histoire qui fini bien et je suis très heureuse de la décision de la Ville. Bravo à Michel et Josée pour leur ténacité, ça leur a porté fruit!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Francine!

      Heureusement oui que ça finit bien!
      Merci de ton passage!

      Effacer
  2. Merci Jasmine pour ce beau billet. Leur amour des plantes transpire vraiment avec le succès de leur potager et par leurs sourires sympathiques.

    La ville de Drumondville a vraiment pris la bonne décision en permettant la culture d'un potager en façade, c'est tellement beau, logique et écologique!

    Je souhaite que d'autres fassent comme eux!

    Bon weekend,
    Louise

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Louise,

      Nous travaillerons à répandre le mouvement du potager urbain pour toutes les raisons que tu as mentionnées!

      À bientôt!

      Effacer
  3. Ah oui! Quelle histoire! Je l'ai suivi, et ce fut une vraie joie d'apprendre la bonne nouvelle cette semaine à propos de la nouvelle ouverture acceptée par la ville de Drummondville.

    Cette histoire, leur détermination, sont une inspiration! 8)

    RépondreEffacer
  4. Je suis sur l'Ile-Bizard. On a notre petit potager. Le matin, avant de partir au travail, je vais cueillir des tomates cerises. C'est incomparable!
    Je ne vois pas pourquoi on devrait imposer que tout le monde ait un parvis d'herbe bien verte: C'est inutile, c'est mort. Un peu oui, trop non. Quand on met des plantes à l'avant, sachant que tous ceux qui passent devant vont le voir, on s'efforce que ce soit présentable; y compris - et surtout - si ce sont des légumes! Alors, oui, que tout le monde se lève et fasse pareil!

    Arnaud (www.arba3d.com/3154Chevremont)

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !