Pots et contenants créatifs

Ce fut d'abord par nécessité que nous avons utilisé les pots et les contenants sur notre patio de béton. Sa hauteur par rapport au sol était de presque 2 pieds (60 cm) et aucune rambarde nous protégeait de tomber. Heureux hasard au printemps 2009, le propriétaire de la cantine se débarrasse de ses tables et de ses bancs de bois. Nous faisons une saisie légale et mon copain conçoit des bacs aussi pratiques que beaux. On se rappelle dans ce billet-là.

 Patio, printemps 2009

 Patio, juillet 2011

Aujourd'hui, ces bacs accueillent nos fines herbes, nos tomates, nos laitues. Cette année, j'y ai même planté temporairement le houblon doré (Humulus lupus 'Aureus'), lequel grimpe sur un treillis artisanal de branches de bois et de ficelle de jute.


Malgré ces bacs, le pourtour du patio n'est pas entièrement "sécurisé". Nous avons donc ajouté de la terre aux plates-bandes qui le ceignent et nous disposons des pots aux endroits stratégiques. Ces pots égayent l'endroit et à vrai dire, je ne saurais m'en passer! Je ne dépense pas une fortune pour les créer: j'essaie de "récupérer" les plantes tendres que je rentre l'hiver, dont le Plectranthus argenteus et la Tradescantia pallida 'Purpurea', ou j'y intègre des vivaces vigoureuses, qui retourneront au jardin à l'automne, comme l'origan doré, le lysimaque doré et même des mufliers (Antirrhinum majus) que j'ai réussi à conserver en les plantant à l'ouest de la maison où l'hiver se fait plus clément.

Un trio de pots de grès où on retrouve dans le plus gros le fameux Pennisetum setaceum 'Rubrum', de l'origan doré (Origanum vulgare 'Aureum'), un mini-piment, du basilic et des Petunia multiflora; dans le format moyen une bourrache issue du compost maison y a germé et accompagne des mufliers, de l'origan doré et des pois de senteur (Lathyrus odorata 'America') qui s'agrippent à d'élégantes branches de robinier faux-acacia tortueux, don d'une amie; dans le plus petit s'entremêlent les pois de senteur, origan doré, coriandre et mufliers.


Comme je n'ai pas de serre, il est évident que mes boutures de plantes ne sont pas énormes lorsqu'arrive le temps de la plantation. Mes balconnières et pots sont plutôt modestes, mais cela me satisfait de savoir qu'elles sont belles et que j'ai déboursé peu et parfois aucun sou pour les confectionner.

Les gros pots noirs sur le patio sont les hôtes des pois mange-tout, de tomates, de basilic et d'annuelles grimpantes. Plus tôt en saison, c'était la roquette et la laitue qui y poussaient.




Ce bac en bois sous la fenêtre de la cuisine a été fabriqué à partir des anciennes marches intérieures (merci encore à mon homme). En ce moment, on y retrouve des tomates, du basilic, des pétunias, des haricots d'Espagne qui, avec la dolique, grimperont sur un treillis de plastique noir accolé au mur de la maison.


J'aime beaucoup ces pots situés à la demi-ombre, près d'un escalier. Le taro pourpre est ici agencé avec des papyrus et du lysamaque doré. Une grande soucoupe offre un surplus d'eau pour ces plantes gourmandes. En avant-plan, un bégonia et du persil frisé cohabitent simplement. On pourrait ajouter une retombante ou autre plante à la tenue aérienne pour donner un peu d'envol à l'agencement. Le troisième pot contient de la menthe: je ne la laisse pas courir au jardin, celle-là!


On peut également user des pots et contenants pour briser la monotonie de surfaces dures comme un stationnement et éventuellement, apporter un brin de fraîcheur à ces espaces souvent surchauffés par le soleil qu'ils accumulent. En ville, on imagine facilement que les pots sont essentiels pour cultiver son petit coin d'intimité verte et son potager gourmand sur les hauteurs d'un balcon.


 Les succulentes sont les amoureuses du soleil ardent. 
Chez moi, je les place le long du mur est afin qu'elles profitent de la chaleur intense...

Comme l'été est tout entamé, les contenants n'ont pas encore l'exubérance qu'on aime contempler. Déjà dans un mois, leur aspect sera tout autre. À voir!

Commentaires

  1. C'est plaisant de constater le changement sur et autour du patio. D'ici deux semaines, ce sera encore plus fournis.

    RépondreEffacer
  2. Oui, les premières photos avant-après sont assez saisissantes! Et ce n'est qu'un début!
    Et chez toi aussi ça pousse! Ils sont magnifique tes rosiers.

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !