Une pluie de février peut-elle être réjouissante ?

Moi, je dis que oui ! Comme a dit mon copain hier : "Wow, j'avais oublié comment c'était l'fun du temps doux..."
Et moi j'ai vu un bout de plate-bande dénudé et ça m'a tout émoustillée ! Printemps, printemps, prinnnnnntemps ! 

Bon. Ça suffit ! J'en suis à me faire des plans dans la tête de comment je vais patenter mes semis de tomates, de fines herbes et d'annuelles. Je devrais être pas pire en terme de quantité, c'est-à-dire que je n'ai pas trop de semis à partir à l'intérieur. Les calendulas, les melons, les courges, les digitales pourront attendre les premières chaleurs pour être semés directement en terre. Mais je reviens à mes semis d'intérieurs : où et comment vais-je les installer ? 

En avril passé, j'avais installé mes cabarets de semences dans la même pièce qui, dans quelques semaines, servira de chambre pour mon fils...alors on condamne ladite pièce ! Il me reste le bureau et le sous-sol, mais chauffer ces pièces autour de 25 degrés Celcius va nous coûter cher...De plus, je n'ai pas d'étagère, ni de table, ni de lampe, ni de tapis chauffant... Bref, j'ai pas grand chose, mais en même temps j'aime bien me creuser le ciboulot pour trouver des alternatives peu coûteuses.

Je vous reviens avec mes solutions ! Et vous, comment installez-vous vos semis dans votre maison ???

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Faire pousser des tomates à l'envers...