Tomate chérie!

Un jardinier sans tomate, cela se peut-il? Tôt ou tard, le curieux au jardin aura l'ambition de réussir la culture de ce fruit exigeant. Car oui, on ne peut nier que la tomate a de fortes exigences en nutrition et en amour! Toutefois, son concentré de saveur, atteint sur la tige au soleil de notre potager et qui submerge à la fois notre bouche et notre mémoire, fait (presque) oublier tous les efforts et le chouchoutage sollicités. Tout le monde s'entend là-dessus!
Tomate 'Ida Gold' (Solanum lycopersicum 'Ida Gold'), une variété orange à croissance déterminée. Une découverte 2013 qui a gagné ma faveur avec la lumière de sa chair goûteuse et peu acide.

Tomate 'Chocolat', une nouveauté chez moi également adoptée.
Indéniablement, la tomate a toute une histoire (saviez-vous qu'avant de l'idolâtrer les Européens du 16e siècle la craignaient?). Et à chacun son histoire d'amour avec la tomate. Les vieux et quelques jeunes vieux ne jurent que par la tomate rose. Pour d'autres, y'a pas meilleure que leur variété familiale, celle qui est semée chaque année (Manon Collard en cultive pas moins de 17 variétés québécoises). Pour les aficionados de la tomate en général, difficile de choisir puisque chaque été promet la découverte de variétés anciennes ou de nouveaux hybrides épatants (vous vous reconnaissez?). Bien sûr, pour ces gens une liste des préférées existe, mais elle n'est pas intégralement commune à tous les jardiniers. Parce que les tomates, il y en a pour tous les goûts et pour le constater il n'y a qu'à visiter le site de Solana:  c'est à s'étourdir!

Sur ces deux photos, de belles tomates qui n'ont pas poussé dans mon potager, mais bien chez celui de Josée et Michel. Sur la seconde photo, une 'Oscar Gonthier'. Dire qu'elle peut être plus joufflue!
Un plant de tomate 'Brandywine' à ses débuts. Cette variété est une diva  avec un aura de caprices. Réussissez-vous sa culture?
Mais revenons sur la réussite de sa culture. Éprouvez-vous des problèmes à avoir les plus grosses, les plus belles et les plus fruitées des tomates du voisinage? Ou êtes-vous du genre à épater la galerie avec votre récolte de pommes d'amour pimpantes de santé? Si vous faites partie de la première catégorie (vous qui êtes de la deuxième, je ne vous oublie pas à la fin de mon billet!) un livre bien pensé pourra venir à votre rescousse! Il s'agit de Cultiver des tomates de Mike McGrath et publié récemment chez Modus vivendi. L'auteur comblera assurément votre manque de connaissances en matière de culture de tomates. Il vous nourrira sur l'art de réussir leur germination et leur plantation; vous proposera en gros plans alléchants ses variétés de prédilection; vous entretiendra sur le sujet hautement important du tuteurage; vous simplifiera le défi de la nutrition et fera de vous un expert sur les ravageurs. Tout ça, et plus encore, en 110 pages bien illustrées et remplies d'humour...rouge!
Tomate 'San Marzano'. L'auteur Mike McGrath dit de ses fruits qu'ils sont «extraordinaires et très savoureux».  
Et maintenant, à vous jardiniers expérimentés qui maîtrisez la culture de cette célèbre solanacée, dites-nous les variétés pour lesquelles vous vous pâmer et révélez-nous votre truc le plus infaillible pour en extraire des fruits extraordinaires!


Cultiver des tomates
Mike McGrath
Éditions Modus vivendi
110 pages
2013
Prix suggéré: 16,95$

Commentaires

  1. Chanceuse!
    Belle réussite, ton énergie est récompensée.
    Un jour je te raconterai comment les tomates ne poussent PAS chez moi.
    Bises des montagnes (6° le matin ces jours-ci)

    RépondreEffacer
  2. Salut la fourmi,

    Je me souviens bien que tu m'avais dit que tu n'avais pas eu de succès avec tes tomates dans les Pyrénées! Mais je me demande, as-tu essayé une variété adaptée à tes conditions? Regarde ce site qui regorge de variétés pour saison courte et froide: http://ventmarin.free.fr/passion_tomates/tomate_saison_courte/variete_saison_courte_et_froide.htm

    La 'Ida Gold' montrée en photo plus haut dans mon billet fait partie de cette liste. Plusieurs variétés développées au Québec figurent aussi parmi les belles qui produisent dans un climat pour rigoureux.

    Y a-t-il espoir selon toi?

    RépondreEffacer
  3. bonjour Madame Jasmine, juste un petit mot pour vous annoncer toute mon admiration pour votre travail, et votre blog.Je suis tombé par tout hasard sur votre site, en cherchant une autre information sur une plante en particulier, maintenant, votre blog est devenu mon livre de chevet. Vous parliez de ces livre que l'on laisse sur la table dans le salon, afin d'inciter le lecture chez certains, et bien. votre blog m'inspire ce genre de sentiment, de plus, je suis de la région de Vaudreuil-Soulange et vos informations me touche directement. Continuez votre rayonnement dans notre région, les gens en ont bien besoin.Bravo!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Duker,
      Quel commentaire réjouissant et stimulant! Merci énormément d'avoir pris le temps pour me dire que mon blogue vous est utile et que sa lecture est agréable. C'est le plus beau cadeau qu'on puisse me faire!
      N'hésitez pas à revenir commenter et à propager le lien Je suis au jardin: vous aussi vous participerez alors au rayonnement.
      Au plaisir!

      Effacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Fleurs d'ail, du jardin à l'assiette