Que faire avec vos branches coupées?

Ceux qui me lisent régulièrement savent à quel point j'adore récupérer le matériel provenant de mon environnement immédiat. J'adore spécialement trouver une seconde utilité aux branches d'arbres et d'arbustes que l'on taille. Le printemps passé, mon homme a élagué radicalement notre pin blanc: comme il est situé sous les fils électriques nous essayons de lui donner une posture pour l'en éloigner. Nous savons que c'est une solution bien temporaire à son abattage qui sera trop tôt nécessaire étant donné la grande envergure de cet arbre indigène.


Mais revenons à notre histoire de branches...

J'avais vu dans une revue une clôture très charmante faite de branches minces tissées entre des branches verticales plus robustes. L'idée semble assez ancienne, mais toujours d'actualité, me disais-je!


J'ai donc planté mes "piquets" de branches de pin à intervalles réguliers (16 pouces ou 40 cm). Au début, j'ai aligné les piquets, puis je me suis dis que le tissage allait peut-être mieux se faire si je faisais zigzaguer quelque peu les piquets. Erreur! Il vaut mieux planter les piquets sur la même ligne, la tension des branches insérée sera meilleure. Puis, j'ai fait glissé les branches plus petites en diamètre entre les piquets. Le travail est plus beau et plus facile si elles sont assez longues (elles devraient s'appuyer sur au moins trois piquets) et souples. Le pin se travaille bien, mais le saule doit être plus agréable et ses coloris doivent être intéressants. 


Ainsi, cela donne cette clôture qui est inachevée puisqu'il me faudra attendre la prochaine taille de notre arbre! En attentant, je suis relativement contente du résultat, car ça cache ce dessous de patio qui m'irrite tant! Ça donne surtout un joli écran rustique aux végétaux.

***
Dans le numéro de mai 2010 de la revue Canadian Gardening, j'y ai lu une autre façon de récupérer les branches qui me tarde d'appliquer. Il s'agit d'une clôture très simple comme le montre l'image ci-après. On érige une double rangée de piquets (en métal ou en bois traité sous pression) en enfonçant ceux-ci à 60 cm dans le sol et en conservant 1 mètre entre chacun des piquets et un espace de 45 cm entre les deux rangées. Ensuite, on a qu'à déposer les branches qu'on taille régulièrement au jardin en s'assurant qu'elles sont assez longues pour être retenues par au moins deux piquets. Un treillis qui semble idéal pour faire grimper nos plantes favorites. Simple, n'est-ce pas?


Commentaires

  1. Ah! Merci! Je cherche à valoriser tout ce qui est végétal et je ne trouvais rien d'autre à faire que des piquets avec mes branches. Je vais me faire un petit enclos pour y mettre mon extra de feuilles mortes de l'automne.

    Ilona

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Fleurs d'ail, du jardin à l'assiette