Charmant automne chargé

Schizanchyrium scopoarium. Je développe un attachement pour cette graminée indigène robuste et différemment attrayante au cours de l'été et de l'automne.
Nous avons officiellement les pieds dans l'automne! Je suis toujours un peu abasourdie quand cette saison arrive, comme si on m'avait donné un léger coup sur le crâne! Fini l'été? Déjà? Il faut passer au mode dernières récoltes, préparation du terrain, divisions et déplacements de vivaces, tonte de feuilles mortes, rentrée des plantes tropicales et des bulbes tendres, nettoyage de la remise, des outils...

Une énumération de choses à faire comme celle-là donne des maux de tête, c'est pourquoi je préfère accomplir quelques tâches chaque jour, aussi simples soient-elles. Au bout de quelques semaines, j'ai fermé le jardin et ça n'a pas été trop pénible. Bien sûr, j'ai l'avantage d'être à la maison avec mes enfants, j'ai donc la possibilité de ne pas surcharger mes fins de semaine de corvées. Et si possible, je débute avec les tâches qui me rebutent le plus, comme celle de rentrer toutes mes plantes tropicales qui ont passé l'été dehors... Elles sont si épanouies que je trouve ça toujours déchirant de les sortir du confort de leur pot, de couper leurs racines et leur feuillage pour finalement les disposer dans de plus petits contenants. Et les premiers temps, on dirait qu'elles boudent à l'intérieur alors qu'elle tente de s'accommoder à leur nouvel environnement. Malgré tous les inconvénients, je ne saurais me défaire de ces belles vertes qui finissent par reprendre du mieux pour égayer et purifier la maison durant la saison froide.
Clivia miniata. Peut-on se passer d'un tel spectacle au mois d'avril???
L'automne pour moi est aussi synonyme de bilan. Je résume dans un cahier les succès et les erreurs de l'été. Quand je me relis pendant l'hiver, je sais que je dois «absolument semer encore plus de basilic parce qu'on en a manqué l'été dernier» ou «éviter de resemer mes graines de périlla pourpre qui définitivement ne lèvent pas». 'Également, j'y écris les plantes à déplacer ou les trous à combler. D'ailleurs, l'automne est une saison idéale pour faire de la transplantation.

À ce sujet, je vous invite chères lectrices et lecteurs jardiniers d'ici et d'ailleurs à participer à un bel événement! Afin d'augmenter les possibilités d'échanges de plantes au bénéfice de tous, Nicolas Cadilhac lance un blitz avec Plantcatching le 6 et 7 octobre. «Ensemence ta ville» veut donner un grand coup pour faire connaître le projet dont je vous ai déjà parlé auparavant. Prenez vos truelles ou vos bêches, sortez de terre une division de plante ou un semis spontané, mettez l'heureuse élue en pot et suivez les instructions simples pour le don sur le site! Les matériaux de jardin et les surplus de récoltes sont également bienvenus. Profitez de votre visite sur le site pour vous inscrire et enregistrez vos requêtes de plantes: vous multiplierez les probabilités d'avoir vos plantes favorites autour de chez vous.

J'ai déjà commencé à empoter des variétés en trop que j'offrirai au voisinage à différents endroits. Plus nous sommes à donner, plus nous nous offrons la chance de profiter de ce site et de trouver des plantes gratuites pour notre plus grand plaisir de jardiniers! 

***
Phaseolus vulgaris 'Neckargold'. Productif et savoureux, nous avons aimé ce haricot grimpant jaune. Assurément, je conserverai ses semences.
De plus en plus de jardiniers ne rasent plus tout leur jardin à l'automne. Il est bon de laisser sur place certaines plantes pour différentes raisons. Premièrement, en laissant les plantes vivaces, annuelles et bisannuelles atteindre leur maturité, on s'offre la chance de recueillir leurs semences. Que ce soit pour les ravoir au jardin l'année prochaine, pour offrir nos variétés préférées en cadeau ou pour s'alimenter (je pense ici aux graines comestibles telle que la coriandre et aux délicieuses micropousses), toutes les raisons sont bonnes pour voir notre ancolie, notre roquette ou notre persil faire des graines. Pour en savoir un peu plus sur la procédure de récolte des graines, lisez cet article bien détaillé de Sylvie Perron.
Calendula officinalis. Une annuelle tellement facile! Autant appréciée dans mes bordures que dans ma pharmacopée!
Fleurs de Calendula officinalis mises à sécher. Elles seront macérées dans l'huile d'olive pour fabriquer une huile médicinale excellente contre l'eczéma et les bobos de toute la famille.
Lactuca sativa. Laitue en graines.
Les herbacées fanées sont également un garde-manger pour la faune ailée! Chez moi, je laisse quelques tournesols et toutes mes échinacées sur tiges afin que les oiseaux puissent s'en nourrir.
Echinacea purpurea. Certains oiseaux raffolent de leurs graines.
Finalement, laisser en place les plantes c'est aussi leur donner la chance de se protéger contre les fluctuations de températures en formant un paillis de leurs propres résidus. De plus, une partie se décomposera au jardin et ça, c'est le garde-manger des micro-organismes et des insectes utiles! Pour ma part, dans les zones où les vivaces sont majoritaires, je laisse les feuilles mortes sur place. Je dégage parfois le pourtour de quelques plantes au printemps comme les muscaris et narcisses, mais à vrai dire, la plupart des plantes s'arrangent toutes seules pour transpercer la couverture de feuilles. Ce paillis nourrissant évite aussi bien du désherbage pendant l'été! Néanmoins, pour les zones du jardin plus potagères, j'enlève les feuilles dès que c'est bien réchauffé et je les transfère au compost.

Mais avant d'en arriver là, offrons-nous encore des petits moments pour flâner au jardin pour se gaver de ses contrastes et de ses textures tout en appréciant la fraicheur automnale tant attendue...

Bon automne!

Commentaires

  1. Bonjour Jasmine,

    Un petit mot pour vous dire un gros merci pour tous les renseignements que vous nous transmettez. Le jardinage est pour moi une nouvelle activité; j'ai tant à apprendre!

    Carole

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Carole,

      Merci de votre commentaire! Si je réussis à vous communiquer la fièvre du jardinage, alors je serais très heureuse!

      N'hésitez pas à revenir, à poser des questions et à laisser d'autres commentaires: c'est fort apprécié.

      Au plaisir!

      Effacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !