Qu'est-ce qu'on fait le samedi soir?

On brasse son tas de compost vigoureusement... avec joie!
Je sais, ce n'est pas du tout le genre d'activité courue par la jungle urbaine, mais moi retourner un tas de compost ça m'excite!
Jeter aux poubelles de la matière brune ou verte me déchire le coeur. C'est pourquoi nous avons chez nous trois compostières de plastique ainsi qu'un tas de compost. En faisant le tour du jardin après le dodo des enfants, j'ai eu le goût de voir si le centre de ce tas était proche de la décomposition. C'est avec une énergie retrouvée (je suis enrhumée) que j'ai brassé le tout pour découvrir que oui, le tas chauffait au centre et qu'on approchait du compost mûr. Ahhh...
C'est aussi avec surprise que j'ai constaté que les feuilles déchiquetées dans les plates-bandes fondaient à vue d'oeil. En fait, je dis surprise, parce que je trouve toujours fascinant de voir le volume des feuilles s'accumuler au jardin l'automne pour constater qu'une fois mouillées, en partie décomposées et écrasées, ces feuilles ne représentent plus qu'une mince couche de paillis organique.
Ce qui me fait songer à la façon générale de disposer de nos résidus de jardin. Je trouve cela tellement aberrant qu'il soit normal de jeter ses feuilles à la poubelle ( à moins que vous ayez la collecte sélective des résidus de jardins chez vous, ce qui n'est pas le cas de Valleyfield...). Pourquoi cette matière (et les résidus de cuisines) ont si peu de valeur aux yeux du commun? 

J'ai bien hâte que le vent tourne!

Et vous, aimez-vous composter? Etes-vous du genre à résister à l'envie de ramasser les restes de cuisine chez des amis qui ne compostent pas?...

Commentaires

  1. J'aime beaucoup composter, Jasmine. L'homme de ma vie dit que ça fait au moins 10 ans, peut-être même 11, que nous le faisons. Tout est utilisé. Le gazon tapisse le fond des allées et se mêle au compost. Les feuilles aussi, dans un espace clôturé qui descend, comme chez toi, très très vite. Je vais essayer de te trouver des photos de l'an dernier et mettre sur le blog. Il est vrai que nous n'avons plus d'enfants à la maison depuis 2006, mais nous ne mettons finalement le bac d'ordures au chemin qu'une fois tous les deux ou trois mois et encore, il est à moitié vide/ou plein selon l'humeur. Le recyclage, plastique et tout, une fois par deux mois environ, parce que nous n'avons plus beaucoup de choses à recycler. C'est comme une habitude : une fois qu'on commence, on s'encourage et puis tout à coup on s'aperçoit qu'on a fait un petit bout de chemin depuis le début.

    Le plus gros (!!!) problème qu'on a eu c'est la crotte de chien et on a un grrrrrrrros chien! Une fois qu'on a eu trouvé la solution nos poubelles ont servi pas mal moins souvent. (On a une fosse à caca derrière la grange - et on y met aussi des feuilles et du foin.) Mais cette terre-là, si jamais elle doit servir un jour, ira dans le boisé.

    RépondreEffacer
  2. Cool! Une autre adepte de la chose!
    Je rêve un jour de mettre ma poubelle au chemin aussi peu souvent que vous le faites. Comme je suis à cheval sur le système de couches (lavables et jetables), ça fait tout de même beaucoup de déchets.
    Vous me semblez des pros en tout cas pour gérer vos résidus... et même ceux du pitou! Bravo!

    RépondreEffacer
  3. Jasmine tu fais ton propre compost? C'est trop cool! Tu devrais nous mettre ta technique en détail. Moi je suis curieuse de savoir ce qui arrive en hiver... Est-ce qu'il faut continuer à le retourner? Ça n'attire pas les bibittes? Enfin j'ai plein de questions alors si tu veux bien extrapoler, ce serait génial! Une 'future' composteuse??? :-)

    RépondreEffacer
  4. Salut Rachel!
    Bien contente que tu sois tentée par le compostage. J'aime ça savoir que la secte s'agrandisse! Tu peux lire mon billet compost 101 (à taper dans rechercher dans ce blog) : tu y trouveras la marche à suivre. C'est facile et on y prend vite goût! Si tu as des questions, n'hésite surtout pas à m'écrire! Bonne chance!
    Le compost, l'hiver? il prend du repos, il gèle et lorsque la température s'élève de nouveau, la décomposition des matières par les micro-organismes et divers insectes reprend.

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

De l'ail, s'il-vous-plaît !