Aménager nos villes avec des plantes indigènes

L'automne passé, j'ai saisi l'opportunité de concevoir et d'aménager l'entrée d'un parc dans un développement résidentiel récent de ma ville. Le même automne, ce parc s'était vu recevoir une immense plantation d'arbres dans le cadre du 150e du Canada, plantation réalisée par Crivert, la ville et ses citoyens avec un appui financier d'Arbres Canada.

L'entrée rue du Ponceau manquant un peu de charme, la ville a voulu y ajouter un aménagement qui donnerait priorité aux plantes indigènes. Une idée pas du tout farfelue quand on sait que les plantes indigènes sont rustiques, sont des lieux d'habitats et des sources de nourriture pour la faune locale. De surcroît, plusieurs d'entre elles sont superbes et allument un sentiment d'appartenance au lieu, à notre chez-nous.
Une plante indigène est une plante présente naturellement dans un endroit du monde sans avoir été transportée par l'humain. Par exemple, le trèfle est une plante apportée au Québec comme plante fourragère, mais elle s'est naturalisée par la suite. Elle n'est donc pas indigène comme l'est l'érable à sucre.
Houstonie bleue (Houstonia caerula)
Je me suis attelée à la tâche de concevoir un espace évocateur et naturel avec enthousiasme. J'adore concevoir des jardins, penser les jeux de textures, imaginer la succession de floraisons et même rêver que les gens se pencheront pour admirer les plantes de près ou même y goûter! C'est qu'avec mon gros penchant pour les paysages beaux et utiles, j'ai cherché à intégrer des plantes comestibles, dont le persil de mer ou livèche écossaise (Ligustigum scoticum) dont les jeunes feuilles ont un très bon goût. J'ai aussi planté de la ciboulette (Allium schoenoprasum),  une vivace qui n'a pas besoin de présentation tant on la connaît bien!

Persil de mer (Ligusticum scoticum)
En rendant ma petite visite printanière sur les lieux, j'ai pu admirer les délicates fleurs de la Houstonie bleue (Houstonia caerula). Cette vivace de zone 3 fait dans la petitesse, mais formera au fil du temps des colonies denses sans être envahissantes. En rafale, voici quelques autres végétaux sélectionnés : diervillé chèvrefeuille, iris à pétales aigus et versicolore, penstémon hirsute, immortelle vivace, antennaire alpine, campanule à feuille ronde, déchampsie flexueuse...

Ciboulette (Allium schoenoprasum)
Pour l'instant l'aménagement a un look « très paillis» puisque les plantes sont menues. Déjà à l'automne, il devrait avoir pris de la maturité et gagné en beauté. À suivre...


+ d'infos :

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet ?

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !