Dites pissenlit!

Équiterre a lancé le 21 avril dernier un joyeux concours qui met à l'honneur le pissenlit, roi printanier de nos pelouses! Interviewée récemment par un journaliste du Journal de Montréal sur le sujet, il me demandait pourquoi le pissenlit était si mal aimé. Hum, bonne question! Je suppose que sa criante présence jaune dans l'uniforme gazon vert et sa ténacité sont les causes de son statut de persona non grata dans nos jardins. Il est vrai que sa racine pivotante ne s'arrache pas aisément et que ses graines qui se parachutent à la moindre brise s'installent partout, même dans les endroits les plus incultes. Ces caractéristiques doivent rendre fous ceux et celles qui adorent les aménagements manucurés. 



Ils n'ont même pas l'air de souffrir de leur condition de pissenlits d'asphalte!


Personnellement, le pissenlit est mon ami. C'est le symbole du printemps, de la jeunesse. Il incarne le  soleil, invite les premiers butineurs, se laisse cueillir par les enfants (quoiqu'il ne reste pas beau très longtemps en vase...) et est plein de bonté pour notre santé. Les seules raisons pour laquelle je l'arrache, c'est qu'il moins bienvenu à travers mes plates-bandes et parce que j'aime en faire du purin. D'ailleurs, la présence abondante de pissenlits indique qu'un sol est compact et la meilleure façon de les enlever, tout en aérant le sol, est de les arracher avec un outil. Bien sûr, il y a les désherbants, mais ce n'est pas moi qui vous les recommanderai avec entrain.
Mon premier pissenlit de la saison cueilli entre un bâtiment et le trottoir au centre-ville de Drummondville la fin de semaine dernière.
Mais revenons au concours J'aime les pissenlits! Il vous suffit d'envoyer votre plus belle photo sur la thématique du pissenlit pour peut-être vous mériter l'un des cinq prix, dont un forfait de deux nuits pour deux personnes au Spa Eastman ainsi que le Guide du jardinage écologique par Edith Smeeters. Quelle bonne initiative pour faire la paix avec les dandelions!

Pour en savoir plus et participer, visitez le site d'Équiterre.

Commentaires

  1. Ah, moi aussi j'aime le pissenlit !!!
    Eva

    RépondreEffacer
  2. Youpi, une autre amie des pissenlits!

    RépondreEffacer
  3. ;)
    https://www.google.com/search?q=recette+%22miel+de+pissenlit%22

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Vous nous proposez du miel de pissenlit?
      Alléchant! Je vois qu'il y a la recette maison, mais également le vrai miel produit par les abeilles ayant butiné des pissenlits.

      Je me promets un jour de faire mon vin de pissenlit. Il paraît que c'est excellent pour la vésicule biliaire.

      Effacer
  4. Merci Jasmine. Voici un lien vers un texte pour les amoureux des pissenlits (2ème item):
    http://edithsmeesters.org/?page_id=187

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Edith,

      Tout un honneur de voir ici ton passage.
      Ton texte est fantastique et porte bien son nom d'hommage.
      Je l'aime que plus encore et le clame haut et fort!

      À bientôt!

      Effacer
  5. Amoureux des pissenlits... hum!

    Avouons qu'un champ de pissenlits en fleurs, oui c'est beau, ça attire l'oeil mais lorsque la fleur disparaît alors là, j'avoue que j'ai de la difficulté à les tolérer! Surtout lorsque les voisins d'en face ont des parterre manucurés et qu'ils regardent chez toi quand tu as un pissenlit sur ta pelouse comme si tu étais une pestiférée... ha ha ha

    Cette année, peu de problème chez moi: les vers blancs ont tout mangé, pissenlits inclus!

    Merci quand même pour ton article Jasmine, je me croise les doigts pour que mes voisins te lisent :-)

    RépondreEffacer
  6. Bonjour Rachel,

    Tu as toujours les bons mots pour me faire rire! Effectivement, moi aussi je sens qu'on chuchote dans mon dos lorsque tous mes pissenlits sont en fleurs. Peut-être qu'en avouant haut et fort qu'on les aime ou que du moins on les tolère, les voisins commenceront à changer d'attitude?

    J'en conviens ce n'est pas facile et le processus de changement est long!

    Mais bon tu es «chanceuse» avec tes vers blancs qui se sont fait un délice de tes pissenlits, tu en verras moins! Que comptes-tu faire pour remplacer ta pelouse?

    À bientôt!

    RépondreEffacer
  7. La diminuer de plus en plus! Par exemple dans la cour arrière, nous allons faire installer de grandes pierres plates pour faire plusieurs sentiers et ajouter une méga plate-bande..., le tout approuvé par mon chum, le disciple du gazon. ha ha ha

    Nous ressèmerons à l'avant en espérant que l'épidemie de vers va un peu diminuer ou sinon, ce sera 100% jardin et au diable le gazon... bye Jasmine :-)

    RépondreEffacer
  8. Wow Rachel! Beau projet en perspective! Tu as réussi à convaincre ton homme ou le doit-on aux vers?
    Tu mettras des photos sur ton site?
    Merci de ton passage!

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !