Un petit homme qui semait des pois

Dimanche passé, j'ai initié mon petit bonhomme à la plantation de pois mange-tout. Mon fils est plutôt du type on-aime-l'action-et--on-se-garroche-un-peu-partout, mais étonnamment il écoutait mes instructions et semait plutôt bien! Je faisais le trou pour lui et avec ses doigts potelés il mettait un pois qu'il couvrait ensuite en disant "bon dodo!"

Les pois (Pisum sativum var. macrocarpon 'Oregon Sugar Pod') ont subi un trempage de 10 heures avant la plantation. Je les sème un peu tôt, mais comme mes pots se drainent bien (les pois ne supportent pas les sols gorgés d'eau) et qu'ils sont près de la maison (cela signifie plus de chaleur...), je me suis dis que ça pourrait bien fonctionner. D'ailleurs, les pois mange-tout peuvent supporter un peu de gel: la vigne survit à -7 °C et les fleurs à -2°C. Espérons que nous pourrons déguster d'ici quelques semaines ces tendres petits légumes!
 

Aussi, au centre des deux pots, nous avons semé dans l'un du mizuna (Brassica rapa var. japonica) et dans l'autre un mélange de laitues de variétés ancestrales. Encore une fois, c'est une hâtive tentative  de plantation, mais qui pourrait bien porter fruit, ou plutôt porter feuille...

Commentaires

  1. Je crois qu'il vaut mieux un essais hatif que rien du tout avec ce qui s'en vient chez vous :)

    RépondreEffacer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreEffacer
  3. J'aime ton positivisme Manon!
    Qui ne risque rien n'a rien, dit le dicton!

    RépondreEffacer
  4. Bonjour Jasmine. Je suis contente non seulement de voir que ce petit homme s'intéresse déjà à l'horticulture, mais qu'il le fasse avec attention et tendresse...que c'est beau à voir! Comme quoi même les petits apprennent et comprennent à leur façon, comment semer la vie.

    Ceci étant, l'idée de semer en pot est absolument géniale: je lancerai moi aussi, mes petits pois en pot! Puis ce sera les épinards qui suivront de près mais au jardin.

    Merci de ce doux billet qui ensoleille la journée grise qui débute!

    RépondreEffacer
  5. Tu fais bien de former du personnel et d'embaucher de la main d'oeuvre: avec tout ce que tu auras à faire ce printemps et cet été, tu risques être bien fatiguée!
    Par contre, je me demande comment on gère la culture dans ces grands pots. Terreau ou terre de jardin? On change tous les ans? Si oui, quel boulot pour vider tout ça!
    Bises des montagnes

    RépondreEffacer
  6. @Lina: Je sais comment tu aimes savoir que tes petits-enfants sont d'excellents apprentis-jardiniers!
    J'espère que tes épinards seront un succès cette année. J'ai aussi eu de la difficulté l'an passé. Je retente ce printemps!
    Bon jardinage!!!!

    RépondreEffacer
  7. @ La fourmi: Ou, de la belle petite main-d'oeuvre, en effet! Pour la culture en pot, j'utilise un mélange de terre enrichie de compost auquel j'ajoute de la vermiculite (on peut aussi ajouter des copeaux de bois vieillis). Évidemment, je mets au fond du pot un matériel qui aidera au drainage, comme des boîtes de styromousse déchiquetées grossièrement. Nul besoin de changer entièrement le terreau chaque année: il suffit d'ajouter du compost dans les premiers 10 cm et le tour est joué!
    À bientôt!

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !