Il (a) fait chaud, parlons déo

Il y a un réel plaisir et une fierté énorme à retirer de la confection de nos produits cosmétiques. D'abord, on s'amuse, souvent on économise et parfois ben, c'est meilleur pour notre santé (à consulter 12 ingrédients à éviter dans les produits de beauté). Sans m'aventurer dans le débat sur les possibles effets néfastes de la présence d'aluminium contenu dans les déodorants commerciaux, j'ai une nette préférence pour l'utilisation d'un déodorant naturel dont je connais les substances. Bon, maintenant vous le savez !
Déodorant naturel. Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Et depuis plus d'un an, je le fabrique selon une recette que je veux vous partager parce que je la considère épatante, facile à faire et efficace. Même lors des journées chaudes ce déodorant naturel demeure leur meilleur allié des aisselles. Bien sûr, il m'est arrivé à l'occasion d'en ajouter une seconde fois dans la journée après du sport ou durant la canicule. Autrement, au quotidien les odeurs moins plaisantes sont très bien camouflés par ce déodorant.

Mais la réelle raison pourquoi j'en parle sur mon blogue, c'est parce que j'y ajoute en bonne quantité une plante de mon jardin. Une plante à la croissance généreuse, qui aime le soleil ainsi qu'un sol ordinaire et dont les usages non-culinaires sont parfois moins connus. Une plante que vous possédez probablement.

Il s'agit de la sauge officinale (Salvia officinalis). Les photos précédentes vous donnaient des indices!
La sauge en fleur est magnifique et attire les pollinisateurs.
Personnellement, je trouve que l'ajout de sauge rend le déodorant plus efficace et retarde l'apparition des mauvaises odeurs, surtout si notre déodorant ne contient pas d'huiles essentielles. Ses propriétés désinfectante, antisudorale et cicatrisante sont vraiment intéressantes à exploiter sous nos aisselles.
Sauge officinale.

Déodorant naturel je-le-fais-moi-même

Donne environ 100ml du produit

Ingrédients
  • 2 cuillères à soupe de beurre de karité
  • 2 c. à s. d'huile de noix de coco
  • 1 à 2 c. à s. de cire d'abeille (selon la saison: l'été, il est nécessaire d'en mettre un peu plus que l'hiver, car la température ambiante ramollit ou durcit le déodorant)
  • 1/4 de tasse de bicarbonate de soude (on peut préférer celui sans aluminium)
  • 2 c.s. de fécule de maïs
  • Facultatif*: 20 à 40 gouttes d'huile essentielle comme: lemongrass (antiseptique, une de mes favorites), géranium (régénérant cutané, cicatrisant, antibactérien), lavande (calmant, anti-inflammatoire, cicatrisant, régénérant cellulaire), tea tree (antibactérien, antifongique, antiseptique), sauge sclarée (traite la transpiration excessive) palmarosa (transpiration excessive)
  • une poignée de feuilles de sauge fraîche
Démarche
- Faire fondre au bain-marie le beurre de karaté, l'huile de noix de coco et la cire. 
- Ajouter les feuilles de sauge et mettre de côté le mélange. Laisser reposer plusieurs heures ou toute la nuit.
- Ensuite, refaire fondre le mélange. Quand c'est redevenu liquide, filtrer le mélange afin de le séparer des feuilles. Les presser d'un ustensile pour extirper le maximum du liquide.
- Ajouter le bicarbonate de soude, la fécule de maïs et les huiles essentielles si désiré. Bien mélanger.
- Déposer dans le contenant désiré. Si ce dernier est en plastique, attendre que le mélange refroidisse avant de verser.

Pour ma part, je préfère maintenant mettre le tout dans un large pot et j'applique le déodorant avec des doigts propres, comme une crème. J'avais trop de perte quand le je mettais dans un tube récupéré.

Important : si le déodorant irrite la peau, cessez son utilisation.

+ Pour découvrir d'autres recettes de produits cosmétiques à confectionner soi-même:



*NOTE: assurez-vous que les huiles essentielles proposées sont sans effets négatifs pour votre santé. Les huiles essentielles nommées dans mon billet sont référées à des articles vous indiquant les propriétés et les contre-indications.

Commentaires

  1. Belle recette :) Faudrait vraiment que j'essaie la sauge dans ma prochaine recette. Je faisais une recette semblable à la tienne avant, mais j'ai malheureusement développé une intolérance au bicarbonate de soude après près d'un an d'utilisation. J'étais bien déçu car c'est effectivement ultra efficace! J'essaie de faire une version liquide avec du vinaigre de cidre, des HE et un peu d'alcool et ça semble vouloir fonctionné. Pas aussi efficace que les déos au bic, mais tout de même raisonnable! En tout cas super article :)

    RépondreEffacer
  2. Bonjour Andréanne!

    Merci pour ton commentaire. En effet, c'est pourquoi j'écris ici que si une irritation survient (le bicarbonate de soude peut être l'agent provocateur), il faut cesser.

    Moi aussi, j'avais une autre recette qui m'irritait avant, mais celle-là pas du tout! Est-ce le beurre de karité qui est apaisant?

    Une recette liquide, c'est pratique aussi. Si tu veux, reviens-nous partager ta recette exacte.

    Au plaisir!

    RépondreEffacer
  3. Salut Jasmine! Merci pour ta recette, trop cool que tu l'aies publiée: je vais m'y mettre, ça me tente. Cependant il me manque juste la sauge: est-ce que je peux te demander de nous en apporter un peu quand tu viendras dans notre direction? Merci d'avance en tk, j'ai très hâte d'essayer. J'adore l'idée d'en mettre avec les doigts! Pourquoi pas? J'aime!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Salut Lina! Je suis contente que tu veuilles l'essayer :) Bien sûr que je t'amène de la sauge (j'en ai beaucoup et au sentier Gisèle-Guérin-Rémillard aussi il y en a).
      Avec les doigts, ça nous surprend au début, mais je trouve que ça se fait tellement bien. Après tout, on met bien des crèmes pour le corps et le visage avec les doigts!!!

      Effacer
  4. Je la fais sans bicarbonate de soude et avec de l'huile essentielle de palmarosa, qui est supposée être bonne pour gérer les odeurs corporelles ;)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Patricia de partager ta version. Je vais tester cette huile essentielle qui m'a l'air dans mes cordes!

      Effacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !