Jardinage à tendance Zéro Déchet

La tendance actuelle est à l'adoption du mode de vie Zéro Déchet ! Voilà un courant qui fait du bien dans notre société très axée sur la consommation. Personnellement, ce que j'aime de ce courant c'est qu'il nous oblige à peser sur pause et à se demander si nous pouvons vivre et consommer autrement en ayant un impact minime sur notre environnement. 

Le jardin n'échappe pas au concept et en plus, il devient un allié extraordinaire pour tendre vers un mode de vie où nos résidus sont récupérés ou recyclés. Pensons également que toute production potagère dans notre jardin procure des aliments très locaux ! Au jardin, il s'agit aussi d'examiner nos gestes et de se poser des questions telles que :
  • Puis-je utiliser ou réutiliser quelque chose que j'ai chez moi plutôt que de l'acheter ?
  • Si non, mon voisin ou un ami aurait-il ce dont j'ai besoin ? Puis-je louer l'objet ou le trouver à l'usagé? 
  • Ce résidu peut-il servir dans mon jardin ou puis-je le donner ou le vendre à quelqu'un? 
  • Est-il possible d'acheter ce matériau en vrac ou en grande quantité?
  • Puis augmenter la durée de vie de cet objet ?
  • Puis-je accomplir cette tâche sans outil au gaz ?
Ce questionnement nous offre la possibilité d'adhérer aux principes du Zéro Déchet qui sont à suivre dans cet ordre :

Refuser / Réduire / Réutiliser / Recycler / Composter


Source : Pixabay

Une voisine m'a récemment fait part de son besoin d'acheter un outil pour arracher les pissenlits. Je lui ai dit que j'avais l'outil dont elle avait besoin et qu'il me ferait plaisir de lui prêter ! Pendant longtemps, j'ai moi-même emprunté la brouette et le grand balai de ma voisine. Pour des outils dont on ne se sert pas régulièrement, cela vaut la peine d'emprunter. De même, en mars j'ai acheté un très gros sac de terreau pour mes semis. Je savais que le restant de ce sac suffirait pour faire mes potées fleuries au mois de mai et juin. Autre exemple : nous avons procédé au dessouchage d'un érable de Norvège sur notre terrain. Les résidus, les copeaux de bois, serviront de paillis pour les plates-bandes (attention ! Riche en carbone, ce résidu «consomme» l'azote du sol et des plantes, pensez donc à ajouter un engrais azoté pour compenser).

Le ZD [Zéro Déchet] s’articule donc autour de gestes et d’habitudes à mettre en place dans votre quotidien afin de réduire la quantité de déchets produite par votre foyer. On peut réunir ces habitudes autour de grands principes. Ceux-ci vont intervenir dans un ordre bien défini, afin de gérer au mieux l’entrée, le traitement et la sortie des produits consommés par votre ménage.

Comme dans tout changement, la recommandation qui est de mise est d'y aller à petits pas. Rien ne sert de vouloir changer tout en même temps, puis de se détourner de nos objectifs trop ambitieux. Moi-même j'accepte que je ne suis pas totalement Zéro Déchet, mais je tente d'appliquer les principes autant que possible.

J'ai donc compilé pour vous 17 astuces classées dans 3 catégories, de petit à plus grand défi, afin de vous inspirer. N'hésitez pas à cliquer sur lien qui mènent vers plus de détails.

Comme vous le savez, j'adore avoir vos commentaires ! Alors, partagez-moi vos astuces, ce qui a marché ou pas pour vous ou vos bonnes adresses.

Source : Pixabay
EN DOUCEUR
  • Récupérez l'eau de vaisselle ni trop savonneuse ni trop sale, l'eau du déshumidificateur ou le restant d'eau de vos gourdes pour arroser vos plantes intérieures ou extérieures. 
  • Achetez un gros sac de terreau plutôt que plusieurs petits sacs. La quantité est trop grande pour vos besoins ? Partagez votre achat avec une autre amie qui aime jardiner.
  • Procurez-vous des outils usagés, comme des cisailles ou une pelle: sur les sites dédiés à la vente d'objets usagés (comme Kijiji ou Les Pac) ou dans les ressourceries on trouve des outils en bon état et à bon prix. Sinon investissez dans des outils de qualité au manche solide, en bois par exemple. 
  • Conservez le terreau de vos pots extérieurs plus longtemps qu'un an en ajoutant un amendement minéral comme Carence.

UN PEU DE DÉFI
  • Fabriquez vos engrais naturels maison avec du café, des bananes ou des oeufs
  • Empruntez les outils de gentils voisins plutôt que de les acheter. Il a une brouette, elle a un taille-haie électrique, vous avez l'arrache-pissenlit : échangez ces outils entre vous !
  • Faites des semis intérieurs dans des pots de plastique récupérés (pots de yogourt, pintes de lait en carton ou bouteilles de plastique) et soyez créatifs pour les étiquettes d'identification (languettes de store en pvc, manches de brosse à dent en bambou, vieilles étiquettes de plantes annuelles achetées l'an passé, etc.)
  • Pratiquez l'herbicyclage et le feuillicyclage sur votre pelouse. Fini les gros sacs de gazon coupé et de feuilles mortes à la poubelle!
Compost domestique prêt à l'usage. Photo par Jasmine Kabuya Racine.

J'ME LANCE EN GRAND

+
- À écouter pour plus d'astuces Zéro Déchet au jardin : Mélissa de La Fontaine à l'émission des Urbainculteurs du 27 mars 2019
- Le blogue québécois de Cindy Trottier, sur le Zéro Déchet :  Tendance Radis
- Faites pousser vos propres solutions Zéro Déchet comme le luffa ou votre tisane: Gardening -Zero Waste Canada

***
VENEZ ME VOIR !


La Journée de l'environnement de la Ville de Saint-Eustache est de retour !
Pour la troisième fois, j'y suis invitée et j'en suis bien contente parce que j'adore l'ambiance de cet événement. Samedi le 4 mai de 10h à 16h, je serai à un kiosque décoré pour le printemps (dans la thématique Zéro Déchet bien sûr !) et prête à répondre à vos questions horticoles, des plus simples aux plus complexes !
Aussi, dès que vous venez me rencontrer, vous courez la chance de remporter l'un des petits prix que j'ai pour vous (plusieurs d'entre eux gracieuseté de Premier Tech Horticulture).

Commentaires

  1. Merci Jasmine pour ce billet très complet en informations de plusieurs domaines, j'aime. Pour lancer mon petit commerce de plants de tomates bio local, j'ai ramassé pendant des semaines divers petits contenants faits de matières différentes pour partir les semis puis les transplanter. Aussi, j'ai souvent visité des ressourceries (Armée du salut ou mieux encore, Renaissance qui est une entreprise bien québécoise) au cours des derniers mois pour trouver des pots et cache pots usagés pour refaire ma collection. Mine de rien, j'ai beaucoup moins acheté en neuf et j'en suis contente. Je récolte aussi mes coquilles d'oeufs que je laisse sécher et que j'utilise quand je rempote mes plantes. Suis toujours partante pour faire plus et mieux alors ton billet est parfait pour se motiver. Bonne conférence à St-Eustache!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour ! Je suis réellement enchantée de lire ce commentaire. Très bonne idée de prévoir ses plantations et de ramasser le nécessaire à l'avance. J'avoue que les ressourceries sont des endroits idéaux pour trouver du matériel (je vais l'ajouter à l'article). Merci encore pour la visite sur le site et les idées partagées ;)

      Effacer
  2. Bonjour Jasmine
    Je suis une lectrice française qui découvre votre blog et j'ai plaisir à vous lire .Je jardine en ville dans un petit jardin qui fait mon bonheur ;J'essaie aussi réduire mes déchets et de ne plus dépenser autant qu’autrefois pour jardiner .
    je récupère l'eau de lavage de mes salades et légumes (bien qu'habitant au Nord de la France nous sommes déjà en restriction d'eau depuis avril.... Je pense que je vais m'organiser pour récupérer l'eau du début des douches qui est froide et perdue finalement !On a la chance d'avoir aussi un récupérateur d'eau enterré mais il y était lors de l'achat de la maison .
    Mon mari m'achète de gros sacs de terreau que je stocke dans le garage (il faut bien refermer le sac ouvert pour qu'il garde ses propriétés c'est tout .)
    Je garde tous les pots des plantes achetées et je m'en sert pour les boutures les semis etc
    Mon jardin est trop petit pour faire un compost mais j'utilise le marc de café, les coquilles d’œufs broyées , les peaux de bananes et autres fruits en mélange comme engrais et cela marche très les surtout pur les rosiers .
    Je laisse toutes les feuilles mortes sur les massifs en hiver et ma terre s'est considérablement allégées au fils du temps et je laisse au sol les petites branches coupées ;mes arbustes ne demandent plus aucun engrais .
    Je me suis remise au semis grâce à une blogueuse belge,même des vivaces et c'est aussi facile que les annuelles )...Je bouture beaucoup notamment pour le jardin de ma fille qui a moins de temps que moi et un grand jardin à remplir !
    Il y a quelques années j'ai investi dans des outils de qualité qui sont inusables et qui changent la vie au jardin .
    J' ai beaucoup de plantes d’intérieur et de terrasse qui sont dans de gros pots et je ne change pas le terreau tous les ans; je surface et mets un peu d'engrais au printemps .
    Cette année je vais essayer de récolter mes graines ....
    Bref je fais au mieux et j'y trouve un grand plaisir .
    Bonne journée Dominique

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Dominique ! Mille merci d'enrichir mon billet avec vos nombreuses actions et inspirations Zéro Déchet dans votre jardin en France! On voit bien que ce qui compte ce sont les petits gestes, les petits efforts qui deviennent au final naturels et bénéfiques. Merci du passage à www.jesuisaujardin et revenez me voir ! Bonne fin d'été !

      Effacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Où acheter ses semences sur Internet ?

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Que faire avec les feuilles de lavande?

Gardez vos pissenlits!

De l'ail, s'il-vous-plaît !