Aménager une gigantesque plate-bande: de la nervosité et de la fierté

À la fin de l'été 2008, j'ai accepté avec beaucoup d'enthousiasme (et de stress !) l'offre d'une horticultrice et chef d'équipe : celle d'imaginer le design d'une des plus grosses plantes-bandes du Parc Jean-Drapeau. Il s'agit d'un cercle gigantesque dont j'ai oublié la superficie, mais dont la photo en dit long (voir ci-contre). Autour de 6000 annuelles peuvent y être plantées. Imaginez ! La plate-bande avait aussi cette particularité : la présence de grandes boîtes à fleurs en bois empilées de façon à former une pseudo-pyramide, création d'un autre collègue et je me devais de les intégrer au concept de la plate-bande version été 2009.

Je voulais également faire dans l'originalité et de toute façon, j'adore intégrer dans les aménagements des objets recyclés, beaux et étranges. D'ailleurs, j'avais conçu pour l'été 2007 l'aménagement des 4 carrés à la navette fluviale, située entre les piscines et l'Homme d'Alexander Calder. Dans un des carrés, j'avais eu l'idée de placer de grosses bûches d'arbres abattus au Parc; dans un autre, des supports à tomates un par-dessus l'autre pour que des grimpantes annuelles s'y accrochent, dans un troisième carré, une clôture peinte de deux couleurs contrastantes devant séparer l'espace, mais qui n'a pu été concrétisée par manque de temps. Plusieurs collègues avaient aimé mes idées et malheureusement, je n'ai jamais vu ces plates-bandes réalisées faute de visite au Parc cet été-là où je profitais de mon premier congé de maternité.

Alors, me voici à l'été 2009, encore en congé de maternité et c'est une collègue extraordinaire, Dédé comme on l'appelle, qui m'a fait parvenir deux photos de la plate-bande. J'étais ultra contente. Les annuelles sont évidemment petites, mais on peut voir la structure et ce sont les outils bleus qui sont ma signature. C'est en voyant d'un autre oeil le coin à "outils brisés et oubliés" d'un hangar du Parc que j'ai eu mon flash en août 2008. J'ai demandé à ma contremaître si on pouvait rafistoler légèrement les fameux outils et les peindre d'un bleu éclatant...Et les voilà maintenant qui ornent la plate-bande ! Pour ce qui est de la sélection des annuelles, on retrouve, entre autres, la graminée Stipa tenuissima, du Foeniculum vulgare 'Bronze', des chilis au feuillage pourpre,des Kochia scoparia et plusieurs annuelles aux fleurs bleues.

En attendant de voir la plate-bande à son acmé, je vous offre ces quelques photos. Si vous habitez la région métropolitaine, je vous invite à la voir de visu : Parc Jean-Drapeau, île Notre-Dame, les Floralies, jardin des États-Unis. Profitez-en pour faire un tour dans les Floralies: elles regorgent de magnifiques végétaux, souvent rares de par leur espèce et leur dimension.

Commentaires

  1. Wouah! Super bravo! Je ne suis pas étonnée qu'un tel cadeau te tombe dessus: c'est à la mesure de ton immense talent, ta créativité et ton professionnalisme. Je suis très contente pour toi et j'ai hâte de suivre de près ce que tu feras. Encore bravo ma grande, vas-y fonce dans le plaisir et "enjoy" comme disent les anglophones...

    RépondreEffacer
  2. Merci petite maman...Toujours si encourgeante !
    Ce genre de projet est tellement excitant !Si je pouvais, j'en ferais plus souvent...Qui sait ce que nous réserve l'avenir...

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Fleurs d'ail, du jardin à l'assiette