Aimes-tu les arbres?

Si oui, prends quelque minutes pour répondre au sondage sur la foresterie urbaine que la Ville de Salaberry-de-Valleyfield a concocté pour en apprendre plus sur nos opinions et notre perception de l'arbre sur notre territoire. À remplir avant le 18 novembre.

Un érable enflammé au parc des îles de St-Timothée. Photo par Jasmine Kabuya Racine.
Si tu n'aimes pas les arbres (leurs feuilles tombent, ça salit mon entrée d'auto), si tu crois que c'est inutile (ça  ne sert qu'à cacher ma vue), si tu considères qu'ils sont des meubles (qui coûtent chers à planter et à entretenir, on les paye avec nos taxes, non?), si tu te dis que tu peux les faire tailler sévèrement sans problème (parce que tailler en boule, je le contrôle et il reste petit), je t'en prie considère ceci:

  • Ses feuilles filtrent l'air que tu respires
  • Les arbres sont plus que des meubles, ce sont des êtres vivants avec plusieurs rôles. Qui aimerait habiter dans une ville sans arbres?
  • Quand tu étêtes un arbre, tu ne respectes pas sa physionomie et il répondra à l'agression en formant plusieurs branches fragiles. Plusieurs interventions d'étêtage peuvent amener un dépérissement précoce (lire mon article Méfiez-vous des faux élagueurs)
Bref, on a tout intérêt à protéger les arbres et en planter davantage, car leur présence nous apporte des avantages plus nombreux que ceux nommés ici. 

La ville de Vaudreuil-Dorion vient justement de resserrer ses règlements (lire l'article) ... Espérons que Salaberry-de-Valleyfield fera de même et plus encore. Démarquons-nous! Éduquons notre communauté sur les rôles des arbres!

Je suis devant des chênes et des cerisiers magnifiques plantés en 2012 par des bénévoles de l'Association des amis du  parc des îles et des élèves du primaire. Le jour de la prise de photo (2 novemebre 2016), nous étions 3 bénévoles à protéger les troncs des arbres contre les mulots et à apposer des rondelles de protection à la base des plus petits arbres plantés au printemps 2016 (autre section). Photo par Michel Dussault.
Deux bénévoles campivallensiens bien impliqués (M. Bourdeau et M. Tessier, à gauche) en grande discussion lors de la plantation de 2012.

+ d'infos:



Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Fleurs d'ail, du jardin à l'assiette