Je pense qu'il pleut...


Il pleut, il pleut, il pleut quasiment tous les jours. Sauf aujourd'hui, qui fut une belle journée bien ensoleillée comme on l'attendait. Ça permet à la terre de sécher un peu, aux fruits de mûrir et à nos pieds de se dégourdir dans le jardin.

Mes tomates dans les bacs sont déjà un véritable fouillis. J'ai beau pincer les drageons aux aisselles, le feuillage pousse démesurément. Beaucoup de petits fruits, mais encore tous verts.

Je me fais un régal dans les fines herbes qui poussent allègrement, car si on se plaint de la météo, les plantes, elles, sont heureuses de boire à volonté ! La coriandre semée en mi-mai est en pleine explosion, avec le persil et le basilic. La menthe, elle, on n'en parle pas , elle pousse partout, en tout temps. C'est pourquoi je la mets en jardinière: c'est une envahisseuse ! Quoique certaines personnes (ma petite maman, pour ne pas la nommer) adorent laisser courir dans son jardin cette aventureuse...Ça fait de la bonne tisane quand on reçoit beaucoup d'amis !

Les capucines montrent leurs premières fleurs orangées, tandis que les piments d'Espelette, semés à l'intérieur, nous font de nombreuses fleurs prometteuses.

Mais la surprise la plus surprenante du jardin, c'est le thym. Près du sentier en façade, j'avais semé du thym serpolet. Je croyais que cela n'avait pas fonctionné, parce qu'on ne l'a pas vu germé. Puis dernièrement, alors que je désherbais cet endroit, je remarque des petites pousses qui ont 5-6 cm de longueur, qui ressemblent vachement à du thym et qui sentent...le thym ! Donc, l'expérience du thym démarré en semis extérieur est sur la bonne voie. Nous verrons combien de temps il faudra pour qu'il s'étende et fleurisse.
Photo par Jasmine Kabuya Racine: fleur de piment d'Espelette, la seconde, Thymus serpyllum ou thym serpolet.

Commentaires

  1. Coucou ma belle! Pour la menthe dont tu parles (et dont je suis si fière), mes observations sont qu'elle a tendance à se laisser encercler: l'endroit où je l'ai mise est découpé avec un coupe-bordure 1-2 X par année et elle se tient dans cet endroit sans trop de problème. Preuve qu'elle se laisse domestiquer, la belle menthe. Et fraîche dans une salade verte ou de couscous, c'est un délice dont on ne saurait se passer!

    RépondreEffacer
  2. C'est vrai, j'ai remarqué la fin de semaine passée que la menthe se contenait assez bien dans les deux plates-bandes où tu l'as implantée. Tu as le don !
    Pour ma part je ne me risque pas, je me souviens trop bien de mon premier potager qui fut envahi de menthe ! En même temps j'étais fascinée par l'ardeur de la plante avec ses rhizomes... C'est une conquérante, mais qui peut quand même être conquise !

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !

Fleurs d'ail, du jardin à l'assiette