C'est déjà le printemps?!

Je suis franchement dépassée par la température. Je gardais ma pelle à neige, pas trop loin, mais là, je pense que l'hiver s'est envolé pour de bon!

Hier, j'ai raclé les feuilles en façade pour aller les disposer en arrière sous l'épinette. J'ai utilisé une bâche pour les ramasser. J'ai observé des pousses de crocus sur le côté est de la maison et des mufliers laissés en terre semblent vouloir sortir de leur catégorie d'annuelles en montrant des bourgeons verts!
J'ai évidemment du plaisir à me retrouver dehors, en bottes de caoutchouc, râteau à la main. Le beau temps c'est contagieux, ça rend définitivement heureux.
Et vous, jardiniers, comment vivez-vous ce tôt printemps?

Commentaires

  1. La nature nous donne cette impression depuis quelques semaines. Mais je ne crois pas que ce soit officiellement le cas.
    Nous ne sommes pas à l'abris d'un changement brusque de température ou d'une tempête tardive...
    J'ai tellemnt hâte de commencer mes pots et bacs à fleurs :)

    RépondreEffacer
  2. C'est simple: je ne veux être que dehors!!! Même la salle d'entraînement m'étouffe et sur mon tapis roulant, je lorgne les chanceux dehors, qui s'en donnent à coeur joie! Mes bottes de caoutchouc prennent fièrement place sur la balcon: je saute dedans et me promène dans ma cour, je fais de la surveillance verdure! À chaque jour -je vous le jure- ça sort, sort encore...J'aimerais tenter une danse de la pluie pour que les nuages crèvent et nous offrent une belle pluie de printemps qui nettoierait la poussière d'hiver...Bon, assez de lyrisme! Vous avez certainement compris que j'exulte de joie avec cette saison qui m'étonne toujours! Merci pour tes photos, elles sont superbes et évocatrices...

    RépondreEffacer
  3. Pareil dans ma montagne:-5° au début de la semaine, +8° ce matin. De jour en jour on voit fondre la neige à vitesse V. Crocus, primevères et pulmonaires jaillissent à qui mieux mieux.
    Lupins, ancolies et pavots font déjà des feuilles. Je "gratouille" avec ardeur déjà en mars (au lieu d'avril les autres années.
    Et tes semis?

    RépondreEffacer
  4. Je suis comme toi et j'ai gardé ma pelle à portée de la main. Je n'y crois qu'à demi. L'homme de ma vie s'inquiète de voir arriver toutes ces outardes, ces canards et ces oiseaux de printemps. Il y a des camomilles qui ont commencé à pousser. Ici, il y a encore de la neige, mais peu. Les matous du voisinage se font entendre la nuit. Les lilas ont des caboches... Je ne sais plus trop quoi penser. Je vais même essayer de semer des laitues directement au jardin. Merci pour ton texte! Et pour la photo de ton bout de chou avec son râteau vert printemps.

    RépondreEffacer
  5. Wow! Contente d'avoir de belles nouvelles des jardinières du Québec et de la France! Je constate que les sentiments face au printemps prématuré sont mitigés, il y en a des sceptiques, des "euphoriques" et des fébriles!
    Dans tous les cas, nous savons que nous avons aucun contrôle sur la croissance des plantes ou l'arrivée des outardes (que c'est bon de les entendre survoler le ciel!). Nous sommes à la merci du temps!
    Merci les filles d'avoir partager vos commentaires!

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Gardez vos pissenlits!

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !