Des fleurs à manger


Ma mère est une jardinière urbaine, toujours à la recherche de nouvelles idées. Comme ses tomates ne poussent guère dans le petit carré près de son escalier, car le soleil y pointe ses rayons que quelques heures par jour, elle a eu l'idée de planter pour l'été 2009 des fleurs comestibles.

Avec elle, j'ai regardé pour quelques plantes annuelles ou vivaces intéressantes et je désirais livrer ici le résultat de nos recherches. Vous même cultivez des fleurs comestibles ? Faites-nous part de vos préférées !

1) La capucine (Tropaleum majus) : En voici une qui nous vient en tête facilement. Avec ses couleurs chaudes variant du pêche au orange, elle agrémente bien les bordures du potager ou d'une plate-bande. Elle est facile à cultiver, autant pour les enfants que pour les adultes, et il est préférable de la semer directement en terre, plutôt qu'à l'intérieur. La capucine aime les situations ensoleillée ou semi-ombragée. Cette année, j'essaye la vieille variété "Empress of India" qui a un port buissonnant compact et une belle petite fleur orange feu. Essayez les fleurs qui ont un petit goût piquant dans les salades (avec fenouil, estragon,
menthe ou ciboulette) et sandwichs ou utilisez les boutons floraux conservés dans le vinaigre pour remplacer les câpres !

2) Le souci des jardins (Calendula offinalis) : Elle est jaune, tangerine ou vermillon et provient originalement du sud de l'Europe, quoiqu'elle soit aujourd'hui connue pour ses nombreux cultivars (Botanica). Regardez la liste d'ingrédients de vos crèmes pour le corps et vous découvrirez sûrement qu'elles contiennent du souci puisque c'est une plante fortement prisée pour ses propriétés médicinales (cicatrisante, calmante et antiseptique). L'inflorescence du Calendula peut être double (Calendula 'Touch of red"), mais pour ma part, je cultive la simple. Encore une autre annuelle facile à cultiver : on la sème au soleil lorsque les risques de gel sont passés et elle fleurira quelques semaines plus tard ! Elle se ressème aisément et vous pourrez donner des semences à vos amis la même année. On décore les salades de fruits et les gâteaux des fleurs de souci. On peut même l'utiliser pour donner une teinte orangée aux plats, tout comme le safran (saveur différente et coût moindre !). À faire pousser au soleil ou demi-soleil.

3) L'hémérocalle: C'est bête, mais on y pense pas à celle-là ! Et pourtant ! L'été passée je me suis amusée avec mes collègues du Parc Jean-Drapeau à essayer de manger différentes fleurs d'hémérocalles. Comme la collection du Parc est impressionnante, j'avoue ne pas avoir tout goûté...Malheureusement, je ne me souviens pas du nom de celle que j'ai préférée, mais elle avait les pétales d'un pêche foncé et surtout, ces mêmes pétales étaient "épais"; ils offraient une texture fort intéressante en bouche ! Bref, j'aurais agrémenté une salade ou une gâteau aux fruits avec ces pétales.

4) Les Violettes: Toutes les Viola sont comestibles. Le guide québécois Les plantes sauvages printanières de Gisèle Lamoureux ( 1975) indique que les "Les feuilles et les boutons floraux sont comestibles et de saveur maximale au printemps; ils se mangent en salade, en soupe ou cuits comme lé
gumes (...). Les fleurs sont parfois confites et mangées comme friandises. " Un autre
de mes livres suggère de cultiver la Viola odorata, car elle serait la plus parfumée de toutes les violettes. Elles préfèrent les sites humifères et frais, donc au demi-soleil ou à l'ombre. Les fleurs peuvent être également prises en infusion (30g de fleurs séchées par litre d'eau bouillante) et seraient un bon sédatif.

5) La lavande ( Lavandula) : Cette plante jouit d'une popularité extraordinaire et pour cause ; elle sent tellement bon. N'hésitez pas à rabattre à 10 cm du sol votre lavande à chaque printemps, elle n'en sera que plus fourni ! Cette plante se plaît dans les conditions difficiles, donc ne lui donnez pas d'engrais et offrez-lui un site très ensoleillé, voire aride. On peut utiliser ses fleurs confites pour décorer les gâteaux ou parfumer du lait qu'on utilisera pour faire des glaces (Jardins d'herbes, Marie-Françoise Valéry).

6) Les fleurs de zucchinis...oui, oui, ça se mange ! Si vos zucchinis (Cucurbita pepo) ne parviennent pas aux fruits, comme ce fut le cas pour moi l'été passé, récoltez au moins les fleurs et faites z'en une recette épatante : des fleurs de zucchinis farcis ! Une amie m'avait fait goûter sa recette et j'avais adoré. J'ai trouvé une autre recette sur le net que je confesse ne pas avoir essayé, mais miam ! que ça l'air bon ! On sème les zucchinis au jardin puisque qu'ils demandent peu de temps pour croitre. Yves Gagnon, dans La culture écologique des plants légumières recommande les variétés suivantes : Dark Green, Black Beauty et Gold Rush. L'été passé j'ai essayé la variété italienne "Costata Romanesco".

Voilà une liste peu exhaustive...mais qui ne demande qu'à être allongée !

Image du Calendula tirée de Jardin d'herbes, de Marie-Françoise Valéry. Image de Viola odorata tirée de Wikimedia.

Commentaires

  1. Une de mes favorites la bourrache... une saveur subtile, de concombre ou de laitue, on ne sait trop, mais avec une touche sucrée. Jolie comme tout, en plus! J'en cultive de la bleue/violette et de la blanche.

    RépondreEffacer
  2. Me voici, la mère jardinière urbaine...Je vous recommande le livre de Mélinda Wilson, "Fleurs comestibles, du jardin à la table" (Ed. Fides). Non seulement ce sont des fleurs du Québec, mais ce petit livre fort bien illustré est remplie d'info pratiques et de recettes délicieuses. En outre, je n'en revenais pas de constater que le vesce jargeau que nous appelions enfants, les "oiseaux bleus" se mangent, se délectent et Mme Wilson propose même des recettes qui m'ont l'air ma foi assez succulentes...Vivement ce printemps! :)

    RépondreEffacer
  3. Wow ! Je suis super contente de voir ici vos suggestions de fleurs comestibles !

    Effectivement, la bourrache en est une à laquelle je n'avais pas songé. En plus, je viens tout juste de me procurer les semences de cette plante . J'ai d'ailleurs déniché un livre "Un jardin à croquer", de Pascal Garbe, qui suggère la fleur de bourrache en salade. Est-ce la façon dont tu l'apprêtes Martine ?As-tu d'autres recettes à suggérer ?

    Pour ce qui est de la vesce jargeau (Vicia cracca), c'est toi, maman, qui a fait remonter le souvenir que j'en grignotais les fleurs quelques fois lors de mes balades d'observation des plantes indigènes sur Versant Nord, à Sainte-Foy (c'est tellement loin il me semble !). J'aimais bien le petit goût sucré et le petit croquant qu'offraient ces minuscules fleurs mauves.

    Tu m'as donné le goût de me procurer ce petit livre sur les fleurs comestibles que tu possèdes, surtout s'il s'agit de plantes qui poussent au Québec !Pis y'a des recettes en plus !!!!!....oui, oui on a hâte que cette foutue neige fonde et qu'enfin on puisse se "pitcher" au jardin !!!!!!!!!

    RépondreEffacer
  4. La monarde est magnifique et délicieuse.
    La rose trémière généreuse.
    La mauve très belle
    La pensée a de belles couleurs
    Il y a d'excellentes roses.
    Les pavots et coquelicots ont des couleurs variées.
    Et toutes celles précitées.
    Je n'utilise qu'en salade, c'est si joli!
    En France, je lis les livres de François Couplan et Bernard et Annie-Jeanne Bertrand

    RépondreEffacer
  5. Merci pour cet ajout poétique de plantes comestibles !

    J'ajoute également mes dernières découvertes en lecture :
    Le fenouil (Foeniculum vulgare), qui est toutefois un excitant cardiaque; La Ciboulette (Allium schoenoprasum), à saupoudrer sur les salades; L'aspérule (Aspérula odorata) plante de situations ombragées dont la fleur serait comestible une fois macérée dans le vin blanc ou infusée puis mise en sorbet.

    Wow, on ne saura plus où donner de la bouche cet été !!!!!!

    RépondreEffacer
  6. Comment ai-je pu oublier de mentionner la monarde? C'est ma grande favorite!

    Côté recettes, on pense spontanément aux salades... mais j'aime bien agrémenter aussi les ceviches, sushis... Tiens, voici une de mes recettes de ceviche de pétoncles à la monarde:
    http://www.banlieusardises.com/ceviche-de-petits-petoncles-a-la-monarde

    Mioum, ça donne envie de l'été, non?

    RépondreEffacer
  7. Vin de mai à l'aspérule:Bof, Bof!
    ça a un goût curieux. Personne n'a aimé. Maintenant, je la fais sécher et la mélange à d'autres herbes à infusion.

    RépondreEffacer
  8. Je viens tout juste de consulter la recette de ceviche de petits pétoncles et bon dieu que ça l'air bon ! Martine tu m'as l'air d'une vraie spécialiste de la cuisine avec les fleurs à voir tes recettes estivales gourmandes !
    Merci pour ce partage d'info, j'irais reconsulter les liens quand j'aurais mes fleurs comestibles sous la main !

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Faire pousser des tomates à l'envers...