Zombies verts, pouponnière intérieure et exposés publics

Narcisses à travers les oreilles d'ours (Stachys byzanthina) sous le ginkgo.
Ils sortent de terre animés d'une urgence de s'extirper et de vivre. La couche de feuilles mortes n'est pas une barrière qui les impressionne; ils persistent et peuvent même entailler le tissus de résidus. Si vous prenez la peine de gratter un peu cette couche de feuilles, vous pourrez les admirer, pointes végétales d'une teinte pâlotte puisqu'elles étaient isolées de la lumière. Leur vigueur n'en est pas moins présente: elles verdiront en à peine quelques heures... Ces zombies verts sont les pousses des narcisses, tulipes, crocus, ails et autres bulbes qui crient printemps!
Pousses de narcisses près de la porte d'entrée.
Crocus, ça c'est le signe qu'on ne revient plus en arrière!
Feuilles pointues des tulipes rouges sur le côt est de la maison.
***
Une amie jardinière m'écrivait récemment ce qu'elle avait semé à l'intérieur (ses variétés me font chercher frénétiquement dans Internet et je découvre des plantes que j'ai envie de tester comme ses oignons africains violets de Galmi!). Elle me partageait aussi ses découvertes Youtube comme Allotment Diary (mettez-moi devant un British qui parle de jardins et je succombe...) et elle me demandait ce que j'avais semé. Je me suis dit que je pouvais partager grand public, tiens!

Alors, j'ai récemment semé dans la bien-aimée famille des Solanacées: des tomates (Raisins vert, Ida Gold, Stupice, Jaune Flammée, San Marzano, cerise noire, Persimmon, Taxi, Marglobe, Orange Minsk, etc), des aubergines (Black Beauty, Ping Tung, Longue pourpre), des poivrons (Jupiter, Doe Hill, Marconi) et des piments (Pasilla Bajio, Gorria, Boldog Hongrois et Jalapeno). 
Tomate 'Orange Minsk' à l'été 2013.
Je teste pour la première fois des semences de pommes de terre, gracieuseté de mon amie Manon, blogueuse elle aussi. Ce sont les graines qu'elle a récolté de ses plants de ratte. Le croisement que ça donnera n'est pas encore connu. À suivre!

Je suis bien excitée d'introduire dans mon jardin une nouvelle grimpante annuelle tout à fait colorée qui porte le pimpant nom anglais de Spanish Flag et le surnom racôleur de Plume d'indien. Il s'agit de Ipomoea lobata (ou Mina lobata), une grimpante d'Amérique tropicale qu'on dit très vigoureuse. Les semences sont un don de Nancy J. Ondra, une femme qui m'inspire beaucoup par son style et son expérience.
Althaea officinalis ou guimauve. À l'origine, la guimauve était fabriquée avec sa racine! Source: Wikimedia
Ce n'est pas fini. J'ai aussi semé de la mélisse (Melissa officinalis) et de la guimauve (Althaea officinalis), don du généreux Patrice de la Société des plantes pour notre organisation Incroyables comestibles du Suroît. Ces plantes et bien d'autres que je sème, iront dans les jardins potagers libre-service de ma région.

Nouveauté: j'ai enfin une étagère à semis plus spacieuse! Dénichée chez Canadian Tire pour quelques dizaines de dollars, cette étagère de métal est démontable: pratique quand la saison des semis est achevée. Je n'ai pas de néons, mais ma porte française fournit amplement de lumière, soit  7 bonnes heures de soleil aux semis. Je suis très heureuse de cette amélioration, croyez-moi!

Semis de tomates.
Je teste aussi le semis de tomates dans des bouteilles d'eau récupérées dont j'ai perçé le fond de trous de drainage. J'ai découpé le haut de la bouteille et après avoir semé, je replace celui-ci pour créer une petite serre. Je trouvais intéressant la posssibilité d'éviter l'étape de repiquage (replanter les plantules dans des pots plus grands) simplement en ajoutant de la terre autour de la plantule quand elle aura quelques paires de vraies feuilles. Je vous en reparle!

Semis d'aubergines, de piments et de poivrons.
Je vous refile le lien vers la procédure pour réaliser vos semis à la maison. Le chapitre de Lili Michaud dans le Guide du potager urbain est incroyable riche! Vous saurez tout pour réussir les vôtres. Et si vous n'êtes pas du type «lecture», venez à ma conférence dont je vous parle quelques lignes plus bas.

***
Mon mois d'avril promet d'être occupé. Pas seulement sur le terrain, mais également exposés publics sous forme de conférences et d'ateliers. La semaine prochaine, le jeudi 7 avril, vous me trouverez à la bibliothèque Armand-Frappier à Salaberry-de-Valleyfield pour la conférence Intégrer des plantes comesibles à son aménagement (j'en ai fait l'annonce le 7 mars). Aménager son terrain avec des plantes aussi belles que bonnes? C'est possible et je vais vous le prouver. Inscrivez-vous, il est encore temps!
Plein de délicieuses plantes se «cachent» dans cet aménagement!
Le 13 avril, j'animerai une conférence-atelier sur Le monde des semis au PRAQ dans le cadre du projet citoyen Vers le vert. Il ne reste peut-être plus de place disponible pour l'atelier, mais vous pouvez tout de même assister à la conférence qui vous permettra d'être bien outillé pour démarrer vos semis. Je démystifierai entre autres les types de semences (c'est quoi une variété ancestrale, hybride, non-traitée?) et la récolte de ses propres semences de courge ou de tomate.

Une autre conférence sur les plantes indigènes est à venir dans ma ville Salaberry-de-Valleyfield, une animation horticole à Montréal... je vous détaille ces événements sous peu! Je termine sur la vision de petits bulbes qui donnent le goût de sourire...
Perce-neige sans neige chez mes voisins (Galanthus nivalis).
Gais crocus dans la pelouse de mes voisins toujours.

Commentaires

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreEffacer
  2. Salut Jasmine!
    Merci pour le clin d'oeil.

    As-tu eu du succès avec les semences TPS ratte? Je crois que c'était l'option la plus difficile parmi les 3 que j'avais. Parmi mes 3 sortes de TPS c'est celui qui a eu le plus faible de germination chez moi: environ 18 jours et un taux de 35%, ensuite les graines restantes ont commencé à pourrir. La Rouge Michel Lachaume a eu un taux de germination final de 95% et ça lui a pris 5-8 jours. La congo pour sa part a fait 80% en 12-15 jours.

    Mes transplants sont fait, tout mes plants se portent bien. J'ai hâte de lire comment tu t'es débrouillée avec celle que je t'ai envoyé :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Salut Manon!
      Bon, je ne suis pas à jour dans ma lecture de commentaires! J'ai 10 graines qui ont germé (sur combien? je n'ai pas compté, oups!). Certaines commencent à développer leur premières vraies feuilles.

      Pour l'instant, ça va, elles ne semblent pas des plus vigoureuses, mais elles tiennent bon! On voit que tes autres variétés sont beaucoup plus aisées de germination!
      À suivre...

      Effacer
    2. Et j'ai bien du succès avec ta tomate 'Jaune flammée'! Merci encore :)

      Effacer
  3. Une petite suggestion pour votre aménagement de semis intérieur, essayer de trouver un de ces mica coté mirroir et l'autre non, suggestion chez dollarama ils vendent des couvertures pour les urgence pour se garder au chaud en randonnée,sur le coté opposée à la fenêtre placer ce mica, possiblement coupé au milieu comme pour un rideau.Vos semis auront double de lumière et auront moins tendance à pousser penchés de côté. Le mica est semi-transparent et vous permet de voir vos plant même au travers de celui-ci, et si l'aménagement ne vous convient plus, ça sera juste 3$ de déboursé. On se revoit à votre conférence ce soir.

    RépondreEffacer
  4. Bonjour Duker! Merci pour ce conseil: quelle bonne idée! Alors vous étiez à la conférence?! Zut, je viens de lire ce commentaire. J'aurais été charmée de vous serrez la pince en sachant que c'était vous! Toute une conférence (ou un cours) n'est-ce pas?

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Fleurs d'ail, du jardin à l'assiette