Joyeux anniversaire joyeux propriétaires!

Oui, oui, c'est notre anniversaire!
Cela fait un an que nous sommes de joyeux propriétaires...Bon, on essaie de ne pas trop penser à l'hypothèque qui reste à payer, mais avouez qu'avoir son terrain, sa maison c'est déjà un grand pas !

Après avoir déménagé pas moins d'une quinzaine de fois dans ma vie dans la "très belle ville de Québec" et dans l'excitante ville de Montréal, j'ai atterri à Saint-Timothée, ou plutôt à Valleyfield, ville que je n'aurais pas pu placer sur la carte il y a deux ans lorsque mon copain s'est vu offrir un poste de professeur.

En ce moment, je regarde la cour arrière et me dis qu'être propriétaire c'est génial et en même temps exigeant. Refaire la clôture, passer le râteau, passer la tondeuse, désherber, tailler, laver les fenêtres, vider les gouttières...la liste des tâches extérieures est bien longue ! Sans compter ce qui reste à faire en dedans !

Cet été j'aurai l'extraordinaire chance de jouer à la maman à la maison et de jouer dehors ! Oui, oui, je ne travaillerai pas (merci Régime d'assurance parentale !). Ne pas travailler l'été c'est un peu comme retourner aux jours d'enfance et d'adolescence où je passais mes journées à faire de la bicyclette, à me baigner, à écrire des histoires, à lire des romans, à cueillir des fleurs sauvages et à cultiver un mini potager. C'est sûr qu'aujourd'hui il faut ajouter à cette liste d'activités les 5-6 brassées de lavages, le paiement de factures, la popote et autres tâches d'entretien de la maison...Malgré cela, je me considère encore chanceuse puisque je peux faire toutes ces choses sans être à la course!

Surtout, j'aurai tout l'été pour jouer dans le jardin avec mes deux petits amours à mes côtés. Ça, c'est merveilleux. 

photo par Jasmine: Louis, joyeux propriétaire, élaguant un érable de Norvège, printemps 2008.

Commentaires

  1. Joyeux premier anniversaire! Nous fêtons nous aussi le nôtre cette semaine ;o)
    L'été de nos enfances... haaaaa! C'est très chouette que tu puisses en savourer cet été, tout en étant consciente de ton bonheur. Quand on est petit, on s'en rend moins compte!

    laetitia

    RépondreEffacer
  2. Joyeux anniversaire donc à vous aussi !
    Oui, c'est très vrai ce que tu dis concernant la prise de conscience de notre chance...Plus jeune on se fait radoter par les plus vieux à quel point on est chanceux d'être jeune et insouciant...puis après on devient cette vieille radoteuse ! Non, non...quand même...
    Mais oui je vais "savourer cet été" au maximum !

    RépondreEffacer
  3. Allo Jasmine, en effet c'est beaucoup de travail d'être propriétaire mais je ne retournerais en appartement pour rien au monde! Juste de penser que je devrais faire attention de ne pas faire trop de bruit, que je ne pourrais pas changer une poignée de porte sans demander la permission, que le propriétaire pourrait augmenter le loyer où me mettre dehors si ça lui chante, ça me donne de l'urticaire! J'adore être proprio... :-)

    RépondreEffacer
  4. Ah, c'est bien dit Rachel ! Moi non plus je ne retournerai pas à l'état de locataire...Se faire marcher sur la tête, avoir peu d'intimité, être à l'étroit dans un 5 et demi, ne pas avoir de cour....Non merci !

    RépondreEffacer
  5. Joyeux premier anniversaire!

    Pour ma part, c'est en juin que je me suis exilée à la campagne entre deux champs de maïs... et j'adore! Je connaissais déjà le coin... pour venir y jardiner depuis des années mais sincèrement je n'avais jamais visité les alentours et ça m'a pris 6 ans pour savoir que Valleyfield était situé à 15 minutes de chez nous... finalement pas si loin de la civilisation, c'est pratique 1 fois aux 2 semaines.

    J'ai fais le saut pour justement pouvoir jardiner à plein temps et me permettre la folie de savourer la vie comme si j'étais toujours en vacance!

    RépondreEffacer
  6. Ben j'arrive pas mal en retard, à voir tous ces commentaires intéressants...et je me répète: BRAVO!Je pense que souvent dans la vie, il faut une certaine dose d'"insouciance" ou de foi en la vie (tout en calculant quand même, rien ne sert de se mettre dans le trouble!) pour oser...Vous l'avez fait et jusqu'à présent, ça se passe assez bien. Voulant tirer un peu la couverte de mon bord, je dirais que votre nouveau de statut de proprio rejaillit aussi sur la famille élargie: on adore vous rendre visite et en bonus, on se sent comme en vacances dans un environnement des plus sain pour le corps et l'esprit...Encore toutes mes félicitations!

    RépondreEffacer
  7. Merci Lina pour avoir cru en notre projet et de participer à notre bonheur ! C'est vrai que notre "chez nous" est convivial et possède un air de vacances...En plus, c'est un agréable compromis entre la ville et la campagne !

    Puis comme a dit Manon dans son dernier commentaire, enfin un jardin pour "savourer la vie" et pour réaliser toutes ces petits germes d'idées que j'ai en moi !

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

J'adore vous lire!

Messages les plus consultés de ce blogue

Arracher des pissenlits, une guerre enrichissante

Une cabane dans un arbre...pour les grands !

Faire pousser des tomates à l'envers: le bricolage

Qu'ont en commun les oeufs, les bananes et le café?

Les meilleurs catalogues de semences (version papier) à consulter

Où acheter ses semences sur Internet

Gardez vos pissenlits!

Au coeur de l'été, une boisson rafraîchissante

Faire pousser des tomates à l'envers...

De l'ail, s'il-vous-plaît !