L'Acer saccharum ou le Temps des sucres

Le printemps passé lorsque nous avons élagué nos arbres, mon copain et moi avons remarqué qu'un de ceux-ci coulait abondamment après la coupe de ses branches...Érable à sucre ! Depuis, je gardais en tête l'idée d'entailler l'arbre pour goûter sa sève sucrée...
Eh bien ! J'ai eu droit à une offre extraordinaire il y a quelques jours ! J'étais à la garderie d'Alicia lorsque Steve, papa de deux garçons, m'a gentiment offert de non seulement me prêter seau et chalumeau, mais de venir en plus percer lui-même le trou...Il possédait l'équipement car il entaille dans sa forêt pas moins de 800 érables chaque printemps. 
Quel beau cadeau !

Depuis, le seau se remplit allègrement et j'en suis à me dire que je devrais produire du sirop d'érable...En attendant, j'ai utilisé hier une partie de l'eau d'érable pour remplacer le sirop d'érable dans une recette de Martine des Banlieusardises, les bouchées de poulet à l'érable et à la coriandre. Je vous suggère fortement ladite recette : le poulet a vite disparu des assiettes!

***
Saviez-vous qu'un quart de tasse de sirop d'érable possède une capacité antioxydante qui serait semblable à une portion de tomate, de brocoli ou de banane ? Ben moi, je ne le savais pas ! De plus, le sirop d'érable contient du magnésium, du calcium, du manganèse et de la riboflavine, apports nutritifs que ne fournissent pas le sucre blanc ! Alors, on sait quoi choisir pour sucrer nos plats et on le choisit sans aucune culpabilité !


Commentaires

  1. Wow, merci du petit mot! Chez nous aussi, on entaillait un grand érable... le hic, c'est qu'il est au bord de la rue: on n'était jamais absolument certains que des garnements n'avaient pas ajouté leur grain de sel... ou d'autre chose! ;-)

    Quant au sirop, attention, c'est très salaud d'essayer de le faire soi-même à partir de l'eau (dixit ma maman, qui descend d'une famille qui avait sa cabane à sucre). Tu vas avoir des dépôts collants partout dans la cuisine...

    RépondreEffacer
  2. Youpii, une belle excuse pour se procurer du sirop d'érable sans se sentir coupable.. hi hi hi!

    RépondreEffacer
  3. J'ai effectivement entendu dire que fabriquer le sirop chez soi est plutôt "collant" ! Non, je ne m'essaierai pas dans la cuisine, j'ai assez de tâches ménagères comme ça !
    Peut-être qu'on s'essaiera à l'extérieur, et même là !

    Mon beau-père ramènera un gallon de sirop en fin de semaine; ça devrait contenter les becs sucrés !

    RépondreEffacer
  4. Bonsoir Jasmine, j'atteris sur ton blogue pour la première fois (via M) et je t'adopte. J'ai tellement de projets d'aménagement dans la cour et j'suis certaine que tu sauras m'inspirer de même que tes favoris. Et pour le sirop... j'étais chez mon boucher du village hier et ça sentait le sucre brûlé dans le commerce... et pour cause... il était bien déçu... alors au plaisir de te suivre

    RépondreEffacer
  5. Steve, le double papa!25 mars 2009 à 23 h 34

    Bonjour Jasmine! Regardes bien dans ton sceau demain.....parce que les érables "saignent" en ce moment tellement la météo est propice. By the way, ça te prendrais 40 gallons d'eau d'érable pour te faire un gallon de sirop. Est-ce-que ca rentre dans ton frigo? hihihi Ciao!!!
    Steve

    RépondreEffacer
  6. Bienvenue Catherine, bienvenue Steve !

    Ouains, je pense que je vais oublier mon entreprise de transformation de l'eau d'érable !!!! 40 gallons d'eau pour faire un gallon de sirop ! C'est vraiment fou...

    En même temps c'est un peu dommage de laisser déborder les sceaux...Que dois-je faire Steve de toute cette eau !!!??? Nos bidons ne peuvent pas tout boire...Je crois que je vais offrir une partie de la récolte à ton fils Matthew, il saura quoi en faire :)

    RépondreEffacer
  7. Steve, mr temps des sucres26 mars 2009 à 17 h 54

    hahaha! C'est pas grave! On considère pas ça comme du gaspillage. Tu prends ce que tu as besoin, et le reste tu le vides près des racines. L'arbre va se renourrir...hihi. Tu peut la garder au frigo quelque jours aussi. Amuses toi bien.! byebye

    RépondreEffacer
  8. Ça l'a ben du sens de laisser retourner à la terre, puis aux racines la sève de ce cher érable. Bon, je n'aurais plus de culpabilité due au gaspillage de l'eau d'érable. Merci Mr Temps des sucres !

    RépondreEffacer
  9. Steve, le Muhamed Ali du sirop!26 mars 2009 à 22 h 37

    Hahahaha, je me considère pas comme une sommité en la matière, mais mettons que j'suis dans le 20% meilleur. :-) Je m'amusais a marquer un nom comique. j'suis un farfadet, plaisantin. hohoho

    RépondreEffacer
  10. Salut Jasmine...Merci pour toutes ces info précieuses qui ont pour effet de me faire saliver! Une utilisation possible? en faire don à ceux qui te visiteront dans les prochains jours...un peu comme une sorte "d'eau de Pâques" miraculeuse venue direct de ta cour, quel délice...

    RépondreEffacer
  11. Wow ! J'adore l'idée d'eau de Pâques et son côté miraculeux qui pourrait être, tiens pourquoi pas, un brin rajeunissant !

    RépondreEffacer
  12. Il y a 2 ans j'avais acheté, à Montréal, un sachet de graines d'acer saccharum. Malgré mes bons soins, rien n'a germé. j'avais pourtant essayé semis de printemps et d'automne. Mes petits enfants ne connaîtront pas le bonheur de la récolte de l'eau d'érable. Et moi, je n'aurai pas le plaisir d'avoir vos beaux feuillages d'automne.

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !